Le mobilier destiné à la salle de bain est généralement conçu et traité au préalable pour s’adapter aux milieux humides ainsi qu’aux variations de température.

Une exposition du bois non-traité à de forts niveaux d’humidité, parfois même de courte durée, peut entraîner des répercussions durables voire permanentes sur le mobilier de salle de bain.

Une bonne ventilation dans une salle d’eau est donc une nécessité, afin d’assurer la pérennité de son mobilier. A ne pas négliger également les éclaboussures provenant de la douche ou de la baignoire, et qui contribuent, au fil du temps, à détériorer l’apparence du mobilier.

Afin de profiter longtemps de ses meubles nous vous proposons quelques astuces et conseils d’entretien pratiques, quelle que soit l’essence de bois.

Prévenir les dommages irréversibles sur le bois

Le bois, au travers de ses essences, est un matériau noble et naturel qui réagit fortement aux produits d’entretien dont le PH n’est pas neutre. Ainsi, on évitera l’application de produits acides et corrosifs qui agressent et agissent négativement contre le bois. A proscrire : l’acétone, l’ammoniaque, le trichloréthylène, et d’une manière générale tout type d’acide (ou dissolvant) qui pourrait entraîner une décoloration du bois.

Dans une salle de bain, certains shampoings et produits cosmétiques comme les teintures ou les crèmes dépilatoires peuvent également jouer un rôle perturbateur pour le bois. Pensez bien à nettoyer rapidement la ou les tâche(s) éventuelle(s) avec une éponge.

Éliminer tout type de taches sur un meuble de salle de bain en bois

Quelle protection pour ses meubles de salle de bain en bois naturel ?

Il existe des solutions aussi simples que pratiques pour protéger vos meubles en bois naturel comme le chêne, le pin ou encore le teck, ce dernier étant très populaire dans les salles de bain. Un traitement préventif est de mise lorsque vous achetez le produit, mais il est bon de garder à l’esprit qu’un meuble en bois s’entretient avec une certaine fréquence, sous peine de revêtir une teinte grise avec le temps.

Bien évidemment, cela concerne uniquement le bois. Si vous possédez un meuble de salle de bain composé de panneaux à particules, un simple entretien à base d’un mélange eau / vinaigre blanc sera suffisant.

Les huiles de protection

Le teck, parfaitement “à l’aise” avec l’humidité, ne craint ni les déformations ni la corrosion. On le retrouve désormais un peu partout dans la fabrication de salons de jardin, de parquets, lambris, et il est souvent associé au rotin ou encore au bambou. On l’aime également dans la salle de bain pour ses propriétés intrinsèques comme sa très bonne résistance physique et ses qualités de bois imputrescible.

Enfin, c’est sa couleur naturelle qui correspond parfaitement aux codes du zen et qui le rend irrésistible, lui permettant de se fondre dans des styles très variés, du traditionnel au moderne.

Sans traitement, le teck à toutefois cette fâcheuse tendance à virer vers le gris. Certains utilisateurs apprécient cette patine naturelle, mais nous sommes nombreux à souhaiter que le teck conserve son veinage et sa couleur originelle dans le temps.

C’est là qu’intervient l’huile de teck, qui va nourrir le bois pour éviter la décoloration. Autre option, l’huile de lin, qui donne des résultats similaires.

Dans les deux cas, on utilisera un chiffon sec sur lequel on déposera une cuillerée d’huile de teck (ou de lin) que l’on étalera dans le sens de la veine. Un pinceau épais est également une possibilité et peut parfois s’avérer utile pour atteindre des coins difficiles.

A noter que pour un meuble de salle de bain, un traitement annuel est obligatoire.

Quels soins pour récupérer un meuble de salle de bain terne ?

Même si votre meuble a été traité à intervalles irréguliers, il se peut qu’il perde de son éclat. Il est relativement facile de trouver dans le commerce des traitements réparateurs qui redonneront une nouvelle jeunesse à votre meuble terni par le temps.

Les imperméabilisants “bois naturel et exotique” raviveront n’importe quelle essence de bois, du pin au noyer en passant par les bois exotiques. Un bon imperméabilisant permettra également d’accueillir les huiles régénératrices tout en repoussant les saletés.

Enfin, les vernis incolores permettent non seulement de conserver la couleur originelle du bois mais également d’éviter les rayures, voire de les masquer une fois présentes.

Comment enlever une tache sur meuble de salle de bain en bois ?

Pour les tâches superficielles, un chiffon microfibre imbibé de quelques goûtes d‘huile pour bois fait généralement l’affaire.

Si vous ne souhaitez pas utiliser un produit du commerce, vous pouvez également le fabriquer vous-même avec une solution composée d’1/3 de térébenthine et 2/3 d’huile de lin. Appliquez à l’aide d’un chiffon ou d’un pinceau.

Si les huiles et kits de réparation ne donnent rien, il existe une solution radicale mais qu’il convient d’utiliser avec précaution. Il s’agit d’un décapage léger à partir d’un papier abrasif ou de paille de fer.

Il est question ici de décaper tout en finesse le meuble en le ponçant, à la suite de quoi on peut lui administrer un traitement protecteur comme un vernis ou une lasure protectrice.

Munissez-vous d’un morceau de papier de verre puis poncez très légèrement dans le sens des veines du bois. Cette solution est particulièrement efficace lorsque le bois a subi une inclusion spécifique comme un corps gras. Pensez à poncer doucement mais suffisamment longtemps pour atteindre le niveau de la tâche.

Et vous, connaissez-vous des solutions “maison” pour nettoyer le mobilier en bois de salle de bain, qui pourraient intéresser nos lecteurs ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here