-

Travaux maison & aménagementFinancementsMieux comprendre le prêt travaux: quel est son principe...

Mieux comprendre le prêt travaux: quel est son principe et comment l’obtenir ?

-

-

A quoi sert un prêt travaux ?

Un prêt travaux comme son nom l’indique est un prêt alloué aux particuliers qui souhaitent effectuer des travaux de diverse nature dans leur habitat. Il peut s’agir de travaux de rénovation ou des travaux qui visent simplement à améliorer le confort de l’habitat. Le prêt travaux n’est autre qu’un crédit à la consommation qui peut être utilisé aussi bien pour sa résidence principale que secondaire. Quel est son fonctionnement, comment l’obtenir et auprès de qui, et quelles sont les aides qui permettent d’alléger la facture travaux ? C’est que nous allons voir dans cet article.

Le principe du prêt travaux

Comme tout type de prêt, le prêt engage la responsabilité de l’emprunter qui doit rembourser la somme allouée dans un délai défini au départ avec l’organisme de prêt. Par organisme, on entend une banque, ou une agence de crédit. 

Quels types de travaux sont concernés ?

Le choix est large et ne concerne pas uniquement l’intérieur d’une maison ou d’un appartement. La terrasse et le jardin peuvent également faire l’objet de travaux en tout genre. Pour la maison, il peut s’agir, par exemple, de travaux d’isolation, de travaux de toiture, de travaux d’aménagement des combles, ou l’installation d’une piscine à peu près tout est éligible avec le prêt travaux tant que l’on peut justifier de l’amélioration de son logement. Cela passe également par l’acquisition d’équipements de la maison comme l’équipement de chauffage, ou la motorisation d’un équipement existant (comme la motorisation d’un vieux portail par exemple), l’entretien (achat d’un nouveau lave linge par exemple), ou encore des travaux de décoration.

Lire également sur un sujet proche : installation d’une douche: quelles aides et possibilités de financement ?

Que couvre le prêt travaux ?

Le prêt travaux couvre l’intégralité de la prestation : l’achat du matériel et son installation. Si vous achetez vous-même le matériel et que vous faites appel à un professionnel, tout est couvert par le prêt travaux. Attention tout de même si vous êtes locataire, vous avez l’obligation d’en informer le propriétaire et obtenir son accord pour des travaux qui touchent à la structure de l’habitat (comme l’électricité ou la plomberie). En revanche, pour de menus travaux comme de simple travaux de décoration, vous n’aurez peut être pas besoin de l’accord du propriétaire mais là encore, tout va dépendre de votre contrat de location avec ce dernier.

Qui peut obtenir un prêt travaux ?

Tout type de prêt devant être remboursé, vous devrez prouver que vous êtes dans une situation financière suffisamment stable pour rembourser le prêt. Inutile de dire qu’il sera plus facile de décrocher un prêt lorsque les revenus financiers sont stables et garantis, comme dans le cas d’un CDI (contrat à durée indéterminée). C’est en général le premier critère qu’utilisent les organismes de prêt. Certains CDD sont toutefois acceptés et plus encore lorsqu’il s’agit de CDD dans la fonction publique, car les contrats de travail sont assez souvent renouvelés.

Prêts travaux : les différents types

Il existe différents types de prêt de travaux. Certains types de prêts ne nécessitent aucun justificatif des dépenses tandis que autres exigent une comptabilité claire et explicite des sommes engagées. En matière de taux d’intérêt, il convient de noter que ces derniers sont variables et dépendent du type de travaux. Avec le crédit travaux Domofinance par exemple, les travaux qui concernent les économies d’énergie sont à des taux préférentiels.

Le prêt personnel non affecté

Dans ce cas de figure, on peut utiliser la somme du prêt comme bon nous semble. Le prêt non affecté n’est pas “affecté”, en d’autres termes il n’est à affecté à une utilisation spécifique. On peut l’utiliser pour faire des travaux, pour s’acheter un véhicule, ou tout autre chose. Vous n’aurez donc pas besoin de justifier vos dépenses auprès de l’organisme qui vous accordé le prêt. C’est très pratique lorsque l’on souhaite réaliser les travaux soi-même et qu’il n’est pas nécessaire de fournir des factures d’entreprise.

À noter que ce type de prêt s’obtient assez facilement et en général rapidement.

Le prêt personnel affecté

Comme son nom l’indique, le crédit affecté, lui, contraint d’affecter le montant du prêt à un projet bien spécifique. La somme est versée en une seule fois est remboursable, avec intérêts (voir ci-après) dans les délais exprimés dans le contrat. Etant d’un crédit à la consommation affecté aux travaux, le prêt devra donc concerner uniquement – dans le cadre d’un prêt personnel affectés aux travaux – les travaux de l’habitat et rien d’autre.

