Un nombre croissant de Français souhaite investir dans un système de chauffage au bois. Non seulement ce dernier est chaleureux et performant, mais il est en plus écologique ! Malgré tout, l’offre est variée, et il n’est pas toujours simple de faire le bon choix… Entre les cheminées à foyer ouvert ou fermé, les inserts, les poêles… Petit tour d’horizon de ces différents systèmes, leurs avantages, inconvénients, et leurs performances.

Cheminées, poêles, inserts : des objets de décoration

cheminees poele inserts faire le bon choix.jpg

Si les cheminées, les poêles et les inserts rencontrent un tel succès ces dernières années, c’est simplement parce qu’ils ont outrepassé leur fonction originelle pour devenir de véritables objets de décoration intérieure. Ils se déclinent sous toutes les formes, donnant un style chaleureux à votre intérieur. Ils participent à conférer un charme et une convivialité à votre espace de vie. Que vous possédiez un intérieur traditionnel ou rustique, ou au contraire une décoration moderne et design, les cheminées, les poêles et les inserts trouvent désormais parfaitement leur place dans l'habitat.
Source image:chemineesmonte.com

Un système de chauffage avant tout !

Si les cheminées, poêles, inserts sont devenus de véritables objets décoratifs, leur fonction première et bel et bien de chauffer l'habitat. Si la plupart du temps, ces matériels constituent des chauffages d’appoint en prenant le relais de votre chauffage principal, il convient de prendre en compte plusieurs critères avant de se lancer dans l’installation.

Tout d’abord, pensez "emplacement" ! Il faut en effet choisir un endroit stratégique pour bien répartir la chaleur dans votre maison.

La plupart du temps, ces installations sont adossées à un mur, mais il est également possible de les positionner au milieu d’une pièce, notamment si votre espace de vie est suffisamment important.

Par la suite, il faudra penser à la taille de l'équipement. Car de la taille dépendra bien évidemment la performance. Cependant, ne tombez pas dans le piège du « trop grand » car une cheminée trop imposante chauffera de trop et il faudra la réguler.

Foyer ouvert ou foyer fermé ?

Le foyer ouvert est synonyme de cheminée traditionnelle.

cheminée foyer ouvert

Ceux qui font le choix d’un foyer ouvert ne recherchent par la performance mais plutôt l’ambiance. Car l’ambiance "feu" fait tout le charme de la cheminée ouverte.

Cependant, une cheminée à foyer ouvert offre un rendement de seulement 10 à 15%, et a une autonomie de deux heures en moyenne. Si vous recherchez la performance, il faudra opter pour un foyer fermé ou un insert. En effet, le foyer fermé et l’insert offrent un rendement allant de 75 à 85%, et ont une autonomie moyenne de 10 heures !

Foyer fermé ou insert ?

En réalité, il s’agit de la même chose !

Le fonctionnement du foyer fermé et de l’insert est exactement le même. L’insert permet de fermer un foyer ouvert, et s’installe donc sur une cheminée existante. Le foyer fermé est une cheminée qui est déjà fermée au moment de sa conception.

insert ou foyer fermé

Source: bioenergie-promotion.fr

Le feu est toujours visible grâce à une vitre transparente, mais le fait "d’enfermer le feu" permet d’accroître la chaleur du foyer. L’âtre est percé et l’air ambiant de votre pièce permet d’alimenter le feu en oxygène. La chaleur intense de l’intérieur ressort par le haut de la cheminée, et est diffusé de manière uniforme dans votre pièce. Le rendement des foyers fermés ou inserts est 7 à 8 fois supérieur à celui d’une cheminée à foyer ouvert.

Et pourquoi pas les poêles ?
poêle à buches

Le poêle a le vent en poupe ces dernières années, et pour cause !

Non seulement il permet de gagner de la place dans un intérieur, mais en plus il est efficace et est devenu un véritable système de chauffage. Vous pourrez opter pour un poêle classique, la plupart du temps en fonte, un poêle à bûches qui offre un très bon confort thermique, ou encore le poêle à granulés qui est la star du poêle ! En effet, le poêle à granulés, également appelé le poêle à pellets, s’avère particulièrement pratique.

Le bois ne se présente pas sous forme de bûches, mais sous forme de granulés, ce qui facilite grandement son stockage. En outre, ces poêles sont automatisés, faciles à utiliser, et sont quasiment tous labellisés "flamme verte" (ce qui ouvre droit au crédit d’impôt au moment de l’achat)

Les dangers de la fumée
dangers de la fumée de cheminée

Investir dans une cheminée, un insert ou un poêle signifie bien évidemment que vous allez faire du feu régulièrement dans votre maison.

Si faire un feu de cheminée est agréable et convivial, il peut s’avérer également dangereux. En effet, la fumée qui se dégage d’un feu produit des substances toxiques. En effet, au moment de la combustion de bois, certains gaz sont diffusés dans votre intérieur : on parle de fuite.

S'il est prouvé que les appareils modernes sont plus sûrs et ne représentent pas de réels dangers sur la santé des résidents, il faut néanmoins garder en mémoire que la combustion du bois peut émettre des polluants qui se mélangent à l'air intérieur que l'on respire chez soi.

Substances

Effets sur la santé

Monoxyde de carbone

Maux de tête, nausées, étourdissements

Composés organiques volatiles

Problèmes respiratoires

Acroléine et formaldéhyde

Irritation des yeux, problèmes respiratoires

Particules fines

Irritation des voies pulmonaires, aggravation des problèmes cardiaques

Oxyde d'azote

Irritation du système respiratoire, toux, problèmes pulmonaires

Hydrocarbures aromatiques polycliniques

Problèmes respiratoires

Dioxines et furannes

Effets cancérigènes probables

Source: http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/air/chauf-bois/

Faire un bon feu

faire un feu de cheminée

Faire un bon feu de cheminée n’est pas si simple qu’il n’y paraît.

Certaines précautions devront être prises, notamment au moment de l’allumage. Ce sont les premières minutes d’un feu qui dégagent le plus de substances toxiques, il faut donc prendre quelques précautions, comme celles de ne pas utiliser des déchets en bois provenant de parquets ou de vieux meubles, de ne pas faire brûler de papier, disposer du bois d’allumage sur le dessus d’une bûche, … 

Quelques principes simples qui éviteront une pollution intérieure trop importante.

Zoom sur le conduit de cheminée
conduit de cheminée

Bien entendu, avant d'envisager d’installer un poêle, une cheminée ou un insert, il est d'abord essentiel de posséder un conduit de cheminée. Lorsque le conduit de cheminée existe déjà, il convient de vérifier qu’il est bien adapté à l’appareil que vous souhaitez installer. Il est parfois nécessaire de procéder à un rehaussement afin d’adapter le conduit au nouveau poêle ou à la nouvelle cheminée. En revanche, si le conduit de cheminée n’existe pas, les choses se compliquent un peu ! Vous devrez absolument faire appel à un poseur professionnel car le conduit doit :

  • Etre vertical
  • S’il y a un coude, il ne doit pas dépasser les 30°
  • La section doit être constante et ne comporter ni élargissement ni rétrécissement
  • Etre isolé
  • Etre étanche