Ça y est, votre décision est prise : vous commencez vos travaux de rénovation ! Ça faisait longtemps que vous y pensiez sans jamais sauter le pas. Et pour cause, ces aménagements sont souvent onéreux et nécessitent des subventions extérieures. Heureusement, plusieurs alternatives s’offrent à vous pour enfin acquérir le logement de vos rêves. Mais quelles sont-elles ? Découvrez dès à présent 6 solutions pour financer vos travaux de rénovation !

1 – Profiter des crédits d’impôt

Pour régler une partie de vos travaux, vous pouvez vous tourner vers les crédits d’impôt. Ceux-ci vous concernent si vous souhaitez réaliser des aménagements pour la transition énergétique tels que l’installation de fenêtres à double vitrage, l’isolation des murs, la pose d’un poêle, etc. 

Les crédits d’impôt vous offrent alors la possibilité de déduire 30 % de vos dépenses sur vos impôts. La subvention peut atteindre jusqu’à 8 000 euros par personne, de quoi encourager votre initiative ! Il peuvent venir en compléments d’autres crédits comme les crédit à la consommation.

2 – Penser à l’éco-prêt à taux zéro

Vous pouvez ensuite vous intéresser aux emprunts accordés par les banques, comme l’éco-PTZ ou éco-prêt à taux zéro. Celui-ci vous permet alors d’obtenir jusqu’à 30 000 euros sans payer d’intérêts, et cela, sur une période de 3 à 10 ans selon le montant emprunté. 

Ce prêt ne s’adresse qu’à ceux souhaitant effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement principal, comme l’isolation des combles et l’achat d’un système de chauffage à énergie renouvelable par exemple. N’hésitez pas à vous renseigner pour connaître tous les aménagements éligibles à l’éco-PTZ

3 – Miser sur les subventions de l’Anah

Vous souhaitez rénover votre maison ou votre appartement ? Malheureusement, vous n’avez pas les moyens pour le faire, ni pour économiser ? Dans ce cas, pensez aux subventions proposées par l’Anah, Agence nationale de l’habitat, spécialement conçues pour les foyers aux revenus modestes. Ces aides vous sont accordées que vous vouliez restaurer une habitation neuve ou ancienne. Pour y avoir droit, votre logement doit cependant avoir plus de 15 ans

Lire également sur un thème connexe: Isolation: toutes les aides et subventions pour mener à bien son projet

Vous pouvez également être concerné par ces subventions si vous appartenez à un syndicat de copropriétaires et envisagez la réalisation d’aménagements au sein des parties communes de l’établissement. 

Si vous êtes intéressé, sachez que le montant de cette aide équivaut à 35 % des dépenses réalisées avec un plafond de 20 000 euros hors taxe. Néanmoins, si vous possédez des ressources très modestes, celle-ci s’élève à 50 % des dépenses, toujours avec un seuil de 20 000 euros hors taxe. 

Une fois que votre dossier est accepté, vous recevez la subvention lorsque les travaux sont terminés. Vous pouvez recevoir une avance pour débuter les aménagements à condition de bénéficier de revenus très faibles et d’effectuer des travaux pour pallier la perte d’autonomie. 

Bon à savoir : pour profiter des aides de l’Anah, vous devez mettre en œuvre des travaux d’au moins 1 500 euros hors taxe et ne commencer les agencements qu’une fois la décision prise et approuvée par l’agence. 

4 – Opter pour le regroupement de crédits 

Le but du regroupement de crédits est simplement de réunir l’ensemble de vos emprunts pour n’en payer ensuite qu’un seul. Vous pouvez ainsi revoir et ajuster vos conditions de remboursement, et même réduire vos mensualités. Cela vous laisse alors plus de marges pour épargner et donc financer vos travaux. 

Par ailleurs, cette action vous offre également la possibilité d’ajouter un nouveau montant à votre crédit déjà existant pour terminer vos aménagements de rénovation. Vous payez donc un seul et même emprunt pour l’ensemble de vos dettes, vous évitez de vous éparpiller et donc de perdre de l’argent. 

Bien entendu, pour que le regroupement de crédits soit appliqué, il est nécessaire de se soumettre à une étude de faisabilité pour pouvoir approuver le montant que vous souhaitez ajouter. Vous devez, en effet, respecter une limite d’endettement, car la durée de votre prêt sera évidemment plus longue. Vous pouvez faire une première estimation en utilisant des formulaires en ligne en cliquant sur “financer ses travaux avec un regroupement de crédit“.

5 – Choisir le prêt d’épargne logement

Cet emprunt n’est accessible qu’après une phase d’épargne obligatoire. Pour bénéficier du prêt d’épargne logement, il n’y a rien de plus simple puisque vous connaissez dès le départ le taux du prêt dont vous pourrez profiter. Le montant versé découle alors des intérêts obtenus pendant cette première phase d’économie, c’est ce que l’on nomme des droits à prêts.

Les bénéficiaires du prêt d’épargne logement ou également appelé PEL se voient accorder un emprunt pour financer leurs travaux de rénovation pour leur logement principal, qu’il soit neuf ou ancien. 

Lire également: Installation d’une douche: quelles aides et possibilités de financement ?

6 – Préférer le prêt conventionné 

Enfin, sachez qu’il existe aussi le prêt conventionné. Cet emprunt est délivré par les banques et les institutions financières ayant établi une convention avec l’État. 

Accordé sans condition de ressources, celui-ci peut vous permettre de financer la construction ou l’achat de votre habitation, neuve ou ancienne ainsi que les travaux de rénovation nécessaires, d’agrandissement, de remises aux normes, etc. Cet emprunt peut être associé au prêt d’épargne logement ou à l’éco-PTZ par exemple. 

Vous le remboursez ensuite en payant des intérêts à l’établissement bancaire sur une période de 5 à 35 ans. En revanche, vous pouvez obtenir une aide personnalisée au logement dite APL, si vous respectez certaines conditions prédéfinies. 

Ce que vous devez retenir pour financer vos travaux 

Comme vous le voyez, vous bénéficiez de nombreuses solutions pour subventionner vos travaux de rénovation. Quelle que soit votre situation financière et quels que soient les aménagements que vous souhaitez réaliser, vous trouverez forcément, parmi ces aides, celles qui s’adaptent à vos besoins. N’hésitez pas à cumuler plusieurs de ces ressources pour financer l’ensemble de vos travaux et enfin profiter d’une maison à la hauteur de vos attentes !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here