Apparus au milieu du 19e siècle, les carreaux de ciment ont essaimé dans le paysage local français au rythme des avancées technologiques autorisant toutes les fantaisies décoratives.

Des motifs simple aux géométries les plus complexes, la fabrication des carreaux de ciment s’est développée en France et en Europe jusqu’à la fin du 19e siècle, utilisés alors comme une alternative à la pierre et au marbre.

Les carreaux de ciment sont apparus vers 1850 en France

Revenus à la mode à la faveur d’un regain d’intérêt pour les produits artisanaux, naturels et authentiques au début des années 2000, les carreaux de ciment nous replongent dans l’histoire de France et un savoir faire séculaire. Il sont composés d’une poudre de ciment, de pigments, de sable et de poudre de marbre.

A la grande différence des carreaux en céramique, les carreaux de ciment ne passent pas par une phase de cuisson mais sont passés sous une presse, puis reposent ensuite de nombreuses heures dans un séchoir.  Le carreau comporte ainsi deux couches: une couche inférieure qui est la base épaisse du carreau et la couche supérieure avec les dessins et motifs du carreau.

Aujourd’hui, les carreaux de ciment font partie des revêtements de sol les plus prisés tant pour les rénovations que pour les constructions. Leurs motifs et leurs couleurs offrent en effet une grande liberté pour créer des ambiances sur mesure. De plus, leur durabilité et leur longévité exceptionnelles dépassent largement celles d’un plancher en bois ou des carreaux de céramique. Pour ces raisons vous êtes nombreux à avoir opté pour ce matériau alliant esthétique et qualité.

Pour préserver leur cachet et maximiser leur durée de vie, il convient toutefois de les entretenir régulièrement. En suivant nos conseils d’entretien et de maintenance vous serez à même de maintenir l’aspect et la structure d’origine de votre sol en carreaux de ciment, sans éraflure et sans décoloration.

A noter que ces conseils sont également applicables pour le carrelage imitation carreaux de ciment.

Des carreaux de ciment modernes

Conseils pour entretenir vos carreaux de ciment

Partons du principe que le carreau de ciment, comme on peut le deviner, est un matériau poreux, au même titre qu’un basalte ou un andésite. Il est donc destiné à une pose à l’intérieur, voire sur une terrasse couverte, à l’abri des intempéries et du froid, au sol comme au mur. Malgré cette relative fragilité aux aléas climatiques, le carreau de ciment reste très résistant à l’usure. Il pourra aisément remplacer un carrelage destiné aux fortes fréquences de passage.

On notera cependant que certains produits du commerce sont à proscrire absolument. Etant donné que les carreaux de ciment contiennent du calcaire issu de la poudre de marbre, ils sont très sensibles aux produits acides. On évitera donc tous les produits agressifs mais également des produits plus communs comme le vinaigre blanc car il pourrait engendrer une décoloration. Idem pour la javel qui attaquerait durablement les joints des carreaux avec un résultat quasi irréversible à la clé.

Sachant que le ciment, à l’instar du marbre, est un matériau poreux, il est donc important de bien le rincer lors du nettoyage, puis de l’éponger et d’absorber tout excédent de liquide. Ce facteur est également à prendre en compte lors des déversements accidentels de sodas, cafés, ou tout autre liquide pouvant tâcher le carreau en profondeur. Lors de ces incidents il faut donc éponger le liquide, rincer à l’eau et sécher le carreau en l’épongeant.

Concernant les rayures, il n’y a pas de solution miracle, si ce n’est de protéger les carreaux, avec un tapis par exemple. C’est particulièrement valable dans les zones de passage, les entrées notamment. A l’extérieur vous n’aurez d’autre solution qu’un entretien régulier mais en cas de rayure ou simplement pour leur redonner de l’éclat et des couleurs, vous pouvez les lustrer. Pour cela, utilisez un papier abrasif fin (du grain 600). L’abrasion de la couche supérieure révèle les pigments des couches inférieures. Il est ensuite possible de les revernir.

Pour résumer :

  • Balayez quotidiennement vos carreaux pour éliminer les débris et salissures.
  • Lavez régulièrement vos carreaux avec de l’eau et une solution de lavage douce et neutre pour éliminer les résidus incrustés avant qu’ils ne se transforment en tâche.
  • Évitez les détergents agressifs. Ils peuvent laisser des résidus, voire concentrer la saleté sur certaines parties de vos carreaux de ciment.
  • Nettoyez régulièrement l’aide d’une eau tiède additionnée d’un détergent au PH neutre ou d’un type de savon comme le savon de Marseille ou encore le St Marc, ou l’huile de lin type Carolin.
  • Traitez le carreau avec un imperméabilisant de type hydrofuge et oléofuge. Déposez 2 couches en laissant sécher chaque couche environ 12 heures. L’application devra être renouvelée tous les 3 à 5 ans selon que le carreau est soumis à des passages intenses ou non.

Le nettoyage des taches

Selon la nature des tâches sur vos carreaux de ciment, plusieurs produits et techniques sont à votre disposition :

Pour les taches d’origine organique (boissons, aliments, cosmétiques, plantes, sang…), après un lavage classique à l’eau et au savon, si la tâche persiste vous pouvez utiliser un cataplasme de peroxyde d’oxygène. Il suffit pour cela de mélanger du talc à 40% de peroxyde d’oxygène et appliquer cette pâte sur la surface à traiter.

Cette recette fonctionne aussi pour les tâches fongiques, mildiou, champignons et moisissures.

Source: charmetparquet.com

Le peroxyde d’oxygène est également efficace pour les taches d’encre, dans une dilution à 35%. Cette solution est adaptée pour les carreaux de couleur claire. Pour les carreaux foncés on préférera un diluant à base d’acétone.

Pour les taches de rouille vous pouvez employer de l’acide oxalique, sous forme de poudre ou dilué dans de l’eau. Cet acide a pour particularité de s’attaquer aux ions métalliques. Il peut par contre abîmer les joints. Il est donc nécessaire de parfaitement rincer et absorber tous les résidus d’acide lorsque l’on a recours à cette méthode.

Peut-on rénover un carreau de ciment ?

Si le carreau est très abîmé, vous pouvez être amené à le rénover complètement. Voici quelques conseils:

Poncer le carreau: une disqueuse classique équipée d’un disque abrasif pour les carreaux dont la surface est irrécupérable et doit être entièrement poncée.

Si vous souhaitez une rénovation légère, c’est à dire si le motif est encore en bon état, faites-le à la maison avec un papier de verre à l’abrasif fin.

Autre alternative, les rénovateurs de carreaux de ciment qui permettront dans un temps de les décaper légèrement puis de les “relustrer”. L’application se fait au biais d’une brosse, d’un pinceau ou d’un rouleau pour étaler la solution.

Vous pourrez ensuite si vous le souhaitez recouvrir vos carreaux de ciment d’une peinture en prenant soin au préalable d’appliquer un primaire d’accrochage adéquat.

Les carreaux de ciment gris dans la tendance

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here