La moquette reste une valeur sûre pour vos sols, elle est facile à installer et à entretenir et elle est confortable. Les fabricants travaillent constamment à trouver de nouvelles formules toujours plus performantes.

Il en existe une infinité de sortes et ce n’est pas toujours facile de faire le tri et de se décider entre la qualité, l’esthétique et l’usage. Voyons un peu comment vous y retrouver.

Quelle moquette choisir ?

Pourquoi choisir la moquette comme revêtement de sol ?

Si vous n’avez pas encore pris votre décision, voyons quels sont les arguments qui penchent en faveur du choix de la moquette.

Elle est sans aucun doute le revêtement de sol le plus confortable, surtout pour les adeptes des pieds nus ! Son côté moelleux amortit les sons pour un meilleur confort phonique et elle joue le rôle d’isolant thermique. Enfin, elle ne glisse pas et amortit également les chocs en cas de chute. Elle présente donc plus de sécurité pour les enfants et les personnes âgées.

Sa pose, dépose et entretien sont faciles, même sans être un professionnel. Il en existe des variétés infinies pour correspondre à l’usage que vous en aurez parce que vous ne choisissez pas la même moquette pour un couloir de bureau que pour une chambre d’enfant.

Une moquette se compose de trois parties : la toile portante qui est la partie qui sert à fixer la moquette, le dossier qui est la face de dessous et le velours qui est la couche supérieure.

Rien de plus simple que de poser une moquette

1 – Le choix du dossier de la moquette

Le dossier est la face du dessous de la moquette, son envers. Il n’intervient pas dans le choix esthétique mais c’est de lui dont dépend la solidité de la moquette et les conditions de pose. Il en existe trois sortes :

Le dossier en mousse de latex ou le dossier tissé qui correspondent aux moquettes qui doivent être posées avec de la colle.

Le dossier en feutre ou textile aiguilleté qui est le plus courant. Il est apprécié pour sa souplesse de pose : elle peut être laissée libre ou être stabilisée grâce à l’usage de bande auto-agrippantes constituées de ruban adhésif double face. C’est aussi ce dossier qui procure la meilleure isolation thermique et acoustique.

2 – Le choix des fibres de la moquette ou le velours

Pour commencer, vous devez choisir le type de fibres parmi les trois disponibles sur le marché :

  • 1 – La laine

Matière naturelle intemporelle, la laine est utilisée pour la moquette haut de gamme.

Elle est la plus performante pour ce qui concerne l’isolation thermique et phonique et conserve son aspect moelleux pendant très longtemps. Elle représente un investissement supérieur aux autres matières mais sa qualité et sa longévité compensent l’investissement.

La laine pour une moquette haut de gamme
  • 2 – Les fibres naturelles végétales

Les fibres naturelles végétales sont très esthétiques et très prisées en décoration mais elles supportent mal l’humidité.

Le sisal est raffiné et propose une belle gamme de coloris, cependant, son toucher n’est pas des plus agréables et l’entretien en est délicat. Il faut l’éviter pour des lieux à fort passage ou avec des enfants. En revanche, il possède des atouts esthétiques indéniables.

Le jonc et mer ou de montagne est très doux et robuste mais craint particulièrement l’humidité. Exposé à l’eau, il peut vite moisir.

Le coco, d’aspect rustique et un peu râpeux, est robuste mais limité en choix de coloris. Il est apprécié pour son aspect brut et son prix bas. En savoir plus sur abctravaux.org.

  • 3 – Les fibres synthétiques

Les moquettes en fibres synthétiques sont les plus courantes car elles sont meilleur marché et elles offrent une gamme très étendue de coloris et de motifs. On en distingue trois sortes :

Les moquettes en polyamide qui sont les plus qualitatives et les plus résistantes. Elles sont douces et conviennent à toutes les pièces. Il est conseillé de ne pas choisir un grammage inférieur à 400 g/m².

Les moquettes en acrylique dont la résistance est moindre.

