Bricolage & DIY Comment motoriser son volet roulant : toutes les étapes...

Comment motoriser son volet roulant : toutes les étapes expliquées

-

Vous passez un temps fou tous les jours à fermer les volets manuellement ? Vous en avez assez de faire tout le tour de la maison chaque soir pour effectuer la fermeture et vous souhaitez gagner du temps ? Si vous avez succombé à la tentation et envisagez sérieusement de motoriser vos volets, retrouvez tout de suite le mode d’emploi avec toutes les étapes en détail !

Pourquoi motoriser un volet roulant : quels sont les avantages ?

Si vous ne le savez pas encore, motoriser ses volets roulants présente de nombreux avantages :

  • Vous vous sentez plus en sécurité, car les tentatives d’intrusion sont limitées lorsque vos volets sont fermés ;
  • En cas d’oubli, vous pouvez commander la fermeture des volets à distance ;
  • Vous renforcez l’isolation de votre habitation ;
  • Vous évitez les douleurs lombaires lorsque les volets sont difficilement accessibles ;
  • Vous augmentez la durée de vie de vos installations, les volets équipés d’un moteur résistent mieux aux intempéries, aux vents violents, etc. 

Vous souhaitez profiter de tous les aspects positifs, mais ne voulez pas faire intervenir un professionnel ? Si vous vous sentez l’âme d’un bricoleur, vous pouvez tout à fait effectuer la motorisation de vos volets vous-même. Mais comment faire exactement ? 

Motoriser un volet roulant : quelles sont les 6 étapes à suivre ?

  • 1 – Bien s’équiper 

Comme toujours avant de commencer des travaux, n’oubliez pas de bien vous équiper, cela vous fera gagner un temps précieux. Apportez donc un tournevis, un marteau, un mètre, mais aussi une perceuse et un jeu de clés à pipe. 

Pensez également à votre propre protection en réunissant des gants et des lunettes, car il pourrait y avoir des projections. Ça y est, vous êtes paré ? Les choses sérieuses peuvent débuter !

Sur le même thème découvrez comment réparer un volet roulant.

  • 2 – Retirer le tube d’enroulement 

Tout d’abord, veillez à descendre entièrement votre volet à l’aide de la manivelle ou de la sangle en fonction du modèle. Maintenant que le tablier est déroulé, vous devez apercevoir les pattes d’attache. Retirez-les, puis, faites de même avec la sangle ou la manivelle. Ensuite, délogez le tube d’enroulement. 

  • 3 – Prendre les bonnes mesures 

Une fois cette étape réalisée, pensez à prendre plusieurs mesures, elles permettent alors au vendeur de déterminer le poids du tablier et ainsi de vous indiquer la puissance de moteur appropriée. Pour cela, prenez en compte : 

-la hauteur de votre volet ;

-la longueur, le diamètre et le profil du tube d’enroulement ;

-les dimensions du volet une fois déroulé ;

-le type de lames : aluminium, PVC, bois, etc.

  • 4 – Installer le nouvel axe motorisé 

Sachez que vous pouvez directement choisir entre un moteur tubulaire à introduire dans l’axe déjà existant et un nouveau tube d’enroulement pourvu d’un moteur. 

Pour la prochaine phase, vous devez lire la notice et suivre les instructions pour positionner la couronne de fin de course et la roue d’entraînement aux bons endroits. 

Pour certains modèles, vous devez vérifier l’emplacement de la vis qui relie la roue d’entraînement au tube et pré-percer. 

Insérez ensuite le moteur dans le tube d’enroulement. Si nécessaire, n’hésitez pas à couper ce dernier pour qu’il présente les dimensions adaptées. Enfin, vous pouvez verrouiller les différentes extrémités et introduire le tube ainsi motorisé dans le coffre.

Vos pouvez un acquérir par vous-même un pack de motorisation. Celui-ci peut être trouvé sur La Boutique du Volet
  • 5 – Procéder au raccordement électrique 

Cette étape étant toujours délicate, il est préférable de la faire exécuter par un professionnel, vous évitez ainsi les malfaçons ou les imprévus. Dans tous les cas, n’oubliez jamais de couper l’alimentation générale avant de réaliser des travaux, quels qu’ils soient.