Il vous faudra donc prouver, à l’aide de devis et surtout de factures, que le prêt à été utilisé aux fins mentionnées ci-dessus. Les factures devront mentionner la qualité de l’intervenant ainsi que la nature des travaux.

Lire aussi : zoom sur le coût et le financement des panneaux solaires

Le taux du prêt alloué est d’au maximum 75 000 € avec des taux de prêt compris entre 2 % et 10 %, et qui varieront en fonction du profil financier de l’emprunteur et de la nature du prêt contracté.

Le crédit renouvelable

Le principe du crédit renouvelable est aussi simple qu’ingénieux. Un organisme de crédit alloue une réserve d’argent que l’on peut utiliser en fonction de ses besoins.  Il n’est pas nécessaire d’apporter des justificatifs concernant la nature des fonds utilisés.

Dès que l’on entame la somme allouée (ou si l’on utilise la somme entière), il est nécessaire rembourser des mensualités qui vont reconstituer au fur et à mesure la réserve d’argent disponible.

C’est donc le principe de va-et-vient qui prédomine ici, avec des sorties d’argent rapidement reconstitués grâce aux remboursements mensuels. Une fois la somme d’argent reconstituée, il est possible de ré-emprunter de l’argent pour ses besoins personnels. Pour cette raison, on appelle cette solution de prêt un « crédit renouvelable » car il se renouvelle en permanence.

Bien entendu, le grand avantage de cette solution est l’accès à de l’argent disponible en quasi-permanence. L’inconvénient de ce type de prêt est son coût lors de la souscription, même s’il s’agit d’un coût en une fois. Sur le long terme, il est intéressant financièrement car il n’est pas nécessaire de refaire une demande de prêt (comme pour les prêts personnels affectés et non affectés)

Quelles aides pour les travaux disponibles ?

Les aides concernent essentiellement les travaux ayant trait à la transition énergétique. Voici quelques unes de ces aides :

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

En d’autres termes, si les travaux contribuent à l’amélioration de la performance énergétique de l’habitat, il est possible d’obtenir certaines aides, dont l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) qui permet de financer des travaux de rénovation énergétique d’un logement si ce dernier est la résidence principale de l’emprunteur. Ce prêt est attribué aux propriétaires d’un logement dont la construction s’est achevée avant 1990. L’avantage de ce prêt est qu’il est sans intérêts et est cumulable avec avec d’autres aides aux travaux.

Le crédit d’impôt développement durable

Il ne s’agit pas ici réellement d’un prêt mais d’un coup de pouce financier sous la forme d’un avantage fiscal. Il soutient ainsi les propriétaires engagés dans une démarche de développement durable (amélioration de la performance énergétique) en réduisant les factures de crédit travaux sur la base d’un pourcentage (en général 30%) défini en fonction du “bouquet de travaux”.

L’aide de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat)

Il s’agit d’une aide réservée au ménages modestes qui souhaitent effectuer des travaux d’amélioration énergétique (ou d’ordre sécuritaire) de leur résidence principale ou de sans pouvoir les financer. Cette aide concerne également la mise aux normes de l’espace de vie pour des personnes handicapées. Pour bénéficier de cette aide, il est nécessaire que le logement ait plus de 15 ans.

Sylvie Thouvenin
Sylvie Thouvenin
Autodidacte du bricolage, je suis une véritable “mordue” de la décoration sous toutes ses formes. Je blogue et interagis sur différents sites déco/brico depuis 2007 et bien que la déco ne soit pas mon métier (je suis assistante sociale de formation!), j’essaye de me former en permanence pour prodiguer des conseils nés du vécu (rénovations, réparations). Mon autre passion, c’est la cuisine, qui a toujours fait partie de ma vie. Faire la cuisine, mais aussi aménager ma cuisine! Enfin, le bricolage à titre amateur, ainsi que la couture avec un fond de musique classique ou de bossa nova!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Ajouter votre nom ici

Derniers articles

Tout savoir sur l’isolation naturelle et les matériaux biosourcés

Si vous êtes en plein dans la construction ou la rénovation de votre maison, vous devez vous pencher sur...

Déco : comment teindre ses objets en cuir ?

Des objets en cuir à la maison ? Vous avez sans aucun doute de vieilles chaussures qui trainent dans...

Rénover sa salle de bains : notre guide détaillé

Rénover ne signifie pas nécessairement remplacer tout ce qui est ancien par du neuf. Dans certains cas, ce n’est...

Cuisine aménagée, équipée, intégrée… comment faire les bons choix ?

Si vous avez l'intention de refaire votre cuisine, sachez que le budget est conséquent. Il va donc falloir prendre...

A lire

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs

Choix du consentement