Vous avez besoin de faire des travaux dans votre salle de bain mais vous ne savez pas comment les financer ?

Nous allons ici vous donner quelques pistes, que vous souhaitiez réaménager totalement une salle de bain, redonner un coup de jeune à un sol vieillissant, rafraîchir le plafond, les murs ou devez revoir vos sanitaires et l’installation d’eau.

On entre ici dans la catégorie “rénovation” qui permet d’obtenir des aides gouvernementales sous condition. Pour les personnes à mobilité réduite, ces L’aménagement de la salle de bain facilitant l’accès aux personnes âgées ou à mobilité réduite donne droit également aux financements liés à la rénovation.

Comment financer ses travaux avec des aides gouvernementales, des prêts travaux, ou des crédits d’impôt

Le cas de la salle de bain pour les personnes à mobilité réduite

Il arrive avec l’âge que l’on doive se séparer de sa baignoire pour un espace de toilette plus adapté à sa mobilité. Une douche s’avère alors plus appropriée, mais attention pas n’importe qu’elle douche: une douche qui prenne en compte des besoins personnalisés. Il peut s’agir d’une porte spéciale pour accéder à la douche, d’une paroi en verre avec barre de maintien pour pallier au manque de stabilité, ou encore d’une banquette spéciale pour se reposer en cas de besoin.

Qui dit travaux sur-mesure dit également des coûts de l’ordre de 2 à 5 fois plus élevés que pour l’installation d’une douche de série. Comment dès lors financer ces travaux ? Crédit d’impôt, prêt travaux, taux de TVA avantageux, aides diverses de votre région, nous vous en disons un peu plus dans cet article.

Une douche pour remplacer une baignoire: quelles sont les aides financières ?

Il s’agit pas ici uniquement de la douche de salle de bain mais de tout autre dispositif d’aide à la personne dans l’habitat, qu’il s’agisse d’un monte escalier électrique ou de toilettes aménagées. Les frais peuvent rapidement grimper et atteindre plusieurs milliers d’euros ce qui peut devenir un véritable casse-tête pour les personnes à faibles revenus.

Source: kba plomberie

Heureusement il existe des aides étatiques qui permettent de soulager le porte-monnaie des utilisateurs dans le besoin. A ce titre la facture peut être considérablement réduite si l’on est éligible aux aides de l’agence nationale de l’habitat (l’ANAH).

Les obligations:

  • Obligation d’être propriétaire de son logement depuis au moins 15 ans.
  • Être situé dans un régime fiscal qui rende possible son éligibilité.

Les aides:

Tout dépend de la catégorie fiscale dans laquelle on se trouve. Dans le meilleur des cas, l’aide de l’ANAH peut aller jusqu’à 50% du coût des travaux dans la limite de 10 000 euros (revenus très modestes / moins de 19 803€ de revenu fiscal). Si la facture de l’installateur s’élève donc à 6000 euros, c’est donc 3000 euros d’économisé, ce qui est loin d’être négligeable.

Plus les revenus sont élevés, plus les aides financières sont dégressives: à titre d’exemple 35% d’aide et un plafond maximal de 7000 euros dans la tranche supérieure à 19 803€.

Associer a un prêt travaux

Il est possible de bénéficier désormais de prêts à taux faible pour financer tout type de travaux. Une demande simple peut-être effectuée sur cnasea.fr pour mettre en concurrence les acteurs du financement.

S’il faut en premier chiner toutes les primes et subventions qui permettent de réduire la facture des travaux, dans bien des cas on pourra compléter la subvention par un prêt afin de limiter son apport personnel. Il existe des agences de crédit qui pourront dans certains cas vous proposer des solutions adhoc afin de régler le reste des travaux d’aménagement.

On note plusieurs types de financements personnels:

Le crédit personnel: c’est l’organisme de financement qui décide si vous êtes élligible au prêt, vous n’avez donc pas à expliquer pourquoi vous avez besoin du prêt. Le prêt accordé, vous pouvez en disposer comme bon vous semble, y compris pour des travaux. La contrepartie  est qu’il est nécessaire de rassembler un certain nombre de pièces justificatives à l’établissement financier qui se chargera de les examiner.

Le prêt travaux : il comprend une étape supplémentaire par rapport au crédit personnel et qui est de fournir toutes les pièces justificatives des travaux à venir. Pour ce faire il faudra réaliser les devis / proforma et les communiquer à l’organisme financier.

N’oubliez pas également la TVA, qui peut être réduite de 20% à 10% ou 5,5% selon les travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement et d’entretien sur les logements d’habitation achevés depuis plus de 2 ans. 

Les autres aides auxquelles on ne pense pas forcément

  • Les conseils généraux et collectivités territoriales proposent des aides pour les personnes à faible autonomie mais également pour tous les travaux liés au développement durable.
  • La Caisse nationale d’assurance vieillesse / caisse de retraite propose également apporter des aides pouvant couvrir une partie des frais  de rénovation ou d’aménagement d’une salle de bain. En fonction de votre degré de mobilité, les aides seront plus ou moins élevées.
  • Née de la fusion de Pact Arim et la Fédération nationale d’habitat et développement, SOLIHA permet également de bénéficier d’aides pour adapter l’habitat à ses besoins. C’est sa mission.
  • Enfin la CAF, en fonction de vos revenus fiscaux, pourra accorder une aide sous forme de prêt que vous soyez locataire ou propriétaire. Il s’agit d’un Prêt à l’Amélioration de l’Habitat si vous êtes locataire ou propriétaire. Le prêt au taux de 1% seulement ne doit pas excéder 1000 euros.

Les crédits d’impôt

Autre alternative au financement des travaux, le crédit d’impôt pour les travaux qui permettent d’améliorer la maison (ou l’appartement) principal autorise un crédit d’impôt situé entre 15% et 50% selon la situation et le type de travaux et d’équipement concerné. On note que des crédits d’impôt sont disponibles pour la salle de bain: les baignoires à porte, les douches walk in, les sièges de douche, les toilettes pour PMR, les vasques et lave-mains à hauteur réglable etc..

Le crédit d’impôt maximal de 50% est obtenu si l’on acquiert un équipement moderne de chauffage aux énergies renouvelables.

Attention, tous les équipements de l’habitat ne sont pas concernés par le crédit d’impôt. Renseignez-vous auprès de l’organisme agréé (impots.gouv.fr).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here