-

Salle de bain Aménagement d'une deuxième salle de bains : comment et...

Aménagement d’une deuxième salle de bains : comment et à quels prix ?

-

-

Les raisons qui nous conduisent à vouloir installer une seconde salle de bain peuvent être nombreuses. Parfois, la famille s’agrandit ou se recompose, et exige dès lors une deuxième salle de bain pour éviter les frustrations et les bagarres dès le réveil ! Dans d’autres cas, ce sont les visites de la famille et des amis qui deviennent si régulières que l’installation d’une seconde salle de bain s’impose tout naturellement.

Nous allons voir dans cet article quelles sont les différentes options qui s’offrent à nous dans le cadre de l’implantation et l’aménagement d’une seconde salle de bain, avec des questions essentielles qui se posent comme l’arrivée d’eau, l’évacuation, le chauffage et bien entendu les coûts induits pour créer une seconde salle de bains chez soi.

Comment aménager une seconde salle de bain chez soi ?
Comment aménager une seconde salle de bain chez soi ?

L’intérêt d’une deuxième salle de bain

L’aménagement d’une salle de bains supplémentaire permet aussi bien de désencombrer la salle de bain principale que d’augmenter le confort de ses résidents et visiteurs de passage. Aussi, trouver l’espace nécessaire dans une maison pour créer un salle de bain (ou salle d’eau) supplémentaire n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît. Une salle de bain d’appoint est, en général, de plus petite taille qu’une salle de bain principale et s’intègre donc avec brio dans les espaces les plus confinés.

Quelques exemples d’aménagement :

  • Reconsidérer l’espace WC pour le réaménager en salle de bain ou d’eau. Il faudra peut-être mordre sur l’espace d’une autre pièce afin de dégager l’espace nécessaire.
  • Utiliser l’espace d’une grande chambre pour installer une deuxième salle d’eau, en exploitant – par exemple – un coin de la chambre ou en agrandissant cette dernière (ce qui exige toutefois des travaux de gros oeuvre).
  • Modifier le rôle d’une pièce ou créer un espace supplémentaire, comme l’aménagement des combles, d’un garage, d’une partie de la cave, ou la transformation d’une ancienne buanderie en salle d’eau, etc..

Planifier pour mieux gérer les travaux

Aménager une deuxième salle de bain fait appel à toute notre matière grise, surtout lorsque le logement manque cruellement de place. Si l’on met de côté l’aspect purement technique, il est néanmoins nécessaire d’évaluer le rôle de la nouvelle salle de bain afin de planifier son aménagement. Parmi les questions impératives à se poser :

  • A qui est-elle destinée ?
  • Quelle est la fréquence d’utilisation attendue ?
  • Que choisir : douche ou baignoire ?
  • Combien de personnes sont supposées l’utiliser (en même temps ou non) le matin ou le soir (ou les deux).
  • Quels sont les besoins en intimité ? 
  • Quels types de rangements sont nécessaires ?

Cela vous aidera à déterminer le profil des usagers de la salle de bain afin de mieux pouvoir prévoir l’espace et les équipements nécessaires.

Mettre à jour son assurance habitation

N’oubliez pas également l’aspect légal lié à l’agrandissement d’une pièce ou d’une extension de l’habitat. Il vous faudra mettre à jour votre assurance habitation afin que la nouvelle salle de bains figure dans la description de l’assurance habitation. Il en va de même si vous construisez un nouveau garage, rehaussez la toiture de votre maison, ou installez une véranda.

Dans le cadre de l’installation d’une deuxième salle de bain, il vous faudra non seulement la déclarer (s’il s’agit d’une pièce supplémentaire) mais il sera nécessaire également de faire le point sur la valeur des équipements garantis dans votre contrat d’assurance habitation. Pour cette raison, prendre une assurance habitation n’est pas à prendre à la légère. Comparez avec soin les offres et les garanties proposées dans les contrats (options: garantie du mobilier, dégâts des eaux, protection juridique, rééquipement à neuf etc..) et choisissez une couverture qui corresponde réellement à vos besoins.

Où installer une deuxième salle de bain ?

La localisation idéale de la nouvelle salle de bains dépend avant tout de la configuration de votre logement.

