Vous allez acquérir une véranda mais vous vous demandez toujours quel type de revêtement de sol vous souhaitez installer ?

Le sol d’une véranda n’est pas différent d’un sol d’une autre pièce de vie de la maison.

Il doit être choisi avec soin et requiert une réflexion approfondie quant à l’usage que l’on souhaite faire de sa véranda (et notamment par rapport à la région dans laquelle on vit). S’agira t-il d’une véranda d’été, une véritable cuisine car l’actuelle est trop petite, une véranda de confort utilisée comme un lounge pour vos moments de détente ?

Première porte sur le jardin, la véranda exige toutefois de répondre à certaines questions d’ordre technique. Il est donc indispensable que le sol soit parfaitement isolé pour éviter les risques d’humidité. En effet la véranda peut devenir une pièce humide, étant généralement contiguë au jardin. Elle outre, elle capte facilement la chaleur grâce à son toit et ses baies vitrées.

Les pièges à éviter avant l’achat

Si l’on souhaite que son revêtement de sol soit pérenne, on veillera à ne pas commettre les erreurs suivantes:

  • Choisir un carrelage de couleur blanche et à la finition (ultra) brillante. La véranda est par essence, comme la verrière, un puit de lumière. L’un de rôles qui lui incombe est de capter la lumière. L’apport de lumière dans la véranda risque donc de faire doublon avec un carrelage qui lui-même réfléchit le moindre rayon de lumière. Vous risquez donc d’être ébloui !
  • A l’inverse, évitez les carrelages très sombres (noir / anthracite) si votre véranda est exposée plein Sud, ou vous risquez de transformer votre véranda en un véritable hamam !
  • Choisir un carrelage trop fin et fragile comme la faïence, davantage à l’aise en pose murale qu’au sol. idem pour la texture du revêtement, veillez à le choisir anti-dérapant, de manière à limiter les glissements et donc les chutes.

Le choix des matériaux pour le sol de véranda

Lorsque l’objectif de la véranda est de devenir une seconde cuisine, salle à manger, ou “salon lounge”, on s’oriente en général vers des matériaux classiques qui ont fait leur preuve comme le parquet et le carrelage.

Les vérandas sont la majorité des cas une extension de l’habitat, aussi elles sont dotées d’une dalle de béton qui peut accueillir quasiment n’importe quel type de revêtement, et même un plancher chauffant électrique.  

Certains matériaux sont plus onéreux que d’autres, comme le bois ou la pierre naturelle, mais il faut avant tout réfléchir à la tenue du matériau sur le long terme: résistance du matériau, adaptabilité de ce dernier aux écarts de température (toutes les vérandas ne sont pas chauffées), résistance aux chocs éventuels, facilité de nettoyage / lessivage.

Disons-le d’entrée, le matériau le plus plébiscité est le carrelage en céramique et ce pour ses qualités de résistance et d’entretien. La pierre naturelle le suit de près, si tant est que la pierre a été traitée au préalable – comprenez par là hydrofugée – à l’atelier.

Voyons ici en détails quelques-uns des matériaux principaux:

Le vinyle: matériau simple à poser, il a en général une vocation commerciale ou industrielle, mais il peut également trouver une vocation pour les plus petites surfaces.
Il est très facile d’entretien et accessible en terme de prix. C’est également un matériau aux propriétés isolantes avec une bonne étanchéité ce qui facilite son entretien au quotidien. Autrefois perçu comme un matériau bon marché mais disgracieux, il est désormais disponible dans une palette de couleurs très large pour une intégration réaliste avec la déco intérieure. Attention toutefois aux rayures qui peuvent être assez facilement causées par un objet tranchant.

La céramique (carrelage): On le choisit pour sa résistance et son entretien facile. Il existe dans une infinité de designs, coloris, textures, finitions et qui en ont fait le matériau privilégié dans les vérandas. On veillera à choisir une finition anti dérapante en raison des allers-retours dans le jardin. Seul inconvénient, il est froid au toucher et pour les pieds !
On conseillera également de choisir les
 mêmes carreaux (ou presque) de la pièce qui précède la véranda à la véranda elle-même si l’on souhaite éviter les contrastes trop forts et les impairs en matière de déco !

Le bois: C’est un peu l’antithèse de la céramique en ce qu’il est un matériau très chaleureux et agréable au toucher. Il possède aussi, comme la pierre naturelle, l’avantage d’être un matériau noble qui apporte une touche d’authenticité et un cachet sans pareil à la véranda, en symbiose avec votre jardin extérieur.
Le bois est onéreux toutefois et nécessite l’intervention d’un professionnel qualifié pour pour assurer son étanchéité. Le bois est au demeurant un très bon isolant thermique et acoustique si la véranda est équipée d’un système complet de chauffage (ou d’appoint). La difficulté, si elle existe, réside dans sa vulnérabilité à l’humidité avec des risques de torsion du bois au fil du temps. Comme on le sait tout: le bois “travaille” pendant que l’on dort ! En fonction de votre budget, vous serez davantage séduit par un parquet en bois massif ou un parquet stratifié qui est aujourd’hui une alternative sérieuse et performante. Voir quelques exemples de vérandas modernes associées à un sol en bois sur le site de Côté Baies.

Le béton ciré: il est à la mode depuis une bonne quinzaine d’années. Matériau moderne aux multiples déclinaisons, le béton ciré est par essence design et convient parfaitement aux grandes vérandas modernes. Il est sobre et moderne et convient parfaitement au style industriel. Il est économique et très étanche s’il est parfaitement posé.

On pourra varier les nuances du béton avec des pigments autorisant ainsi toutes les excentricités déco. On peut également le coupler avec un système de chauffage au sol pour davantage de confort. Côté entretien, il ne demande pas d’effort particulier et on évitera à tout prix les produits corrosifs qui peuvent le faire blanchir.

Petit bémol toutefois, il s’agit d’un matériau dur et froid pour les enfants en bas âge.

La pierre naturelle: Le seul hic avec la pierre naturelle, c’est son prix ! Et encore, on trouve désormais des carreaux en travertin rebouché à partir de 20 euros le m2 chez les revendeurs discount. Côté choix de matériau, nul doute que le granit est bien sûr le plus résistant mais aussi le plus onéreux. En France on apprécie la pierre Bourgogne, mais également le grès d’Alsace ou le quartzite.

Enfin, pour une touche de luxe, c’est le marbre qui remporte la palme. Matériau froid, il est néanmoins très décoratif notamment lorsque le veinage est très évident comme sur le marbre de carrare. Veillez toutefois à ce que la pierre soit bien hydrofugée une fois posée afin d’éviter que des impuretés viennent la ternir ou la décolorer au fil du temps.

Le choix des coloris

On a toujours la possibilité de choisir la couleur de son choix pour un sol de véranda tant qu’elle est assortie à la déco ambiante. Toutefois on conseillera de privilégier des coloris qui absorbent la lumière et évitent de la refléter car la véranda – de par ses grandes baies vitrée – capte déjà beaucoup de lumière naturelle. Les couleurs pastels sont à ce titre à conseiller, en évitant les teintes trop claires. A l’inverse, les teintes foncées permettront de capter le moindre rayon de soleil sans le réfléchir ce qui peut avoir des répercussions positives en matière d’apport thermique dans votre véranda. Pensez-y si vous vivez dans une région froide !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here