Les moquettes en polypropylène qui présentent une très bonne résistance à l’usure et à l’humidité mais sont particulièrement sensibles aux taches et ne sont donc pas conseillées pour les lieux de grand passage.

Moquette à motifs et bariolée

3 – Le choix de l’aspect de la moquette

C’est la partie visible donc qui va donner l’aspect esthétique, c’est également ce qui va déterminer le confort de la moquette. Il en existe des gammes extrêmement nombreuses donc voyons les principaux standards :

  • Le velours

Le velours est moelleux et confortable. C’est la qualité que l’on retrouve partout, dans les chambres, dans le salon… Il résiste très bien à l’usage donc peut être utilisé dans les endroits à fort passage.

  • La moquette bouclée

La moquette bouclée est particulièrement résistante. Lorsque vous déplacez un meuble, vous pouvez facilement camoufler les traces qu’il a laissées en vous servant des bouclettes.

  • La moquette shaggy

La moquette shaggy se différencie par ses très longs poils. Elle donne de beaux effets esthétiques mais ne convient pas dans les endroits où vous allez consommer de la nourriture ou des boissons avec le risque d’en renverser. Pensez aussi à vos animaux de compagnie, s’ils font beaucoup d’allées et venues entre l’extérieur et l’intérieur, votre moquette shaggy risque d’en souffrir. Enfin, ce style n’est pas compatible avec les meubles à roulette. Si vous utilisez un fauteuil de bureau à roulettes, vous n’arriverez guère à vous déplacer avec !

  • La moquette aiguilletée

C’est la moquette de bureau par excellence : de faible épaisseur, elle est bon marché ce qui est intéressant pour les grandes surfaces ; elle est extrêmement robuste ce qui lui permet de résister aux passages répétés.

  • La moquette imitation gazon

La moquette imitation gazon, extrêmement résistante, peut être posée à l’intérieur ou à l’extérieur.

4 – Le choix des motifs de la moquette

Les goûts et les couleurs ne se discutant pas, faites comme vous l’entendez ! Vous trouvez de tout, uni, à motif, graphique, pop, psychédélique… Les couleurs claires ont tendance à agrandir les espaces donc trouvent leur place dans les petites pièces. Au contraire, les couleurs sombres sont plus adaptées aux grands espaces.

Prenez juste quelques précautions en pensant à l’usage et au temps qui passe. Pas de moquette blanche ou claire dans une pièce qui donne sur un jardin, ou à un endroit où il y a un fort passage. Pour les couleurs vives, pensez qu’elles pourraient vite vous lasser ou vous déconcentrer dans un bureau. Pas de moquettes à longs poils dans des bureaux à fort passage…

5 – Classement UPEC

Comme tout produit manufacturé, la moquette répond à des normes qui sont regroupées sous l’appellation UPEC :

  • U comme Usure (marche)
    P comme Poinçonnement (mobilier, chute d’objet)
    E comme Eau
    C comme Chimie (agents chimiques)

Vérifiez toujours avec le vendeur la norme de la moquette vous avez en vue avant de passer à l’achat. Normalement, dans le commerce, vous trouvez des moquettes étiquetées avec un indice UPEC U2SP2 pour un usage à la maison ou au bureau. Le vendeur vous confirmera la norme et vous précisera le classement au feu, indispensable pour choisir une moquette qui ne favorise pas la propagation d’un feu.

6 – Les tarifs

Le prix au mètre carré de la moquette débute à 4 € pour les qualités les plus basses et peut dépasser les 60 € pour une belle moquette en laine.

Prévoyez un prix moyen de 15 €/m². Calculez vos besoins selon la surface que vous avez à couvrir en pensant au conditionnement – généralement ce sont des rouleaux avec des lés de deux, quatre ou cinq mètres – et aux chutes.

Et surtout, n’oubliez pas de prévoir le matériel pour la pose : colle, outils pour découper… ou le prix du professionnel ni vous ne souhaitez pas vous lancer dans l’aventure de la pose de moquette !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here