A quoi sert un Blender ?


Un blender c’est pour ainsi dire un "troisième bras" qui vous permet de préparer des smoothies et des soupes onctueuses en quelques secondes seulement. Le blender est devenu au fil des ans un partenaire aussi populaire qu’incontournable dans les cuisines actuelles.

Le blender permet avant tout de mixer les ingrédients et aliments.

Il se présente sous la forme d’un récipient accompagné d’un socle (le robot) ainsi que d’une lame rotative qui découpe puis transforme l’aliment (avec la force centrifuge) en purée ou en liquide.

  • A l’exception des  os qui peuvent endommager la lame , le blender peut mixer à peu près tout : graines, fruits, fibres, fruits, viande. Votre imagination à certainement des limites que le blender ne connait pas. Réalisez des soupes, des milk shakes, cocktails, et veloutés en mixant fruits et légumes, tentez des combinaisons inédites, surprenez vous !

Quelle contenance choisir ?

La capacité du blender est essentielle car elle conditionne le fait de pouvoir faire un jus pour 3 personnes ou un jus pour 10 personnes. On se demandera tout d’abord quelle utilisation on en aura ? Est-ce cette dernière quotidienne ou occasionnelle ?

  • Pour une fréquence d’utilisation faible à moyenne, à savoir quelques fois par semaine. 200, 400, 800 ml suffisent. Quelques smoothies en semaine, la soupe du dimanche soir..
  • Pour une utilisation intensive : vous vous destinez à utiliser votre blender de manière quotidienne pour vous-même ou votre famille nombreuse : une contenance de plus d'1 litre s’impose.

La puissance du robot

Elément aussi important que la contenance du blender, la puissance du robot (sans oublier le nombre de vitesses) doit être examinée scrupuleusement avant l’achat. Plus le blender est puissant, plus rapide et efficace sera l’opération de mixage.

On distingue les blenders de 250 à 400 watts des blenders puissants à usage professionnel. Les premiers seront parfaits pour la réalisation de jus et smoothies impliquant un nombre limité d’ingrédients et dans des textures fines.


Lorsque l’on souhaite réaliser des mixages plus complexes impliquant de la glace avec des aliments épais et rigides, une puissance de 500 à 600 watts s’impose afin de permettre à la lame de ne pas s’enliser.

Les modèles de puissance supérieure proposeront plusieurs vitesses qui permettront d’ajuster la puissance en fonction des aliments et ingrédients.

On augmentera l’intensité pour piler la glace dès les premiers tours de lame avec la fonction « pulse » qui dégage la pleine puissance de l’appareil. On laissera enfin l’opération de mixage s’effectuer avec l’une des vitesses proposées.

Quelle matière pour le contenant ?

Tout comme les poubelles de cuisine, certaines marques proposent le contenant en plastique, d’autres en verre ou en inox, lequel choisir ?

Le blender en plastique

  • Léger
  • Se remplace facilement si brisé
  • Bon marché
  • Se raye
  • Peut se décolorer au fil du temps

Le blender en verre et inox

  • Extrêmement résistant
  • Facile à nettoyer
  • Plus onéreux
  • L'inox n'est pas transparent
  • Nos conseils: choisissez un contenant gradué pour pouvoir doser facilement vos ingrédients
  • Pour faciliter le nettoyage, choisissez un blender dont le contenant prévoit une lame démontable.

                      Les nouveautés en matière de blender

Il possède les même fonctions qu’un blender classique, à la différence qu’il cuit les aliments avant de les mélanger. On l’utilisera essentiellement pour les soupes.

PARTAGER
Article précédentBien choisir son arbre à chat: déterminer au préalable les besoins de votre chat
Article suivant2 méthodes pour éloigner durablement votre chat du canapé ?
Anais Chevalier
Je m’appelle Anais, j'ai 35 ans, et je suis la plus jeune de l’équipe de joyeux lurons chez ConsoBrico. Je suis maman d'un petit garçon de 4 ans je vis à Bordeaux depuis une quinzaine d’années. Mon truc à moi c’est la cuisine et notamment les appareils électroménagers, la déco d’ambiance et .. mon petit jardin avec lequel j’apprend tous les jours. J’ai travaillé comme assistante d’un architecte d’intérieur pendant 5 ans avant de me lancer à mon compte en 2013. Passionnée du “fait maison”, j’ai des convictions d’écologiste et un oeil critique sur tout le marketing abusif des grandes multinationales. J’ai envie de partager avec vous mes coups de gueule comme mes coups de coeur !