  • 6 – Régler les fins de course

Vous l’aurez sûrement remarqué le moteur est équipé d’un dispositif capable de détecter lorsque votre volet roulant atteint ses limites d’ouverture et de fermeture et de couper l’alimentation. Si vous souhaitez ajuster ces positions, vous devez mettre votre volet en tension et régler les vis et la télécommande en lisant les instructions sur votre notice. Et voilà, la corvée des volets, c’est enfin terminé !

Choisir entre la motorisation filaire ou radio-télécommandée : quelle différence ?

  • La motorisation filaire

Pour cette technique, votre volet roulant maintenant motorisé est équipé d’un câble et d’un interrupteur que vous aurez préalablement encastré ou posé en saillie. Ce dernier est alors relié à l’alimentation générale de votre domicile et au moteur installé dans le coffre. 

Il existe alors plusieurs types d’interrupteurs qui vous permettent d’arrêter la montée ou la descente du volet en cours de route, d’en actionner plusieurs en même temps, de profiter d’une horloge de programmation, etc. 

  • La motorisation radio-télécommandée

En choisissant une motorisation radio-télécommandée, vous contrôlez vos volets à distance avec une simple télécommande. Si vous voulez installer un système domotique, vous pouvez même les actionner avec votre téléphone. Vous pouvez donc gérer votre maison sans même vous déplacer !

Motoriser ses volets roulants : à quel prix ?

Maintenant que vous savez comment installer des volets motorisés, vous serez certainement intéressé par le prix ! La motorisation filaire coûte entre 80 et 250 euros, si vous procédez à la pose vous-même. Pour celle, dite radio-télécommandée, comptez un tarif entre 300 et 400 euros, sachant que c’est un modèle haut de gamme. 

Automatiser ses volets : une solution pratique et ingénieuse !

L’époque où vous perdiez du temps à fermer tous vos volets, où vous faisiez demi-tour, car vous aviez oublié d’exécuter cette corvée est maintenant derrière vous ! En vous équipant d’interrupteurs adaptés ou en couplant vos volets motorisés avec un système domotique, vous n’aurez même plus à vous en soucier. Vous pouvez prévoir leur ouverture et fermeture en fonction de vos besoins. Vous n’avez donc qu’à appuyer sur un simple interrupteur et le moteur fait tout le travail pour vous, agréable non ?

Vous souhaitez approfondir cette thématique ? Cliquez ici pour en savoir plus.

Jean Morel
Jean Morelhttps://www.consobrico.com
En dehors de mon titre honorifique “d’admin” pour ConsoBrico, je suis un bricoleur du dimanche infatigable, qui court à droite et gauche avec sa caisse à outils pour venir en aide à la famille et aux amis dès qu’il le peut. Le jardin est mon deuxième salon, j’y passe mes week-end et y investit la moindre économie ; ) Je construis moi même abris de jardin, cages à poules, des espaces clos pour les lapins, et même dernièrement un garage pour mettre l'abris ma collection de vélos anciens!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles

Les 15 meilleures colonnes de douche en 2019

Notre avis sur la colonne de douche IDEAL STANDARD IdealRain La colonne IdealRain est...

Pompe de piscine: comment l’amorcer ou la réamorcer ?

Amorcer une pompe de piscine On amorce une pompe de piscine dans deux...

Les 10 meilleures vasques de salle de bain en 2019

Tests et avis sur le lave-main / la vasque rectangulaire Bruxelles 118C La vasque...

Les 7 meilleurs robinets thermostatiques en 2019

Tests et avis sur la tête thermostatique OVENTROP  On ne présente plus la marque...

A lire

Évier sous plan (26 designs): guide et installation

Introduction à la pose Choisir un évier sous plan pour...

Formats / dimensions: les pare baignoire 2 ou 3 volets

Les pare baignoire 2 volets ou 3 volets Les pare...

Chauffe eau thermodynamique: avantages et inconvénients

En une phrase.. Le chauffe eau thermodynamique utilise l’air ambiant...

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs