Bricolage Combles perdus: comment poser de la ouate de cellulose...

Combles perdus: comment poser de la ouate de cellulose ?

-

Pourquoi isoler avec la ouate de cellulose

Dans la grande famille des isolants écologiques, la ouate de cellulose figure parmi les options privilégiées et éprouvées au fil des décennies. C’est un isolant maîtrisé qui provient du recyclage du papier. Son atout principal ? Son adaptabilité et sa versatilité. En effet, elle convient à de nombreuses applications dans la maison tout en étant performante, sûre, et très peu énergivore en matière de fabrication, contribuant ainsi à la protection de l’environnement.

Ouate de cellulose: la définition

La ouate de cellulose est un isolant écologique d’origine végétale très présent dans le secteur de l’éco-construction. Utilisée dès les années 1930/40 aux Etats-Unis et dans le Nord de l’Europe, le succès de la ouate de cellulose ne se dément pas depuis lors car elle excelle en matière d’isolation thermique et d’isolation acoustique. Elle est généralement classée parmi les meilleurs isolants sur le marché et convient tout particulièrement aux maisons ossature bois.

Plus concrètement, la ouate de cellulose est issue du papier recyclé de type papier journal (neuf ou ancien), livres, journaux invendus ou carton, mais encore les résidus issus les scieries, pour ne citer que ces derniers. 

Lire également sur le même thème: quels sont les meilleurs isolants pour les combles perdus

Ce papier recyclé est ensuite transformé au biais de traitements spécifiques qui ont pour objectif de garantir l’imputrescibilité, la résistance au feu, et prévenir la formation de moisissures. C’est un isolant biosourcé qui régule l’humidité avec brio et s’inscrit donc totalement dans une démarche de développement durable à faible impact environnemental, en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. 

Crédit photo: bordelaisederenovation.fr

Où est-elle utilisée ?

En tant qu’isolant efficace et durable, la ouate de cellulose est employée le plus souvent dans les combles perdus en raison de son prix (le plus bas du marché) et permet de réguler la chaleur en été grâce à une très bonne inertie thermique, en empêchant cette dernière de pénétrer dans l’habitat. 

En hiver, même principe, elle isole du froid en retenant les agressions du froid à l’extérieur du toit. On gagne ainsi en confort thermique et en économies d’énergie, le tout à moindre frais puisque la pose de ouate de cellulose est un isolant rapide à poser, ce qui est un autre avantage compétitif par rapport à d’autres isolants synthétiques plus complexes à mettre en oeuvre (et donc plus chers).

Un bricoleur pourra, s’il est doté d’un équipement de protection adéquat, effectuer la pose de panneaux de ouate de cellulose lui-même mais il est toutefois recommandé de faire appel à des professionnels s’il s’agit d’une pose de type soufflage ou projection humide sur les murs (à moins d’avoir déjà une première expérience).

En résumé: les atouts de la ouate de cellulose

  • Une belle résistance thermique contre le froid
  • Elle protège de la chaleur
  • Elle ne craint pas les rongeurs
  • Elle régule l’humidité (matériau hydrophile et hygroscopique)
  • Elle protège du bruit (performance acoustique / phonique)
  • Elle ne brûle pas
  • Matériau léger donc facile à poser
  • Matériau écologique et durable (si il est bien posé)
  • Matière imputrescible
  • Des tarifs très accessibles.

La pose de la ouate de cellulose

On pose la ouate de cellulose en insufflation dans des panneaux étanches, en projection humide, en soufflage ou encore en épandage.

Il est possible de poser la ouate de cellulose soi-même, qu’il s’agisse d’une isolation pour les combles perdus, les combles aménageables, les planchers ou l’isolation intérieure des murs. S’il s’agit de panneaux ou rouleaux de ouate de cellulose, ceux-ci sont très simples à poser.

S’il s’agit d’insufflation, soufflage ou flocage, c’est une autre histoire. On laissera ici de côté l’insufflation qui nécessite une véritable expertise et dont l’intervention par un professionnel est hautement recommandée.

Quant au soufflage, c’est un travail assez physique et qui nécessite une bonne organisation pour réaliser une isolation parfaite. En effet, pour délivrer tout son potentiel, la ouate de cellulose doit être soufflée de manière très homogène sur le sol, et requiert donc une certaine maîtrise de la machine à souffler s’il s’agit de ce type de pose.

Nous allons voir ci-après, pour les plus téméraires d’entre-nous comment poser de la ouate de cellulose en soufflage (avec une machine à souffler).

Faut-il mettre un frein vapeur avec la ouate de cellulose ?

Le frein vapeur permet d’optimiser l’étanchéité à l’air et éviter ainsi les déperditions thermique en hiver. Il permet aussi d’empêcher que la vapeur d’eau générée quotidiennement par les résidents ne s’évapore par les murs et le sol. On recommande donc en général de coupler l’isolation du sol en ouate de cellulose avec un frein vapeur si la toiture n’est pas correctement ventilée.

Pose d’un frein-vapeur

Préparation à la pose

S’il s’agit d’une maison en rénovation et que vous notez la présence d’un isolant pré-existant, vous n’aurez d’autre choix que de l’enlever. Vérifiez également avant la pose si d’autres aspects peuvent venir compromettre la pose comme l’accès aux combles via une trappe d’accès (trop petite par exemple), ou encore la présence ou non d’un chemin de circulation.

Quant aux calculs d’épaisseur et des quantités, ils doivent être rigoureusement étudiés en amont afin de ne pas commettre d’impair et se retrouver en panne en plein milieu du chantier. Point important, il est nécessaire de tenir compte du tassement naturel de la ouate et représente environ 15% de l’épaisseur appliquée.

On veillera également à ce que le sol ou le plancher ne présentent pas de fissures ou d’interstices qui pourraient entamer l’efficacité de l’isolant.

Qu’il s’agisse enfin des conduits de cheminée ou de l’installation électrique, on devra respecter l’écart de 18cm entre la ouate de cellulose et les conduits chauds.

Notez également qu’il est obligatoire, pour tout isolant, d’être d’origine végétale ou minérale, quel que soit le format: en vrac ou en panneaux. En savoir plus sur l’isolation des combles perdus.

Le matériel et les outils

  • Un équipement de protection (masque respiratoire, lunettes, gants)
  • Une échelle
  • Une cardeuse souffleuse (qui coûte entre 100 et 200€ par jour)
  • Un pulvérisateur à eau (si flocage)
  • La ouate de cellulose en vrac (sous la forme de sacs de 10 ou 12,5 Kg)
une cardeuse souffleuse. Source: Batisec

La mise en oeuvre: sacs de cellulose en vrac avec application en projection

Deux personnes sont nécessaires pour effectuer le travail. Pendant qu’une personne alimente les tuyaux en versant les sacs de ouate de cellulose dans la machine, l’autre s’occupe de son application, en d’autres termes, de diriger le tuyau vers le sol.

  • Assurez-vous que les sac de ouate soient disposés à côté de la cardeuse souffleuse puis mettez en place les tuyaux qui viendront transporter la ouate jusque dans les combles.
  • Réglez la machine sur débit désiré et faites un test pour vérifier que la matière est parfaitement acheminée jusque dans les combles.
  • Tenez le tuyau à environ 1 mètre du sol. Le débit de la matière projetée doit être linéaire, sans a-coups. Idéalement la machine projetée doit atteindre entre 1 et 1,50 mètres au départ du tuyau.
  • Une fois que la ouate est en épaisseur suffisante sur le sol, plongez le tuyaux et effectuez des mouvements circulaires de manière à obtenir une surface homogène et d’une épaisseur constante.
  • Une fois que le sol est parfaitement recouvert de ouate de cellulose, vous pouvez demander à la personne responsable d’alimenter la machine de l’éteindre.
  • Conseil: observez bien la montée en épaisseur de la ouate de cellulose. Environ 1 ou 2 minutes avant que vous estimez que le travail est terminé, éteignez la machine de manière à la vider et ne pas se retrouver avec un surplus de matière.
  • Laisser fonctionner la machine quelques secondes sans débit de matière simplement pour nettoyer les tuyaux à l’air.
Soufflage de la ouate de cellulose. Source: Ecima

Et voilà, ce n’était pas si sorcier ! Partagez votre expérience dans les commentaires ci-après.

En guise de conclusion, la ouate de cellulose représente certainement à ce jour – et en matière de rapport qualité prix – le meilleur isolant sur le marché. Il est non seulement bon marché et efficace, mais c’est également un matériau pérenne avec une durée de vie supérieure à 60 ans ! C’est deux fois plus que la laine de roche.

Son installation même par un professionnel reste abordable car rapide. Avec une moyenne de 25€ et 30€ par m2 pour de la ouate de cellulose posée par un professionnel, c’est un investissement rapidement rentable étant donné l’augmentation constante des tarifs de l’énergie.

Jean Morel
Jean Morelhttps://www.consobrico.com
En dehors de mon titre honorifique “d’admin” pour ConsoBrico, je suis un bricoleur du dimanche infatigable, qui court à droite et gauche avec sa caisse à outils pour venir en aide à la famille et aux amis dès qu’il le peut. Le jardin est mon deuxième salon, j’y passe mes week-end et y investit la moindre économie ; ) Je construis moi même abris de jardin, cages à poules, des espaces clos pour les lapins, et même dernièrement un garage pour mettre l'abris ma collection de vélos anciens!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles

Comment construire un escalier d’extérieur: les étapes expliquées

Plusieurs étapes primordiales permettent de construire soit-même un escalier d’extérieur. Encore faut-il les respecter avec soin,...

Tout savoir sur les différentes mousses acoustiques et isolants phoniques

Vous êtes actuellement dans la construction ou la rénovation de votre logement ? Dans ce cas,...

Clôture en brande de bruyère: à quoi sert-elle et comment la poser ?

Vous avez envie d’un peu d’intimité, vous souhaitez vous protéger du vent ? La solution réside dans...

Quelle est la meilleure alarme maison de l’année 2019 ?

Avec l’augmentation du nombre de cambriolages (voir les statistiques préoccupantes ici), les Français sont de plus...

A lire

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs