Votre famille s’est agrandie et la maison est devenue un tantinet trop petite pour accueillir tout le monde. Sans compter que d’autres heureux évènements sont attendus dans les années à venir ? Il n’est pas toujours nécessaire de déménager pour satisfaire de nouveaux besoins.

Pensez extension ! L’extension d’une maison est en réalité souvent la solution à laquelle on ne pense pas suffisamment d’ailleurs. Et pourtant, nos maisons recèlent souvent de multiples opportunités d’ajouter quelques mètres carrés pour un coût au final pas si élevé qu’on ne le croyait.

Source: Pinterest.com. Extension de maison avec mur en brique de pierre et toit façon verrière

En définitive, c’est toujours une question d’espace et à la manière d’un jeu de logo il est possible de modifier la configuration existante afin d’augmenter la surface à vivre, dans le respect bien entendu de la loi.

Attention à la sémantique. Lorsque l’on évoque l’extension d’une maison, on implique la création d’un bâti que l’on rajoute à une maison. Ainsi, si le bâti n’a aucun lien physique avec la maison, on aura davantage tendance à parler de dépendance ou d’annexe, c’est à dire un corps distinct de la maison.

Nous allons dans les paragraphes qui viennent vous montrer comment grappiller plusieurs mètres carrés sur un jardin, un patio, une entrée, une chambre, en rajoutant de l’espace de manière astucieuse avec toujours un même objectif : augmenter la surface à vivre.

Réaliser l’extension d’une maison est une démarche à ne pas prendre à la légère. Techniquement mais également administrativement parlant, cela peut rapidement devenir un casse tête sans nom si l’on est mal organisé où que l’on ne s’adresse pas aux bonnes personnes. 

Il peut s’agir d’une extension disons interne à la maison, comme l’aménagement des combles sous les toits, mais encore l’aménagement du sous-sol voire d’une buanderie. Nous allons voir ici tenter de décortiquer différentes options d’agrandir la maison vers l’extérieur, en prenant de l’espace sur un jardin, un patio ou une entrée.

On n’oubliera pas que dans la plupart des cas, l’extension d’une maison implique de sérieux travaux de construction, avec la réalisation de fondations, d’une chape, de terrassement, sans oublier le cortège de raccordements à l’électricité et la plomberie. Ainsi prévoir les travaux d’agrandissement exige une réflexion pointue et aboutie en amont qu’il s’agisse de budget comme de contraintes techniques.  Enfin, une extension de maison est synonyme de de plus-value à la revente. Lorsque l’on réalise une extension pour accueillir une nouvelle chambre ou une nouvelle salle de bains, on augmente mécaniquement la valeur de son logement en cas de revente.

Pour avoir une idée des prix, surélever une maison pourra coûter jusqu’à 2500 euros du m2, tandis que pour l’aménagement d’un sous-sol ou de combles on comptera entre 300 euros et 1000 euros du m2. Voir ici les prix moyens des extensions de maison

Quels sont vos objectifs ?

On distingue en règle générale deux types d’objectifs:

  • L’agrandissement d’une pièce de vie:  il s’agira d’une extension attenante à une pièce de vie existante et devra s’ouvrir sur l’extérieur pour gagner en luminosité ou tout simplement profiter d’une vue extérieure “sympa” ! En générale elle prendra la forme d’une baie vitrée, à la manière d’une verrière, notamment pour les cuisines. En d’autres termes c’est l’excroissance d’une pièce déjà existante.
  • L’agrandissement d’un espace lambda. S’il ne s’agit pas précisément d’une pièce de vie, le type d’agrandissement sera en général moins couteux et davantage réduit. L’accès pourra se faire de n’importe où de la maison, d’une entrée, d’un pan du garage etc.
Source: Pinterest. Extension de maison. Remplacement du garage par une pièce de vie.

Les solutions classiques

S’il ne s’agit que d’une pièce supplémentaire à ajouter à votre habitat, les solutions les plus courantes sont:

  • Une véranda en alu, PVC , acier, voire en bois pour les accrocs des matériaux naturels.
  • L’aménagement des combles perdus, pour faire d’une pierre deux coup. Augmenter l’espace de vie disponible et optimiser l’isolation par le toit.
  • Une solution bien que couteuse: surélever sa maison.

