-

Energies de l'habitat Isolation dans l'habitat ITE en rénovation : quel isolant choisir ?

ITE en rénovation : quel isolant choisir ?

-

-

Réaliser une rénovation de l’isolation est un projet qui tente de plus en plus de propriétaires, car les économies sont substantielles et les aides de l’état aisées à obtenir. Cependant, ce type de projet a longtemps été perçu comme très intrusif. C’est désormais du passé avec l’ITE : l’isolation par l’extérieur. Une nouvelle manière d’isoler qui facilite significativement les travaux. Voici un panel d’isolants pour trouver celui qui vous convient le mieux.

quel isolant pour ITE

L’ITE : Qu’est-ce que c’est ?

Traditionnellement, l’isolation des parois opaques d’un bâtiment, ses murs, est située entre la maçonnerie et le parement intérieur. Au cours des 50 dernières années, la construction française a connu différentes règles thermiques qui ont progressivement augmenté les performances requises pour l’isolation. L’isolation à l’intérieur du bâtiment était alors suffisante et généralement constituée d’une épaisseur de 5 à 15cm de laine minérale.

Avec l’arrivée de normes thermiques modernes, la donne a changé. Les exigences actuelles sont si élevées qu’une maison fraîchement construite doit produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Sans surprise, ces buts sont atteints grâce à des techniques d’isolation très performantes.

L’ITE est ainsi la technique d’isolation recommandée, tant en construction qu’en rénovation (plus d’informations dans cet article). Elle dispose de 2 avantages significatifs :

  1. Elle est très performante, car on peut en général utiliser des épaisseurs plus importantes. D’autre part, des matériaux très isolants sont autorisés en extérieur, alors qu’ils sont proscrits en intérieur.
  2. Elle permet d’éviter la dépose et la pose d’un parement intérieur ce qui conduit à des économies, à moins de gaspillage, à moins de perturbations et à la préservation de la surface habitable.

Une ITE classique nécessite la pose d’une couche d’isolant sur la façade, puis la réalisation d’un parement qui protège l’isolation des intempéries.

Lire également : tout savoir sur les différentes mousses acoustiques et isolants phoniques

Le polyuréthane : Si vous désirez les meilleures performances

La mousse polyuréthane est actuellement l’isolant grand public le plus performant, avec une conductivité thermique de 0,022W/m.K à 0,028 W/m.K. Cet isolant est d’ailleurs désormais un incontournable dans les maisons neuves pour satisfaire à la norme thermique RE2020. 

Le polyuréthane est un produit issu de l’industrie chimique, ce qui en fait une solution non naturelle qui pâtit d’une énergie grise très élevée.

En revanche, cet isolant est actuellement imbattable et bénéficie de propriétés techniques très avantageuses. Il est par exemple facile à poser, s’avère particulièrement durable et ne craint pas l’humidité. En outre, le polyuréthane peut être décliné en panneaux rigides ou peut être projeté directement sur la surface à isoler sous forme de mousse.

En rénovation l’intérêt du polyuréthane est mitigé en raison de sa faible prespirance, il peut ainsi piéger l’eau dans la maçonnerie et conduire à sa dégradation, il faut alors prendre des précautions supplémentaires pour bénéficier de ses excellentes performances.

La laine minérale : si votre budget est serré

Les laines minérales sont les isolants les plus utilisés dans les travaux d’isolation thermique par l’extérieur.

Ces isolants sont très classiques, car on les utilise en isolation par l’intérieur depuis des décennies.

Les laines minérales ont des performances thermiques moyennes, aussi elles nécessitent une épaisseur relativement importante.

En revanche elles résistent très bien au feu, ne dégagent pas de composés volatils, ne piègent pas l’humidité et ont une bonne durée de vie.

Les laines minérales offrent en outre un meilleur confort en été que le polyuréthane en raison de leur déphasage plus élevé.

Les laines minérales sont presque systématiquement utilisées sous bardage bois et en rénovation, car elles résistent bien au feu et respectent la maçonnerie existante.

Le polystyrène : Idéal en façade sous enduit

Le polystyrène expansé (PSE) ou extrudé (PSX) est l’isolant le plus utilisé en cas de façade sous enduit.

Ce matériau synthétique dispose des mêmes limites techniques que le polyuréthane, tout en affichant des performances inférieures.

On le privilégie sous enduit, car il est facile à coller sur une façade maçonnée et ne craint pas l’humidité. Ainsi enrobé, sa faiblesse face au feu est gommée et les rejets gazeux sont plus limités.

Pour ne rien gâcher, le polystyrène est très économique et permet de diviser par 2 le coût de l’opération par rapport au polyuréthane.

En rénovation, le polystyrène est fréquemment utilisé pour une isolation sous enduit. Il faut cependant que la maçonnerie à rénover soit plane, propre, saine et surtout, qu’elle ne contienne aucune humidité. Le polystyrène n’étant pas prespirant, s’il est utilisé tel quel sans précaution il peut piéger l’humidité dans la maçonnerie.

L’isolant naturel : Si vous voulez faire un geste pour l’environnement

Si vous souhaitez éviter les rejets gazeux, réduire l’énergie grise de votre maison et tout simplement faire un geste pur, l’environnement, les isolants naturels sont votre choix de prédilection.

On qualifie ces isolants de biosourcés, car ils reposent sur l’utilisation de produits naturels pour leur fabrication.

Il en existe de plusieurs types qui affichent des performances et des tarifs différents: 

Pour toutes ces solutions, le principe reste le même : utiliser des matériaux naturels pour produire un isolant propre, efficace et compatible avec de l’enduit ou un bardage.

Les inconvénients de ces isolants sont généralement une résistance à l’humidité médiocre et un tarif plus élevé en comparaison des solutions synthétiques.

Sur un sujet proche : le lambris: un excellent isolant thermique et phonique

Comment protéger l’isolant ?

Une ITE ne peut pas laisser l’isolant à nu sur la façade. Il est impératif de réaliser une couche de parement qui en plus d’être esthétique protège l’isolant des intempéries.

Sachez que selon votre commune vous pouvez être obligé d’utiliser un matériau de façade bien précis. C’est le cas si votre commune dispose d’un PLU, mais c’est également le cas si vous êtes à proximité d’un bâtiment classé.

Il faut ainsi vérifier cette obligation avant de choisir l’isolant, car selon les cas, le parement peut dicter le type d’isolant à utiliser.

La très vaste majorité des ITE fait appel à 2 types de parements de façade : 

  • L’enduit : Très classique, il s’agit d’appliquer un enduit sur l’isolant. Pour renforcer l’accroche et la solidité, on place généralement un grillage ou un treillis sur l’isolant. L’esthétique est ainsi identique à celle des maisons françaises classiques.
  • Le bardage : Solution moderne et prisée des particuliers, le bardage bois propose de recouvrir l’isolant de planches de bois, en prenant la précaution d’intercaler une lame d’air de 2cm. Cette solution est souvent choisie pour les extensions ou pour les maisons à ossature bois.
Jean Morel
Jean Morelhttps://www.consobrico.com
En dehors de mon titre honorifique “d’admin” pour ConsoBrico, je suis un bricoleur du dimanche infatigable, qui court à droite et gauche avec sa caisse à outils pour venir en aide à la famille et aux amis dès qu’il le peut. Le jardin est mon deuxième salon, j’y passe mes week-end et y investit la moindre économie ; ) Je construis moi même abris de jardin, cages à poules, des espaces clos pour les lapins, et même dernièrement un garage pour mettre l'abris ma collection de vélos anciens!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles

Comment aménager une pergola bioclimatique dans votre jardin ?

On connaît les pergolas depuis les temps anciens où l'on aimait faire pousser glycines et autres vignes...

Comment nettoyer et entretenir sa cheminée électrique ?

Vous êtes l’heureux propriétaire d’une cheminée électrique et passez le plus clair de vos soirées lové...

Quel type de panneaux de bois pour fabriquer un meuble ?

C'est décidé, vous souhaitez fabriquer vos meubles en bois vous-même et apporter à votre intérieur une...

Que faire lorsque son rideau métallique tombe en panne ?

Le rideau métallique est un élément courant du paysage commercial français que l'on retrouve dans bon...

A lire

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs