Tout savoir pour se mettre en conformité avec la RT2012

Vous aimez profiter de la lumière naturelle dans votre maison ? Pour cela, vous souhaitez installer une ou plusieurs baies vitrées ? Vous avez entendu parler de la norme RT 2012 et vous ne savez pas comment l’appliquer ? Pas de panique, découvrez dans cet article les éléments à choisir pour ajouter une baie vitrée conforme à la règle. C’est parti !

Une baie coulissante en aluminium peint.

Norme RT 2012 : de quoi s’agit-il ?

Avant toute chose, qu’est-ce que la norme RT 2012 ? C’est tout simplement une règle qui répertorie tous les critères à respecter, dans le seul but de réduire nos dépenses énergétiques. Elle concerne alors les bâtiments neufs, mais également les agrandissements ou les surélévations d’établissements plus anciens. 

La RT 2012 influence donc l’achat des matériaux, le type de vitrage, etc. Pour en savoir plus sur le prix des baies vitrées, consultez cet article.

Mais, quels sont les éléments conseillés et comment s’y retrouver ?

Baie vitrée conforme à la RT 2012 : quelle surface respecter ?

Sachez que la règle RT 2012 déterminera les dimensions de votre baie vitrée. Celle-ci doit correspondre à ⅙ de votre surface habitable. Vous pouvez bien évidemment dépasser ce seuil, ce qui est même fortement conseillé.

Plus vous augmentez la superficie utilisée par votre baie vitrée, plus vous laissez entrer la lumière, mais aussi la chaleur naturelle. Vous limitez ainsi votre consommation de chauffage, le temps d’éclairage et favorisez donc les économies d’énergie.

Calculez la surface de votre baie vitrée pour savoir si elle correspond à la RT2012
Calculez la surface de votre baie vitrée pour savoir si elle correspond à la RT2012

Baie vitrée : quel vitrage choisir pour être conforme à la RT 2012 ?

  • Le double vitrage

Le double vitrage est certainement celui que vous connaissez le mieux. Il s’obtient grâce à une technique bien particulière : une lame d’air est introduite entre deux cloisons de verre. Grâce au double vitrage, vous diminuez votre consommation d’énergie, réduisez l’effet de condensation et les nuisances sonores extérieures.

  • Le vitrage peu émissif

Vous pouvez choisir du vitrage peu émissif ou vitrage à isolation renforcée. Ce procédé consiste à ajouter une fine pellicule d’argent sur une des cloisons en verre du double vitrage. Ainsi, cette paroi permet de maintenir la chaleur à l’intérieur de votre logement, de favoriser l’éclairage naturel et donc de limiter vos dépenses énergétiques.

  • Le triple vitrage

Comme son nom l’indique, le triple vitrage se compose de deux lames d’air comprises entre trois cloisons de verre. Ce procédé est donc plus isolantqu’un double vitrage. Sachez cependant que cette paroi de verre supplémentaire diminue les apports de chaleur naturelle.

Enfin, vous pouvez aussi opter pour le triple vitrage à la française. Ce système consiste à choisir du double vitrage équipé de volets roulants. Une fois qu’ils sont fermés, vous profitez d’une baie vitrée étanche et bien isolée.

Le triple vitrage pour s'isoler au maximum des nuisances sonores
Le triple vitrage pour s’isoler au maximum des nuisances sonores

Baie vitrée : quels matériaux acheter ?

La norme RT 2012 ne vous impose aucun matériau en particulier. Vous pouvez donc choisir celui que vous préférez. Pour cela, explorez les différentes options qui s’offrent à vous.

  • Choisir le PVC 

Lorsque vous achetez vos baies vitrées, vous pouvez être tenté par le PVC. Cependant, ce matériau est plutôt recommandé pour les fenêtres simples. C’est un composant très souple qui peut s’affaisser avec le temps et l’usure.

Son avantage, non des moindres, est son prix bien plus bas que les autres matières sur le marché et surtout sa facilité d’entretien, à ne pas négliger si vous disposez d’une surface de vitrage importante.

Une baie vitrée avec profilés en PVC
  • Préférer l’aluminium 

Privilégier l’aluminium est également une possibilité, car ce matériau demande peu d’entretien, tout en étant très moderne et esthétique. Malheureusement, ce n’est pas un isolant très performant, ce qui est un inconvénient considérable. Il est toutefois prisé pour son bon rapport qualité-prix.

  • Opter pour le bois

Le bois est un élément très apprécié pour la fabrication de baies vitrées. En effet, il vous fait profiter d’une bonne isolation thermique et acoustique, c’est donc un avantage majeur. Néanmoins, il demande un entretien spécifique et régulier.

  • Penser aux solutions mixtes

Si vous ne savez pas quel matériau acheter, pensez aux solutions mixtes ! Cette technique permet de combiner les qualités de l’aluminium et du bois. Le premier est alors installé sur la paroi extérieure pour supporter le vent et le mauvais temps. Ensuite, le deuxième composant est introduit à l’intérieur de votre logement pour favoriser l’isolation.

Bon à savoir : le cadre de votre baie vitrée doit absolument être étanche à l’air. Pour vous en assurer, n’oubliez pas de regarder le classement AEVétabli pour chaque produit. Plus le chiffre associé à la lettre A et E est élevé, plus votre fenêtre sera hermétique à l’air.

Baie vitrée et norme RT 2012 : quelle ouverture privilégier ?

Si vous souhaitez vous conformer à la RT 2012, l’ouverture de votre baie vitrée doit s’effectuer sur 30 % de sa surface, au minimum. Vous aurez alors le choix entre :

  • une baie vitrée coulissante : votre fenêtre est fixée sur un rail qui se trouve sur le sol et le plafond. L’ouverture se fait latéralement.
  • une baie vitrée coulissante à galandage : les cloisons de la fenêtre s’introduisent à l’intérieur du mur. Une fois ouverte, votre baie vitrée passe inaperçue et vous permet de profiter d’un large passage.
  • une baie vitrée ouvrante : vous pouvez l’ouvrir à l’instar d’une porte standard.

Baie vitrée : comment respecter le confort d’été imposé par la RT 2012 ?

Vous appréciez les baies vitrées et souhaitez en installer dans chaque pièce ? N’oubliez pas d’agir avec modération ! Si vos fenêtres sont exposées plein sud, vous risquez de faire monter la température de votre logement. Pour respecter votre confort d’été, la norme RT 2012 établit des coefficients à prendre en compte comme :

  • le coefficient de transmission solaire ou Sw : ce dernier exprime la portion de rayonnement solaire diffusée par votre baie vitrée
  • le facteur de transmission lumineuse ou Tlw : il indique la quantité de lumière naturelle qui entre dans votre maison. 

À retenir 

Vous l’aurez compris, les baies vitrées vous permettent de réaliser des économies d’énergie.

En respectant la norme RT 2012, vous choisissez les éléments adaptés pour bénéficier d’une fenêtre étanche et isolante, tout en profitant de la chaleur et de la lumière naturelle. Vous pouvez donc dire adieu à votre surconsommation électrique !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here