Ce n’est un secret pour personne, passé un certain âge, les escaliers représentent un danger très important aussi bien pour les personnes âgées que pour toute personne à mobilité réduite.

L’installation d’un monte escaliers électrique devient alors non seulement un dispositif souhaitable mais un besoin impérieux car il permettra à l’utilisateur de négocier des escaliers en toute confiance. Car les escaliers n’ont pas besoin d’être en en colimaçon pour être dangereux. Escaliers droits ou escaliers tournants, ils deviennent terriblement difficile à appréhender lorsque l’on est en proie aux troubles de la vision et de l’équilibre.

Un monte-escaliers prend la forme d’une chaise repliable motorisée qui transporte une personne de bas en haut ou de haut en bas dans une cage d’escalier.

Sans monte escaliers, une personne âgée ou handicapée ne dispose que d’un accès partiel de son lieu de vie.

Nous sommes en 2018 et les monte escaliers n’ont plus grand chose à voir avec ce qu’ils étaient une vingtaine d’années. Il y a encore pas si longtemps que cela il fallait réunir un certain nombre de conditions et éviter un maximum de contraintes techniques pour valider une installation. Désormais, les monte escaliers sont compacts et s’installent véritablement partout. Il sont modulables, flexibles, intelligents, légers et ne sont plus réservés à une élite argentée qui peut se le permettre. Les différentes aides et subventions permettent également d’alléger considérablement la facture avec notamment un crédit d’impôt de 25% et une TVA réduite (renseignez-vous auprès de l’anah).

Avant de choisir d’installer un tel dispositif, il est important de considérer les avantages et les inconvénients d’un monte escaliers dans son contexte d’utilisation ou par rapport à un ascenseur. 

Tous les avantages du monte escaliers

Nous en avons déjà énumérés quelques uns précédemment. À mesure que l’on vieillit ou que l’on est atteint d’une maladie qui restreint notre liberté de mouvements, on peut être amené à devoir installer un monte escaliers chez soi. Que l’on souffre de maladies chroniques tels que des problèmes de colonne vertébrale, d’arthrite, d’ostéoporose ou d’autres problèmes tout simplement liés à l’âge et qui peuvent restreindre notre capacité à monter les escaliers, le monte escaliers peut faire office de “béquille mobile” au quotidien. Exemple en vidéo:

Pour les plus réfractaires à l’assistanat, le monte escaliers est un moyen parmi tant d’autres pour accéder ou réaccéder à l’autonomie ce qui peut entrainer des conséquences non négligeables, comprenez par là positives, sur la tranquilité psychique.

Selon les estimations de l’Association française des retraités environ 80% des personnes en capacité de choisir souhaitent rester chez elles aussi longtemps que possible. L’installation d’un monte escaliers leur permet à juste titre de rester plus longtemps chez eux. Un monte escaliers est donc la solution idéale et unique, en dehors de celle de l’ascenseur – nettement plus couteuse – de résoudre ces problèmes en fournissant un accès facile à tous les étages de leur maison. Les déficiences visuelles, les problèmes de perception de l’environnement, ainsi que les pertes de mobilité générales liées au vieillissement peuvent tous nuire à la capacité de l’utilisateur d’attaquer en confiance les marches d’escaliers.

Le monte escaliers, par essence, prévient les chutes et les glissades, qui sont tous deux sont les principales causes d’invalidité chez les personnes de tous âges, mais en particulier chez les personnes âgées.

Posséder un monte-escalier chez soi peut donc naturellement aider à prévenir de telles chutes graves et qui sont parfois même fatales. A cela on ajoute un confort et une sécurité optimales:  les sièges deviennent de véritables fauteuils avec des dossiers rehaussés très confortables pour le dos. Quelques exemples ici avec les monte escaliers stannah.

Source: @Stannah
Source: @Stannah

Le monte escaliers comme monte charge ? Le monte escaliers peut endosser un autre rôle: celui d’une aide d’appoint au transport de produits et marchandises en tout genre. Il arrive bien souvent que les personnes âgées souffrent de chutes tout en transportant des objets dans les escaliers. Avec un monte escaliers, les utilisateurs peuvent tenir et porter de petites marchandises avec eux pendant qu’ils montent et descendent les escaliers, le tout sans le moindre risque.

Existe t-il des inconvénients à posséder un monte escaliers chez soi ?

Espace et débattement. L’installation de ce dispositif nécessite un espace relativement important dans les escaliers car il est monté sur un rail positionné entre l’escalier et le mur. Si la plupart des maisons contemporaines et modernes sont dotées désormais d’escaliers qui sont suffisamment larges pour accueillir un monte-escalier sans aucun problème, certaines maisons plus anciennes sont dotées de cages d’escaliers très étroites. Ainsi, si l’escalier est étroit, l’installation de l’appareil peut compliquer la tâche des autres utilisateurs.

Les monte escaliers exigent donc tout de même un peu d’espace pour être installés. Ils sont généralement adaptés à l’escalier lui-même, et non le mur. Cependant, cela peut signifier que vous aurez peut-être besoin besoin d’ôter une rambarde d’escalier par exemple, ce qui viendra s’additionner au coût du projet. Dans ce cas, si votre escalier est déjà étroit, l’installation d’un monte-escalier peut le rendre dangereux pour les personnes mobiles qui utilisent encore les escaliers. Tous les cas de figure doivent donc être envisagés avant de démarrer les travaux.

Le monte escaliers crée un sentiment de dépendance. Selon les spécialistes des personnes à mobilité réduite, il est déconseillé aux personnes âgées en bonne santé qui n’ont pas de problèmes de mobilité particuliers d’acquérir un monte escaliers. Pourquoi ? L’activité physique aide à prévenir la maladie, favorise le soulagement du stress et permet de renforcer les corps immunitaires. La surdépendance des personnes en bonne santé à l’égard des appareils favorisant la mobilité dans l’habitat peut in fine réduire leur capacité physique jusqu’au point où elle le pourront plus emprunter les escaliers, même si elles le souhaitent.

Enfin le coût, certes moins important qu’à une époque, mais qui est toujours un facteur clé à considérer lors de l’installation de ces appareils. Généralement, le coût de l’appareil dépend de la marque, du modèle, des options, du type d’escalier dans la maison, etc. Il faut compter en général un grand minimum de 5000 euros pour un monte escaliers de base et jusqu’à 15000 euros pour un fauteuil monte escaliers ou une chaise élévatrice.

Avant d’acquérir un monte escaliers pour votre maison, faites une liste des avantages et inconvénients à posséder, dans votre situation personnelle, un monte-escalier. Parlez à votre médecin pour avoir son avis, et consultez toujours les membres de votre famille pour s’assurer qu’ils vous soutiennent dans votre démarche.

Monte escaliers ou ascenseur ?

La question se pose naturellement lorsqu’il s’agit d’une maison à plusieurs étages. Si les deux dispositifs ont un objectif commun, ils diffèrent très largement en terme de coûts comme de fonctionnalités.

Monte-escaliers: il conviendra à la plupart des situations, c’est un dire un seul escalier pour un seul étage. Il est facile à installer et est relativement peu couteux (si l’on inclut les aides) s’il s’agit d’escaliers standards. Il va sans dire que les escaliers biscornus entraineront inévitablement un travail sur mesure plus poussé ce qui ne manquera pas de se répercuter sur la facture. Il faudra également attendre quelques semaines (voire mois) supplémentaires pour fabriquer le rail et l’assise. Au demeurant, un monte escaliers implique que l’utilisateur n’est pas en chaise roulante et donc qu’il dispose d’un minimum de mobilité. Ce dernier doit pouvoir se tenir debout et doit être capable de pivoter sur lui-même. Enfin, la corpulence de l’utilisateur doit être prise en compte également car au delà d’une certaine circonférence de taille et de poids, le monte escaliers devient tout simplement inadapté.

Ascenseurs: on les associe généralement à tort aux maisons de luxe. Et pourtant l’ascenseur est parfois l’unique solution disponible pour les personnes à très faible mobilité et qui se déplacent exclusivement en chaise roulante. Il coûte de 5 a 10 fois plus cher qu’un monte escaliers sans oublier les frais d’entretien ! Au demeurant les ascenseurs résidentiels peuvent transporter plusieurs personnes avec leur fauteuil roulant et ce jusqu’à 500kgs, pratique si deux personnes dans une même famille ont des problèmes de mobilité. Il permet également aux passagers de transporter des articles tels que les marchandises très facilement d’un étage à l’autre. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here