  • Dans la chambre. S’il s’agit de la chambre des parents qui souhaite se transformer en suite parentale avec salle de bain intégrée, les options sont parfois minces. Dans certains cas, on pourra réutiliser l’espace d’un grand dressing pour le réaménager tout en grignotant de l’espace sur la chambre pour créer une salle de bain d’appoint. L’installation d’une salle de bain d’appoint dans une chambre à coucher présente de nombreux avantages. Parmi ces derniers, notons le sentiment d’indépendance et d’intimité par rapport aux autres pièce de la maison.

Souvenons-nous que quelques mètres carrés suffisent, surtout lorsqu’il s’agit d’une salle de bains secondaire. Il est donc assez facile de segmenter une chambre de grand format et d’installer des cloisons pour créer une salle de bains d’appoint. Sachant que la taille moyenne d’une salle de bains principale est d’environ 6m2, on peut sans problème réunir un WC, des rangements pour les cosmétiques et les serviettes, ainsi qu’une petite douche dans 4 ou 5 m2, ce qui ne représente pas une entorse considérable dans une chambre de 25 ou 30 m2.

N’hésitez pas à faire appel à la matière grise de votre plombier qui est habitué à installer des salles de bain dans des endroits parfois insolites. Il a l’oeil pour détecter rapidement ce qu’il est possible de faire et ce qui ne l’est pas. Raccordements, arrivées d’eau et évacuation, un professionnel saura vous conseiller quant au meilleur emplacement possible dans votre logement. 

  • Installer une salle de bain d’appoint dans les combles. C’est l’une des options les plus courantes et les plus privilégiées dans le cadre de l’installation d’une salle de bain d’appoint. L’aménagement des combles, très populaire depuis quelques années (notamment en raison des aides, crédits d’impôt transition énergétique, prime énergie, TVA réduite etc..) entraîne l’agrandissement de la surface de la maison et autorise donc d’implantation d’une salle de bains supplémentaire. L’avantage est l’espace dont on dispose dans les combles, contrairement aux pièces de vie existantes où il est souvent question de devoir faire rentrer tous les équipements dans une poignée de mètres carrés. Avec ce bel espace à disposition, on peut aménager la salle de bain de ses rêves sans trop se soucier de l’espace au sol disponible.
Une salle de bain d'appoint installée dans les combles
Une salle de bain d’appoint installée dans les combles

Lire également : chambre sous les combles : 10 conseils et 18 photos pour bien l’aménager

N’oublions pas toutefois quelques contraintes de forme à considérer avant de se lancer dans un tel projet. Si l’on installe la salle de bain sous la pente de toit, il faudra penser à la hauteur de la douche, ce qui peut poser des problèmes d’organisation de la salle de bain. La baignoire s’adapte un peu mieux à une configuration “sous toit”. Faites également intervenir un professionnel pour vous assurer de la solidité du plancher et du revêtement de ce dernier dans le cadre de l’implantation d’une pièce humide.

Quel équipement pour une deuxième salle de bain ? 

Nous n’allons pas nous mentir, même s’il s’agit d’une salle de bain secondaire, le confort reste de mise. Alors, douche ou baignoire ? Bien entendu, question place et praticité à l’usage, la douche sort grand vainqueur de ce duel. Elle est vivifiante et relaxante, et surtout elle nous fait gagner un temps précieux sur la toilette. Mais la baignoire n’a pas dit son dernier mot et beaucoup ne sauraient s’en passer, même pour une salle de bain secondaire. Et ce ne sont pas les adultes qui la plébiscitent le plus mais bien les enfants car elle leur donne l’occasion de s’initier aux joies du bain de façon ludique.

Pour solutionner le problème, installez une douche dans la salle de bain principale et une baignoire dans la deuxième salle de bain ou inversement. Si la deuxième salle de bain se trouve dans les combles, pensez à choisir une baignoire ergonomique et capable d’être acheminée dans les combles.

