L’intérêt de la fonction thermostatique pour un robinet de radiateur

Il existe plusieurs méthodes pour renforcer l’efficacité énergétique d’une maison à l’approche de l’hiver. L’une d’entre elles passe par l’installation de robinets thermostatiques sur son radiateur.

Désormais bon marché, avec des modèles fiables coûtant quelques dizaines d’euros seulement, ils offrent un confort d’utilisation dont on ne saurait se passer. Ils permettent de contrôler et de réguler le chauffage d’un seul coup de poignet et de maîtriser ainsi ses dépenses énergétiques, ce qui se traduit par une réduction des coûts sur sa facture d’eau et d’électricité (en savoir plus sur https://www.le-thermostatique.com). Voyons tout cela en détail.

Comment le thermostatique fonctionne-t-il ?

Si le terme thermostatique peut paraître quelque peu ronflant, il traduit en réalité une simplification du contrôle de la chaleur. Il la régule et la rend ainsi plus constante. Cette maîtrise de la température d’un radiateur est similaire à celle offerte par un mitigeur thermostatique de douche ou de baignoire (voir plus bas dans l’article) qui permet d’éviter les variations de température intempestives, désagréables, voire dangereuses pour le corps. Qui n’a pas déjà été contraint d’interrompre brutalement sa douche en raison de fortes variations de chaud et de froid ?

Il en va de même pour le radiateur qui, grâce à la fonction thermostatique composée d’une sonde et d’une vanne, produit la bonne température et le bon débit d’eau en temps voulu. Techniquement, le robinet thermostatique, c’est donc l’association d’une sonde qui permet de mesurer la température entrante et d’une vanne, qui régule le débit d’eau entrant dans le radiateur. Le tout, piloté par une poignée de radiateur que l’on actionne dans un sens comme dans l’autre pour augmenter ou réduire la température.

Un robinet de radiateur thermostatique

Avantage et non des moindres, le robinet thermostatique peut s’installer sur n’importe quel type de radiateur (à inertieradiateur électrique, etc.). Ils coûtent entre 3 et 5 fois plus cher (selon les modèles) qu’un robinet de radiateur non thermostatique.

L’évolution du robinet thermostatique

Le robinet thermoplastique connaît désormais plusieurs déclinaisons, en fonction des besoins en confort de chacun. Les systèmes les plus basiques font simplement ce qui a été énoncé plus haut. Les systèmes les plus sophistiqués, développés ces dernières années proposent quant à eux d’autres options comme la programmation manuelle ou à distance. Exit la traditionnelle poignée de robinet, place aux écrans LCD numériques avec possibilité de programmation au biais de son smartphone !

Le robinet thermostatique programmable ou encore le robinet thermostatique connecté ou électronique, c’est le futur du robinet thermostatique. Par “robinet thermostatique programmable”, on entend un robinet programmé pour faire face à des montées ou des chutes de température soudaines dans une pièce. C’est donc l’utilisateur qui anticipe ces mouvements thermiques, en dictant au robinet comment se comporter.

Il s’agit de robinets, non plus mécaniques (poignée manuelle), mais électroniques avec une capacité de grande précision pour réguler la température.

Quant au robinet thermostatique connecté, il fait partie des objets de domotique, la maison connectée dont on parle désormais partout. Votre radiateur fonctionne de façon harmonieuse avec le système de chauffage central pour optimiser son rendement. On peut le piloter à distance par le biais d’une tablette ou d’un smartphone, tout comme les autres appareils qui lui sont liés.

Des économies substantielles avec un robinet thermostatique de radiateur ?

La réponse est oui. Cette parfaite maîtrise de ses dépenses énergétiques, au-delà du confort d’utilisation, permet de faire des économies et rend le surcoût d’un robinet thermostatique par rapport à un robinet classique quasi insignifiant. Et c’est sans compter les aides de l’État dont on bénéficie à l’installation d’un robinet thermostatique.

Et le mitigeur thermostatique de douche et baignoire ?

Nous retombons ici sur le même principe que pour le robinet thermostatique de radiateur. Mieux maîtriser sa consommation permet de faire davantage d’économies. Mais ce n’est pas tout, cette fonction thermostatique a encore bien d’autres avantages que nous allons voir ici :

Mélangeur de douche ou mitigeur thermostatique ?

Souvenez-vous du mélangeur de douche avec ses deux manettes (une d’eau chaude et une d’eau froide), relativement disgracieuses et qu’il fallait actionner de telle manière que la bonne température arrive le plus rapidement possible. Dans bien des cas, il fallait attendre un certain moment que l’eau froide se transforme en eau chaude.

C’est désormais du passé avec les mitigeurs de douche ou de baignoire thermostatiques. En dehors de leur prix, de 2 à 10 fois plus élevé que les mélangeurs classiques (voir les prix du thermostatique chez Ikea), ils ne comportent que des avantages :

Un mitigeur thermostatique pour douche ou baignoire chromé.
  • la température : le mitigeur de douche thermostatique permet de régler l’eau en sortie au degré près et de la maintenir tout au long de la douche, sans variation intempestive. Cette dernière est donc constante, même si une baisse de pression peut se faire sentir dans le ballon d’eau chaude.
  • les économies : c’est mécanique, plus la température idéale de l’eau est atteinte rapidement, plus on peut se glisser sous la douche rapidement ! Vous pouvez ainsi économiser plusieurs litres par douche, ce qui se traduit in fine par des économies sur la facture d’eau. On peut même aller plus loin dans les économies, en installant un limiteur de débit.
  • Le mitigeur thermostatique, synonyme de sécurité ? Oui. On retrouve sur la plupart des modèles de série un petit bouton butoir de sécurité (une butée) qui permet de ne pas dépasser la limite de température maximale que l’on a fixé. On évite ainsi les brûlures et ce n’est pas un luxe pour les tout-petits qui n’aiment rien tant que de jouer avec les manettes de la douche.

Enfin, certaines marques, notamment celles qui ont pignon sur rue comme le fabricant Hansgrohe, proposent des technologies intéressantes comme celle de maintenir le bloc mitigeur à température raisonnable. Un canal de refroidissement situé sous la surface chromée du mitigeur permet à ce dernier de rester à température ambiante et d’éviter ainsi les brûlures en posant les mains sur le mitigeur.

Article précédentVerrière d’intérieur : quelles couleurs et matériaux privilégier ?
Article suivantComment nettoyer un parquet ?
Marc Gauthier
Bricoleur autodidacte, je suis passionné par la décoration intérieure, le bricolage, et tout ce qui touche à la récupération d’objet pour leur donner une seconde vie. J’ai travaillé par le passé dans l’import export de mobilier d’intérieur et de fait je suis toujours à l’écoute et à l’affut des nouvelles tendances. Loin d’être un bricoleur chevronné, j'ai récemment fait mes premières armes dans la rénovation complète d’une vieille bâtisse dans la Creuse (qui m’aura pris plus d’un an au total!). Je suis un touche à tout qui aime observer, comprendre, et démonter un peu tout et n’importe quoi pour analyser les mécanismes et les fonctionnements. Je co-anime ConsoBrico pour faire partager mes découvertes et expériences.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here