-

Travaux maison & aménagement Toiture abîmée : ce qu'il faut savoir avant de...

Toiture abîmée : ce qu’il faut savoir avant de la rénover

-

-

La toiture constitue avec les fondations et les murs, l’élément le plus important d’une maison. La toiture est la première barrière entre nous et les agressions extérieures comme les intempéries, la neige, la pollution, les impuretés transportées par les vents, les embruns (en bord de mer), les UV, la grêle, et le gel. Elle vise avant tout à protéger les occupants des agressions dites physiques, mais aussi des nuisances sonores, notamment grâce à une isolation adaptée.

Enfin, une toiture c’est l’élément esthétique distinctif d’une maison. Prenons par exemple les tuiles : leur orientation, leur coloris, leur ergonomie embellissent ou au contraire ternissent l’aspect général d’une maison. Pour toutes ces raisons, il est primordial de prendre soin de sa toiture pour qu’elle dure le plus longtemps possible (eh oui, une toiture coûte cher !). Lorsque cette dernière aura fait son temps, il faudra la rénover, mais en attendant il faudra la dorloter ! Découvrez dans cet article comment et quand rénover une toiture, comment détecter les fuites et quelles sont les démarches administratives à entreprendre avant de se lancer dans les travaux.

Comment rénover une toiture ?

Pourquoi rénover une toiture ?

Les raisons qui peuvent conduire à devoir rénover sa toiture sont multiples et variées. On note deux types de rénovation :

  • La rénovation partielle qui est souvent programmée lorsqu’il faut remplacer certains matériaux de la toiture.
  • La rénovation totale qui consiste à remplacer tous les éléments du toit y compris la charpente.

Il peut s’agir :

  • de travaux de rénovation suite à un dégât provoqué par des facteurs extérieurs (catastrophe naturelle, intempéries, ouragans, etc.) ou un mauvais état et qu’elle a été envahie par la mousse et les lichens.
  • de l’usure naturelle des tuiles et éléments qui composent la couverture. Les tuiles commencent à montrer des signes de fatigue après 30 ans de bons et loyaux services ce qui peut entraîner des risques d’infiltrations d’eau (micro-fissures dans les tuiles, par exemple).
  • d’une simple envie de changer le coloris des tuiles de toit, soit par nécessité (les tuiles ont terni au fil du temps) soit par envie (la couleur des tuiles est passée de mode).
  • d’un problème lié à la zinguerie. Cela peut arriver notamment après de fortes intempéries ou les tempêtes qui mettent à mal le système d’évacuation (des tuiles à la gouttière). Il faudra donc remplacer en priorité les éléments de zinguerie.
  • Du besoin de renforcer les performances énergétiques de sa maison par le biais d’une mise à niveau de l’isolation thermique. Une toiture en mauvais état entraîne des pertes de chaleur en hiver en raison de la pénétration de l’air froid à l’intérieur de la maison. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la rénovation de toiture, et notamment les tarifs en vigueur pour une nouvelle couverture aux performances énergétiques élevées.

N’oublions pas qu’il s’agit là encore d’un investissement qui a un objectif double : celui d’apporter une valeur ajoutée esthétique à la maison, mais également d’augmenter sa valeur lors de la revente. Une jolie toiture est un atout considérable pour mieux vendre son bien. Il faut dire que le choix en matériaux de couverture est de plus en plus important avec des designs plus raffinés et épurés que par le passé.

Isolation de la toiture et pose des tuiles.
Isolation de la toiture et pose des tuiles.

Quand faut-il changer de toiture ?

On estime qu’il est nécessaire de faire inspecter en profondeur sa charpente au minimum tous les 20 ans, voire plus tôt, lorsque cette dernière montre des signes d’essoufflement. Côté toiture, on estime que :

  • si la toiture a moins de 10 ans : on réalise en général une inspection au bout de la 5e année (soit à mi-chemin).
  • si la toiture a entre 15 et 20 ans : une inspection toutes les 2 à 3 ans s’impose, selon l’état de la toiture.