  • Ventilation : particulièrement pratique dans les salles de bain excentrées et isolées, une bonne ventilation est prioritaire. Pensez à la ventilation mécanique avec un extracteur individuel. Dans une salle de bains sous les combles, une fenêtre de toit sera l’option la plus adaptés pour l’aération.
  • Fenêtres : une salle de bain borgne, c’est à dire sans fenêtres, peut poser un problème de luminosité et rendre votre salle de bain peu agréable. Si vous avez la possibilité d’en installer une ou plusieurs faites-le, votre salle de bain n’en sera que plus accueillante. Il n’y a pas de fenêtre dans votre future salle de bains ? Regardez s’il est possible d’installer un conduit de lumière. Ce dernier achemine la lumière naturelle du toit jusqu’au plafond au biais d’un tube réfléchissant et permet de distribuer la lumière naturelle dans la salle de bain, comme si vous aviez des fenêtres.

    Le cas échéant, vous pourrez toujours placer des bandes ou rubans LED, très en vogue depuis quelques années, et qui apportent une lumière chaleureuse et diffuse. On les trouvera tantôt autour des miroirs, tantôt sur les étagères de la salle de bain et apportent un éclairage d’appoint efficace. N’oubliez pas également les ampoules à filament et les variateurs de lumière pour moduler l’éclairage à l’envi. Pensez également à équiper la salle de bains d’un éclairage double (à usage complémentaire) : un éclairage général pour la globalité de la salle de bains, et un éclairage “dédié” au biais de spots LED, pour éclairer avec précision miroirs, douche, rangements etc..
  • Un sèche-serviette ou non ? Le choix dépend de la fréquence d’utilisation de cette deuxième salle de bain. Il va sans dire que si vous utilisez cette nouvelle salle de bain seulement une fois par mois pour vos besoins personnels, un sèche-serviette n’est peut-être pas utile sauf si ce dernier sert également de chauffage d’appoint. En revanche, si vous avez de la famille et des amis qui viennent souvent coucher à la maison, un sèche-serviette apportera un confort supplémentaire non négligeable.

Une salle de bain d’appoint, combien ça coûte ?

Tout dépend bien entendu de la taille de la salle de bains et des équipements en présence (quelle qualité ?) , ainsi que des heures passées par votre plombier et les artisans pour son aménagement ! Pour vous donner un ordre d’idée, comptez un minimum de 500 à 1000 € HT / m2 si vous pouvez réaliser une partie des travaux vous-même et jusqu’à 2000 euros / m2 si vous souhaitez une salle de bain complète (avec main d’oeuvre et équipement haut de gamme) sans avoir à effectuer par vous-même la moindre opération.

Les kits de salle de bains préfabriqués

Enfin, pour les plus impatients d’entre-nous qui ne souhaitent pas s’embêter avec des considérations d’ordre esthétique, il reste toujours la possibilité d’acheter des modèles de salle de bains préfabriqués prêts à installer (quelques exemples ici) que l’on pose en quelques heures pour moins de 3000 euros. A ce prix, on obtient un espace de salle d’eau standard qui intègre douche, wc et lavabo !

Et vous, que pensez-vous de ces salles de bains d’appoint ? En avez-vous installé une chez vous ? Racontez-nous votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

Jean Morel
Jean Morelhttps://www.consobrico.com
En dehors de mon titre honorifique “d’admin” pour ConsoBrico, je suis un bricoleur du dimanche infatigable, qui court à droite et gauche avec sa caisse à outils pour venir en aide à la famille et aux amis dès qu’il le peut. Le jardin est mon deuxième salon, j’y passe mes week-end et y investit la moindre économie ; ) Je construis moi même abris de jardin, cages à poules, des espaces clos pour les lapins, et même dernièrement un garage pour mettre l'abris ma collection de vélos anciens!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles

Comment fonctionne une clim réversible ? Le guide 2020

La "clim", on la connaît tous : avant qu'elle n'apparaisse dans nos habitats, nous l'avons d'abord...

Cuisine et salle de bain : quelles sont les normes électriques en vigueur ?

Quelles sont les normes électriques à connaître dans une salle de bain ou une cuisine ?

Comment construire son poulailler en palette : 5 étapes simples

De bons œufs frais et sains tous les jours dans votre assiette sans passer par la...

Aménagement d’une deuxième salle de bains : comment et à quels prix ?

Les raisons qui nous conduisent à vouloir installer une seconde salle de bain peuvent être nombreuses....

A lire

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs