Comme pour chaque construction de mur, il faut savoir être rigoureux et parfaitement préparer son chantier afin de concevoir un mur en parpaing sans failles. Pour construire votre mur, il faut avant tout que les conditions climatiques soient nettement favorables. En effet, il ne doit pas faire ni trop froid ni trop chaud, et tout cela sans intempéries. Voici étape par étape, la construction d’un mur de parpaing.

Étape 1 : Creuser les fondations 

  • La première étape consiste à creuser les fondations. En effet, il est primordial de débuter par la préparation de ses fondations. Dans ce but, on délimitera le périmètre du mur de parpaing pour ensuite y creuser des fondations. En fonction de la hauteur et de l’utilisation du mur, la profondeur de vos fondations variera. La largeur des fondations sera la plupart du temps semblable à 2 fois celle d’un parpaing. Quant à la profondeur minimale, elle sera d’environ quarante centimètres pour un muret.

Étape 2 : Couler les fondations

  • Concevoir un mur de parpaing demande des fondations solides. Pour débuter, coulez 3 à 4 cm d’épaisseur de béton au fond du trou. Surtout, il faut faire très attention au niveau. Lorsque le béton sera sec, posez le ferraillage, puis couvrez ce dernier au moyen du béton. Point important, vos fondations doivent être planes.

Étape 3 : La première rangée du mur de parpaing

  • Lorsque les fondations seront totalement sèches, il va falloir débuter par le montage du mur de parpaing. En ce qui concerne la première rangée, placez un parpaing à chaque coin.
  • La partie qui est alvéolée du parpaing doit être placé vers le dessous, directement sur le mortier. Tout le temps, il faudra mettre une truelle de mortier (d’environ 2 cm d’épaisseur) sur la longueur de la rangée du mur de parpaing. Veillez à utiliser un maillet, fait en caoutchouc, afin d’enfoncer chaque parpaing. Au moyen d’un niveau à bulle ainsi que d’un fil à plomb, vérifiez le niveau du parpaing.

Étape 4 : Construire le mur

  • La quatrième étape est la construction du mur en parpaing. Il faut façonner le mur rangée par rangée. Autre point, veillez à bien dégager les excédents de mortier, et à les mettre dans les joints verticaux.
  • Il faudra des moitiés de parpaings pour les angles ou quelques zones du mur. Pour couper le parpaing, utilisez une massette. Entre chaque rangée, croisez bien les joints afin d’éviter d’engendrer une faiblesse dans le mur. Occupez-vous au maximum de six rangées de parpaings par jour, afin que le mortier sèche totalement.

La dernière rangée et les finitions pour votre mur en parpaing

  • Lorsque la dernière rangée est posée, disposez une dernière couche de mortier en haut du mur et lissez cette dernière avec une grande précision.
  • Afin d’obtenir un visuel plus intéressant et plus travaillé pour votre mur de parpaing, veillez à appliquer un revêtement (en ce qui concerne un aspect brique ou pierres naturelles) ou un enduit pour façade (en ce qui concerne un aspect lisse ou un crépi).

Nettoyer au préalable avant de peindre votre mur de parpaing

  • Avant de peindre votre mur, nettoyez sa surface. Vous pouvez faire cela avec une brosse dure, ainsi qu’un mix d’eau et d’ammoniaque. Il est également possible d’utiliser un jet à haute pression afin d’effectuer un nettoyage plus rapide et plus précis.
  • Lorsque le mur aura parfaitement séché, observez bien la surface dans le but de masquer les éventuelles zones abîmées avec un enduit ou bien du mortier de réparation. Après cela, il est faut de préférence imperméabiliser le mur avant d’effectuer la peinture.
  • Afin de disposer la première couche de peinture, prenez un rouleau façade (ou une brosse), et allongez un peu la texture de la peinture avec au maximum 5 % d’eau. Il est possible de disposer une deuxième couche non rallongée après séchage de la précédente. Dernier point, les zones peu accessibles peuvent être finalisés au moyen d’un pinceau, afin d’obtenir un résultat parfait.

Comment bien peindre un mur de parpaing

  • Le parpaing, répandu dans le milieu des constructions, est économique et surtout il isole bien. Son look n’étant pas tellement esthétique, on vous conseille de lui adjoindre une couche de peinture supplémentaire afin d’obtenir une finition parfaite.
  • Pour peindre, préparez le mur, en le nettoyant comme vu ci-dessus. Utilisez, par exemple, un jet à haute pression, pour enlever le plus de saleté possible. Attention, il faut bien s’assurer que le mur soit totalement sec avant toute application. Avec un pistolet à peinture, par exemple, disposez la sous-couche au moyen de mouvements précis croisés de haut en bas.
  • Après séchage complet, il faut appliquer la peinture. Deux couches peuvent être nécessaires pour un résultat sans failles pour votre mur

Pour faire un mur de parpaing sans fausse note, il faut donc suivre toutes ces différentes étapes. Tout d’abord, il faut creuser les fondations du mur. Puis, couler les fondations pour ensuite commencer la première rangée. Enfin, vient l’étape de la construction et de la dernière rangée. Vous pouvez également peindre le mur de parpaing, en l’ayant bien nettoyer au préalable.

Mur de parpaings original avec plantes et feuilles blanches dessinées. Petit salon extérieur avec table et sièges en bleu-gris sur moquette en faux gazon.

monter un mur en parpaing puis le décorer
Vu sur https://www.pinterest.com/explore/cinder-block-walls/

Mur parpaings brut dans une chambre avec mur blanc composé de différents tableaux et parquet. Lit avec salle de bains ouverte.

https://www.pinterest.com/deveang/concrete-basement-walls/

Mur de parpaings en L servant de pots pour petites fleurs blanches. Parpaings de plusieurs couleurs bleues avec motifs triangulaires et ronds.

Vu sur https://www.pinterest.com/explore/concrete-blocks/

Mur de parpaings avec motifs rectangulaires en bleu foncé et blanc et lignes blanches les délimitant. Rangement en bois et fils électriques. 

Vu sur https://www.pinterest.com/pin/172684966931915207/

Mur de parpaings extérieur gris avec magnifique motifs ressemblant à de grandes plumes arrondies. Pelouse apparente sur le côté.

Vu sur https://www.pinterest.com/jocelyndroy/cinder-block-ideas/

Mur de parpaings blanc avec porte en bois. Petit salon extérieur avec canapé gris en L, petite table ronde et voile d’ombrage.

Vu sur https://www.pinterest.com/pin/323555554455671746/

Mur de parpaings classiques et brut avec parpaings creux servant de pots pour différentes petites plantes grasses.

Source: https://www.decoist.com/2015-09-09/diy-cinder-block-succulent-wall/

Mur parpaings de couleur blanche avec carrelage classique. Petit salon cosy avec tapis, fauteuils rouges, canapé bleu et lampes noires suspendues.

Vu sur https://www.pinterest.com/explore/cinder-block-walls/

Mur en parpaings avec formes rectangulaires décalées en bleu foncé et blanc. Ventilateur suspendu en acier, meuble de rangement en bois et lit bleu.

Vu sur https://www.pinterest.com/ronalezama/cinder-block-design-ideas/
PARTAGER
Article précédentQue choisir: une console en bois ou une console en verre ?
Article suivantIdée parpaing (12 designs): du mur au mobilier d’intérieur design
Veronique Baumann
Même si aujourd’hui j’occupe un poste aux antipodes de la décoration et du bricolage, j’ai travaillé de 2005 à 2008 dans l’agencement et l’optimisation des espaces intérieurs. J’apprécie tout particulièrement, pour moi même et mes amis, de personnaliser les espaces de vie et de travail, en y ajoutant un mobilier et une décoration adhoc. J’ai un petit faible pour la salle de bain qui est la pièce où je me sens le mieux. Sa taille implique généralement des solutions ingénieuses pour optimiser ses fonctionnalités. Mes autres passions: je suis photopgraphe à mes heures perdues et parcours les galleries d’art dès que j’en ai la possibilité !.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here