Aujourd’hui, grâce aux progrès technologiques et à la législation en vigueur, vous pouvez devenir producteur d’électricité. Pour cela, les panneaux solaires sont une solution facilement envisageable.

Les panneaux photovoltaïques commercialisés actuellement sont à base de silicium. Celui-ci a la propriété de transformer les ondes lumineuses qui le frappent en électricité.

producteur d’électricité « verte

Trois types de panneaux sont disponibles sur le marché :

- le monocristallin : Ce sont les panneaux ayant le meilleur rendement, de 13 à 17 %, mais aussi les plus chers.

- le polycristallin : Leur rendement est légérement inférieur au monocristallin, de l’ordre de 12 à 14 % compensé partiellement par un coût de production plus faible.

- l’amorphe : Ce sont les panneaux les moins chers mais leur rendement est le plus faible, de l’ordre de 5 à 8 %. Les technologies à couches minces permettent de capter différentes fréquences du spectre lumineux et ainsi d’augmenter le rendement jusqu’à 12%.

La durée de vie des panneaux est de 25 à 30 ans.

Le rendement d’un panneau photovoltaïque dépend fortement de son installation. Pour bénéficier d’un rendement maximal sous notre latitude, les panneaux doivent être orientés Sud avec un angle de 30°. Il existe bien sûr une tolérance, de Sud-Est à Sud-Ouest et de 25° à 45°. Au delà les pertes de rendement peuvent devenir importantes.

Toutes les zones ne bénéficient pas du même ensoleillement et certaines zones seront plus propices.

Les panneaux amorphes font figure d'exception. Ils résistent davantage au phénomène dit de « feuille morte ». En d'autres termes, ils absorbent le moindre rayon de soleil et peuvent donc être installés presque partout.

Ils produisent un courant continu. Pour fonctionner, l'énergie doit être convertie en courant alternatif qui dépend du type de tension auquel on est soumis. 

Cette électricité peut être revendu à l’opérateur historique. Le tarif d’achat comprend une prime à l’intégration au bâti, soit un tarif de 55 c€/kWh. La durée du contrat est de 20 ans et le tarif est revalorisé chaque année en fonction de l’inflation, aussi bien pour les contrats en cours que pour les nouveaux contrats. Ainsi, pour les demandes faites en 2009 les tarifs d’achats sont les suivants :

Lire également  Zoom sur le coût et le financement des panneaux solaires

- installations non intégrée au bâti : 32,823c€/kWh

- installations intégrées au bâti : 60,176c€/kWh.

Les demandes se font sur le site d’EDF : http://service-public.edf.com

Les panneaux coûtent encore cher mais de nombreuses aides financières permettent de rentabiliser votre projet de production d’électricité propre :

- le crédit d’impôt pouvant être de 50 % sur le prix matériel (hors pose).

- la TVA est réduite à 5,5 % sur le matériel et la pose conjointe,

- les aides régionales sont nombreuses,

- l’Agence nationale de l’habitat (Anah) accorde certaines aides,

- l’éco-prêt,…

Ces aides sont conditionnées par divers critères (pose par un professionnel, résidence principale, …). Nous vous invitons à consulter notre guide sur les aides financières.

Une installation est amortie en général en 6 à 8 ans. Cela correspond à une rentabilité de 12 à 14 % soit 5 fois celle d’un livret A !

Attention : Pour bénéficier du crédit d’impôt ainsi que de l’éxonération de l’impôt sur le revenu pour votre production d’électricité, celle-ci ne doit pas dépasser 3 kWc. Sachez aussi que toute installation supérieure à 3kWc doit être entièrement facturé avec une TVA de 19,6%.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here