Sans conteste, les solutions les plus simples à réaliser pour augmenter la surface de son chez-soi sont l’aménagement des combles ou d’un sous-sol, même s’il faudra bien vérifier que les combles sont aménageables (vous devrez peut-être revoir certains aspect de la charpente). Quant à la véranda ou à la verrière extérieure, vous devrez vous assurer que le terrain est constructible en vous rendant au préalable à la mairie.

Vérifiez le plan d’urbanisme local avant de vous lancer dans les travaux

Solution #1: L’extension d’une maison en prenant sur l’espace de jardin

C’est la forme d’extension la plus connue pour exploiter davantage de surface habitable. Elle conviendra à ceux qui possèdent un jardin digne de ce nom et dont l’empiètement sur la taille de ce dernier ne viendra pas déséquilibrer les lignes du jardin. On pourra ainsi ajouter quelques précieux volumes en partant d’un séjour, d’un salon, d’une cuisine, voire même d’un chambre pur créer une dépendance.

Cette extension prendra le plus souvent la forme d’une façade en brique ou d’une grande baie vitrée,  aussi bien pour une maison de plain pied ou une maison dotée d’un étage sur lequel on créera un bâti spécifique pour combler la hauteur existante.

  • La chambre: On souhaite parfois agrandir sa maison pour ajouter une chambre supplémentaire ou simplement un espace supplémentaire pour agrandir la chambre. Ainsi la chambre bénéficie d’un accès direct sur l’extérieur et d’une vue sur le jardin donnant une ambiance de vacances. Pour rajouter une chambre l’option la plus courante reste l’aménagement des combles.
  • La salle de bain: Lieu de l’intimité par excellence, certains aiment la partager avec la nature en créant une extension de la salle de bain sur le jardin. L’orientation (en général côté Ouest) lors de la construction est primordiale car elle conditionne la luminosité de la salle de bain. Pour une ambiance authentique et rustiques on privilégiera les matériaux comme le bois (teck, essences sombres) et la pierre naturelle tout en n’oubliant pas de équiper de stores occultants assortis.

Solution #2: aménager un ancien garage ou un abri de jardin

Vous avez un garage en trop ou n’utilisez pas votre garage actuel ? Pensez à lui donner une seconde vie en le réaménageant pour en faire une pièce supplémentaire. Après tout un garage c’est de l’espace disponible immédiatement et souvent sans avoir à se ruiner pour lui donner un coup de jeune.

Extension d’une maison en bois. Baie vitrée 3 pans.

Solution #3: Surélever la toiture

Si toutes les options ont déjà été étudiées ou épuisées et que votre terrain ne permet pas de vous étendre plus avant, vous pouvez penser à surélever le toit et ajouter un niveau à la maison. Il s’agit d’une opération technique d’envergure et qui permettra de revoir par la même une charpente peut-être vieillissante ou une isolation défaillante. Si vous deviez refaire votre toit c’est peut-être le bon moment pour vous intéresser à la question et de repenser l’aménagement des pièces de vie comme bon vous semble avec une luminosité sur mesure, des dressings intégrés dans la sous pente etc.

Surélévation de la charpente en bois. Source: Pinterest

Attention: la surélévation de toiture implique que vous trouviez un endroit où loger durant la période des travaux.

Côté tarifs, c’est une opération assez coûteuse on en conviendra cela implique des outils de travail difficile à déplacer comme des grues et des chariots élévateurs, sans oublier un espace de stockage avec abri pour stocker les tuiles, le bois, le mobilier etc..
Un bureau d’étude devra valider la faisabilité du projet en s’assurant que les fondations de la la construction existante sont assez robustes pour accueillir un étage supplémentaire.

Solution #4: Extension de maison avec annexe

Nous faisons ici une digression par rapport à l’extension de maison qui implique un bâti attenant.

Une annexe suppose en général un jardin suffisamment grand pour développer une construction indépendante. Si on la souhaite à l’écart de la maison, c’est souvent qu’on a pas le choix. Pour autant, on pourra pas faire n’importe quoi. 