Repérer la ou les fuites

Une première observation de la toiture à distance peut nous donner une première indication quant à l’origine de la fuite. Au demeurant, il est encore préférable de se rapprocher le plus possible de la toiture pour en déceler tous les petits problèmes (fissures, décalage des tuiles, problèmes de zinguerie).

Si vous avez la chance de disposer de combles perdus ou aménagés, vous aurez davantage de facilités pour accéder au toit. Dans le cas inverse, et à moins d’avoir de l’expérience dans ce domaine (et d’être très à l’aise sur un toit), laissez intervenir un couvreur professionnel.

combles sous les toits
Passer par les combles facilite l’accès au toit !
  • Une fois sur le toit, repérez tout d’abord les gouttières et assurez-vous que ces dernières ne débordent pas de feuilles et autres impuretés.
  • S’il s’agit d’une tuile cassée, selon son positionnement sur la toiture, il sera relativement aisé de la remplacer vous-même. Dans le cas inverse, faites appel à un professionnel.

Quelles démarches administratives avant la réfection de la toiture ?

Si la rénovation de la toiture implique un changement de l’aspect et de “l’esthétique” de la toiture, vous devrez obtenir une autorisation auprès de votre mairie qui dépend du PLU (Plan Local d’Urbanisme) ou du Code de l’urbanisme en vigueur dans votre région pour accorder ou non l’autorisation. Sans cette dernière, vous ne pourrez pas démarrer les travaux.

Si c’est toute la toiture et la charpente qui doivent être changées (pour l’installation de combles par exemple par exemple et qui implique une surélévation du toit), il faudra faire une demande de permis de construire.

Lire également : toiture terrasse : nos conseils pour la nettoyer et l’entretenir

Les matériaux et leur durée de vie

On estime la durée de vie des toitures selon le matériau qui les composent.

  • Toiture en bardeaux d’asphalte : entre 10 et 20 ans habituellement. Cela dit il convient de rester vigilant et d’observer une routine de contrôle du toit visuelle environ tous les ans ou deux ans.
  • Toiture en élastomère : la durée de vie moyenne est d’une trentaine d’années.
  • La toiture en zinc : de 40 à 60 ans ! Cela dit, il est nécessaire de toujours contrôler la toiture en zinc après de fortes intempéries.
  • Toiture en tuiles (romaine ou canal par exemple): espérance de vie d’en moyenne 40 à 50 ans.

Parmi les tuiles on distingue :

  • Les tuiles en terre cuite : durée de vie pouvant aller jusqu’à 100 ans !
  • Les tuiles en ardoise : environ 100 ans, mais attention, la toiture doit être examinée tous les 2 à trois ans et changer les ardoises ou ébréchées.
  • Les tuiles en shingle : espérance de vie de 20 à 30 ans.

Le remplacement des matériaux de couverture

La rénovation n’est que très rarement totale, elle est bien souvent uniquement partielle. On parle ainsi de rénovation ou de réfection partielle lorsque quelques tuiles ou bardeaux ont été endommagés par des intempéries par exemple. Si des tuiles sont cassées ou sont tombées, il faudra intervenir très rapidement, faute de quoi c’est toute la charpente qui est exposée aux intempéries.

Le remplacement du revêtement inclut, en général :

  • La dépose des tuiles ou bardeaux
  • L’installation des liteaux et de l’isolant
  • La mise en place de la nouvelle toiture.

Attention : nous n’avons pas tous le réflexe de regarder s’il manque des tuiles ou des bardeaux sur le toit. La plupart du temps, ce sont des auréoles qui apparaissent sur le plafond qui nous alertent sur la présence d’un souci d’étanchéité au niveau de la couverture. L’intervention doit donc être très rapide, et c’est souvent là que les ennuis commencent, car les couvreurs ne sont pas toujours disponibles de suite ! C’est donc une course contre la montre. Si l’on attend trop longtemps, c’est la rénovation totale de la charpente qui est à craindre.

Pose des tuiles sur les liteaux
Pose des tuiles sur les liteaux

A quel moment refaire une toiture ?

