Généralement, lorsque l’on repère une fuite chez soi, il est déjà trop tard. L’eau s’est infiltrée causant des dégâts sur les isolants, les peintures, voire les boiseries sont déjà endommagées.

Selon la cause de l’incident votre assurance prendra tout ou partie des travaux de réfection. Mais avant d’en arriver là, plusieurs bons réflexes vous permettront de repérer vous-même la cause et l’étendue de la fuite afin d’anticiper les moyens les plus simples, rapides et économiques pour la réparer.

Une fuite dans le toit. Dans la majorité on fera appel à un couvreur pour réparer la fuite en bonne et due forme. Exigez des proformas de plusieurs artisans de métier pour comparer les tarifs et types d’intervention.

Les sources d’une fuite

Un dégât des eaux est l’un des fléaux des habitations. Ils peuvent nous coûter cher voilà pourquoi il est primordial de les repérer rapidement (voir par exemple les fuites dans le receveur de douche).

Le premier indicateur est votre compteur d’eau. Si une consommation excessive est constatée, cela pourrait vous donner l’alerte. Vérifiez alors toutes les sources d’eau chez vous comme les toilettes, les robinets, douches ou encore systèmes d’arrosage dans le jardin. Surveillez également vos murs et leur état. Cela pourrait vous permettre de localiser une fuite.

  • Les robinets: qu’il s’agisse de robinets de cuisine, robinet de salle de bain mais également de mitigeur thermostatique de douche, il est nécessaire de vérifier les connections, c’est à dire les connecteurs et les arrivées d’eau. Au niveau de la colonne de douche, vérifiez par exemple que le joint torique est bien présent et que le téflon et la filasse soient bien présents.
  • Chauffe-eau: si vous ne trouvez aucune fuite au niveau du robinet des connecteurs, remontez un peu plus loin en vous rendant auprès de votre chauffe-eau. Il existe différents cas de figure. Les fuites peuvent survenir lors de la chauffe de ce dernier mais cela peut également arriver “hors chauffe”, c’est à dire lorsque ce dernier est à l’arrêt. Il peut alors s’agir du ballon qui est percé à un endroit (rouille) mais le cas le plus courant est une défaillance du groupe de sécurité. Il est peu onéreux de le changer alors ne vous en privez pas. Enfin, autre cas de figure: la pression est trop importante. Il suffira simplement alors d’installer un réducteur de pression.
  • Tuyaux et canalisations: cas relativement peu courant mais qui mérite d’être étudié. Il vous faudra pour cela partir du compteur et d’abord vérifier toutes les tuyaux qui mènent à la maison, en faisant bien attention aux connections et aux valves. Procédez méthodiquement en fermant chaque valve d’un tuyau qui ne semble souffrir d’aucune fuite. Pour les murs intérieurs, c’est un peu plus délicat. Placez votre oreille sur le mur écouter attentivement. Vous pouvez utiliser un verre à boire contre le mur, pour maximiser la sortie des sons de la fuite potentielle.
On peut également localiser les fuites à l’aide d’un appareil professionnel à infrarouge

Si ces réflexes ne mènent à rien, sachez qu’il est préférable de faire appel à des professionnels de la recherche de fuite qui savent parfaitement où aller pour trouver et réparer ce type de sinistre.

Exemple ici avec une fuite sous le carrelage (canalisation):

Vérifiez votre toiture visuellement

Les fuites peuvent aussi venir de la toiture de votre maison. Selon le type d’architecture de votre habitation, cette étape est plus ou moins facile. Le fait est que si vous repérez une ou plusieurs tuiles manquantes depuis l’extérieur, il est temps d’agir.

En effet ce sont généralement des tuiles manquantes ou déplacées qui sont à l’origine des fuites. Ces trous dans la toiture sont souvent à proximité d’un conduit de cheminée mais avec le vent et les intempéries ou simplement en raison de la vétusté, ces avaries peuvent se trouver sur l’ensemble de la toiture. Une gouttière bouchée peut également provoquer une fuite, par débordement puis par infiltration. De manière générale il est conseillé de pratiquer un entretien ou tout au moins une inspection régulière de sa toiture. Au vu de la dangerosité de la tâche, plus particulièrement sur des toits à forte pente, il est conseillé en général de faire appel à un professionnel agréé.

Plus de la moitié des fuites repérables dans une maison provient du toit ou du grenier.


Vous constatez une fuite depuis l’intérieur de votre habitation ?

Les fuites d’eau depuis la toiture sont le plus souvent identifiées à partir de tâches au plafond. Ces tâches sont générées par l’accumulation d’eau au niveau supérieur. Elles peuvent être plus ou moins importantes et assorties de coulures sur les cloisons.

A partir de ce premier indice vous pouvez localiser globalement la zone où se situe la fuite. Toutefois l’eau peut s’infiltrer sur de larges surfaces, former des poches dans les isolants notamment et suivre un chemin qui éloigne la source de la position de la tâche. Dans les cas les plus simples il vous suffira de vous rendre dans votre grenier ou dans vos combles et de là, lumière éteinte vous pourrez repérer l’orifice en cause.

Vous ne voyez rien ? Il convient alors de procéder à un test simple : une personne arrose le toit avec un jet d’eau pendant qu’une autre identifie l’emplacement de la fuite depuis les combles. En attendant les réparations il est recommandé de placer des contenants pour prévenir d’une aggravation des dégâts en cas de pluie.

Faire fonctionner son assurance

En faisant appel à un professionnel vous vous assurez d’une réparation effectuée dans les règles de l’art et accompagnée d’une garantie décennale. Du côté des assurances 3 cas de figures sont pris en compte :

  • La vétusté qui n’ouvre généralement droit à aucun remboursement des frais de réfection de la toiture. Vous serez par contre remboursés pour les dégâts des eaux intérieurs (peintures, meubles abîmés…)
  • Les malfaçons dans la construction. Ici la prise en charge dépend essentiellement de la présence ou non d’une garantie décennale.
  • Les aléas climatiques sont quant à eux couverts par les garanties « grêle » ou « tempête ». Cette prise en charge nécessite une expertise de l’assureur qui se fait généralement sur la base d’informations locales (en savoir plus ici).

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here