On cherchera à construire une annexe souvent pour loger famille et amis ou encore pour en faire son lieu de bricolage. L’annexe possède de nombreux avantages, notamment celui de la flexibilité. On peut choisir le style et le format que l’on souhaite dans les limites du  le Plan Local d’Urbanisme de sa mairie (disponible dans sa commune).

En revanche l’annexe de conviendra pas en extension d’une cuisine ou d’une salle de bain. Imaginons un instant devoir aller chercher un ustensile dans l’annexe en plein hiver.

Cuisine ouverte sur le jardin avec une pergola.

Solution #5: Extension de maison en aménagement les combles ou le sous sol

Nous ne sommes pas toujours conscients de l’espace disponible perdu sous nos toits. Si vous avez la chance de posséder un grand grenier aménageable, doté d’une charpente solide, vous aurez moyen d’augmenter considérablement la valeur de votre bien pour quelques milliers d’euros seulement. On peut ainsi transformer un grenier poussiéreux en un lounge pour amis, une chambre pour les enfants comme pour les parents.

L’aménagement des combles ne nécessite aucun gros-oeuvre, uniquement un aménagement plus ou moins complexe en fonction des volumes existants et du travail d’isolation à revoir. Le point le plus litigeux serait peut-être la luminosité et il faudra choisir les options qui se prêtent le mieux avec une baie vitrée, des tuiles transparentes, des fenêtres etc..

Quant au sous-sol, il peut être aménagé et habitable légalement tant que la hauteur sous plafond de plus de 1,80 m et que l’habitat possède des fenêtres vers l’extérieur pour la luminosité. En revanche, si vous modifiez l’existant en ajoutant un mur porteur, en aménageant un escalier impliquant une un abaissement ou surélévation du sol, vous devrez déposer un permis de construire auprès de votre mairie.

Solution #6: Extension de maison avec une véranda

La véranda est la solution la plus courante pour augmenter  la surface de son habitat. C’est aussi la solution la plus esthétique car les vérandas d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec les vérandas d’antan. Elles sont montées rapidement et épousent parfaitement le style de sa maison eu égard aux styles et coloris désormais disponibles sur le marché. En acier, PVC, fer forgé ou inoxydable, en alu ou en bois, elles deviennent une excroissance naturelle de sa maison.

Une véranda peut accueillir un chauffage identique à celui d’une maison. Il peut s’agit de radiateurs d’appoint comme de chauffage au sol.

Source: Pinterest.com

Ce que dit la loi pour l’extension d’une maison

A noter tout d’abord qu’il faudra respecter les distances entre le nouveau bâti et la maison du voisin comme la route.

La lourdeur des démarches administrative dépend de la surface de l’extension de la maison. Certaines maisons ne pourront par exemple faire d’extension car le coefficient d’occupation des sols (COS) est déjà atteint.

Les lois des communes aux déclinaisons multiples:

L’emprise au sol. En fonction des communes, cette emprise peut-être régulée de telle manière que votre extension soit limitée dans sa surface. Si l’emprise au sol maximal est de 10% et que votre terrain fait 500m2, la surface de la maison (par étage), sera limitée à 50m2. Ainsi vous ne pourrez pas rajouter une extension si les 50m2 sont déjà atteints.

Côté esthétisme, là encore on ne peut pas faire n’importe quoi. Il est conseillé de se rendre auprès de sa mairie avant même de se renseigner pour l’extension. Certaines communes ont des spécificités en matière de règles d’urbanisme et contraint les particuliers à utiliser certains matériaux, couleurs, ou types de tuiles ainsi que le Coefficient d’Occupation du Sol (COS).

Si la surface totale habitable existante, additionnée de l’extension excède 170m2, il est obligatoire de faire intervenir un architecte.

Bonne nouvelle

Depuis le 1er janvier 2012, on peut construire une extension jusqu’à 40m2 sans avoir l’obligation de disposer d’un permis de construire (contre 20 m2 auparavant). Si vous n’excédez pas 40m2 vous n’aurez donc besoin que de déclarer les travaux en mairie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here