On évitera la période hivernale pour des raisons évidentes. À commencer par le fait que si la rénovation est importante, votre toit risque d’être à nu pendant quelques jours, ce qui n’est guère agréable pour les occupants lorsque des températures descendent en dessous de 0, et encore moins pour les couvreurs.

Le meilleur moment pour refaire une toiture c’est bien évidemment au printemps, à l’arrivée des beaux jours. Pour le couvreur le travail est nettement plus agréable et c’est la garantie pour vous que le travail sera terminé avant l’arrivée des fortes chaleurs.

En été, sauf épisodes de canicule, le travail reste possible, sauf en août où les entreprises sont souvent à l’arrêt.

L’automne, enfin, est une autre possibilité, si toutefois c’est l’été indien avec des journées ensoleillées et des températures raisonnablement chaudes. L’essentiel est de commencer les travaux le plus taux possible (surtout s’il s’agit d’une rénovation complète) avant de rentrer dans l’hiver.

Lire aussi : désamianter une toiture : quelles solutions pour quels coûts

Combien de temps faut-il pour refaire une toiture ?

Là encore, tout dépend du matériau et de la surface du toit.

Une rénovation de toiture partielle

S’il ne s’agit que de quelques tuiles à remettre en place, les travaux peuvent être terminés en une journée. Le plus long généralement c’est d’attendre que les couvreurs soient disponibles.

Une rénovation de toiture complète

Tout dépend de la nature du chantier et du nombre de couvreurs disponibles. Il est évident qu’un toit de 50m2 prendra nettement moins de temps qu’une surface de toiture de 150m2. Partant du principe que la charpente est en bon état, comptez :

  • De 8 à 12 jours pour une toiture de 50m2 à couvrir
  • Environ 1 mois pour une toiture de 150 m2

Il convient de prendre en compte également les conditions météorologiques ainsi que, dans le cadre d’une rénovation totale de la toiture, des démarches administratives avant de commencer les travaux.

L’entretien d’une toiture 

Pour que voiture conserve son efficacité et son éclat au fil des ans, il n’y a pas de miracle, il faut la nettoyer régulièrement. Éviter son encrassement est une première étape avec un démoussage régulier de la toiture (mousse, lichen, etc.), et en appliquant des traitements anti-algues ou anti-lichens, qui empêcheront les impuretés de s’incruster dans la toiture.

Jean Morel
Jean Morelhttps://www.consobrico.com
En dehors de mon titre honorifique “d’admin” pour ConsoBrico, je suis un bricoleur du dimanche infatigable, qui court à droite et gauche avec sa caisse à outils pour venir en aide à la famille et aux amis dès qu’il le peut. Le jardin est mon deuxième salon, j’y passe mes week-end et y investit la moindre économie ; ) Je construis moi même abris de jardin, cages à poules, des espaces clos pour les lapins, et même dernièrement un garage pour mettre l'abris ma collection de vélos anciens!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles

Comment aménager une pergola bioclimatique dans votre jardin ?

On connaît les pergolas depuis les temps anciens où l'on aimait faire pousser glycines et autres vignes...

Comment nettoyer et entretenir sa cheminée électrique ?

Vous êtes l’heureux propriétaire d’une cheminée électrique et passez le plus clair de vos soirées lové...

Quel type de panneaux de bois pour fabriquer un meuble ?

C'est décidé, vous souhaitez fabriquer vos meubles en bois vous-même et apporter à votre intérieur une...

Que faire lorsque son rideau métallique tombe en panne ?

Le rideau métallique est un élément courant du paysage commercial français que l'on retrouve dans bon...

A lire

Panier pour chat: quelle matière choisir pour un confort optimal?

Les paniers pour chat sous toutes leurs formes! Les paniers...

Vasque lavabo à poser Colossum 06 1000: notre avis

Tests et avis sur la vasque à poser Colossum...

Table Console: le Guide complet, Modèles et Tarifs

Bien choisir sa table console Une table console est une...

Evier de cuisine sous-plan: un type évier aussi pratique que discret

Priorité à l'esthétisme avec l'évier de cuisine sous plan L'évier...

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs