-

Energies de l'habitatEnergie écologiqueEnergie solaire : peut-on rendre sa maison autonome ?

Energie solaire : peut-on rendre sa maison autonome ?

-

-

Les économies d’énergie sont sur toutes les lèvres, portées par les mesures incitatrices du gouvernement pour encourager la baisse des dépenses énergétiques des Français et diminuer notre empreinte carbone sur la planète. Nombreux sont les foyers à entamer des travaux de rénovation énergétique en améliorant l’isolation leur habitation ou en remplaçant leurs équipements énergivores par des modes de chauffage plus écologiques, et on constate un intérêt croissant pour des modèles énergétiques proposant de produire sa propre énergie pour atteindre une autonomie énergétique partielle ou totale, et permettant même de revendre son surplus de production. Les panneaux solaires photovoltaïques sont une des solutions pour parvenir à une autonomie énergétique partielle ou totale : voyons comment, quelles sont les conditions de production d’énergie solaire et en quoi consiste une installation solaire photovoltaïque visant l’autonomie énergétique.

L’autonomie énergétique, c’est quoi ?

L’autonomie énergétique est la capacité d’un foyer donné à produire sa propre énergie pour assurer le fonctionnement de tous les appareils du quotidien : électricité, eau sanitaire, chauffage, cuisson, etc. Cette autonomie peut prendre deux formes :

  • l’autonomie partielle, qui suppose par exemple de s’équiper de panneaux solaires thermiques pour alimenter son chauffe-eau domestique et réduire sa facture électrique tout en restant dépendant des fournisseurs d’énergie traditionnels pour le gaz et l’électricité alimentant le reste des installations,
  • l’autonomie totale, qui suppose de ne plus dépendre du tout des réseaux de distribution d’énergie classique et de produire la totalité de son énergie pour faire fonctionner tous les appareils de la maison, du chauffe-eau au grille-pain en passant par le chauffage.

Cette dernière est bien sûr plus difficile à atteindre et demande une réorganisation du fonctionnement énergétique de la maison et des travaux de rénovation énergétique (isolation, renouvellement d’équipements) pour parvenir à une autonomie énergétique totale. Elle s’observe également de plus en plus dans les constructions neuves où le bâti est pensé, dès la pose de la première brique, pour servir l’autonomie, et ainsi obtenir ce que l’on appelle une ‘maison passive’, à savoir une maison dont la totalité de la consommation énergétique est compensée par les apports solaires ou les calories internes.

Maison passive : devenir autonome et revendre son électricité

Avoir une maison passive ou semi-passive permet donc de devenir totalement ou partiellement producteur de sa propre énergie en utilisant des énergies renouvelables naturellement présentes dans l’environnement.

Parmi les techniques et sources les plus utilisées, on trouve :

  • l’isolation de sa maison grâce à des matériaux écologiques (laine de chanvre, liège, etc.),
  • l’installation d’un système de chauffage performant pour chauffer son habitation (soit un chauffage utilisant une ressource naturelle comme le biogaz ou le bois, soit un chauffage à faible consommation électrique),
  • l’installation de panneaux solaires photovoltaïques pour alimenter ses appareils en électricité.
Il est possible d’installer soi-même des panneaux solaires : en savoir plus sur l’installation d’un kit de panneaux solaires.

En fonction du lieu où vous vivez en France, plusieurs techniques et sources d’énergie devront certainement être couplées, par exemple pompe à chaleur géothermique et panneaux photovoltaïques, pour parvenir à une autonomie totale ou quasi-totale. En effet, une installation photovoltaïque à elle seule peut difficilement vous faire atteindre l’autonomie énergétique.

On précise qu’avec les bons systèmes et dans des conditions optimales, l’autonomie énergétique peut être poussée plus loin lorsque sa propre production énergétique dépasse la consommation de son foyer et que l’on peut alors revendre le surplus d’électricité photovoltaïque à EDF au Tarif d’Achat (TA) encadré par l’État. Cette revente peut également donner droit à des primes d’investissements (aussi appelée ‘prime à l’autoconsommation’) vous permettant de moderniser vos équipements énergétiques. C’est donc là tout un cercle vertueux qui se met en place.

Lire également : quelle puissance choisir pour vos panneaux solaires ?

Etablir un diagnostique énergétique

Si vous souhaitez atteindre une autonomie énergétique partielle ou totale de votre foyer, la première chose à faire est de faire un calcul précis de votre consommation énergétique et de déterminer vos postes de dépenses énergétiques les plus importants. Cela peut être fait en épluchant vos factures énergétiques, mais un véritable diagnostique énergétique doit être effectué par un professionnel qui saura vous guider dans les travaux d’isolation à effectuer, les installations à mettre en place en fonction de plusieurs critères dont :

  • la taille de votre habitation,
  • votre consommation énergétique,
  • vos habitudes de vie,
  • la situation géographique et l’exposition de votre maison,
  • votre budget,
  • etc.

L’autonomie énergétique par le solaire

Pour réduire au maximum votre facture énergétique, voire atteindre une autonomie énergétique totale, la meilleure solution à l’heure actuelle consiste à s’équiper de panneaux solaires photovoltaïques, capables de produire à eux seuls, selon les conditions, l’électricité et l’eau chaude sanitaire pour toute une maison et même un surplus dans certains cas.

Comment fonctionne l’énergie solaire?

Pour capter l’énergie solaire, il faut des panneaux solaires. Il en existe différents types, mais les plus utilisés en vue d’une autonomie sont les panneaux solaires photovoltaïques, constitués de cellules photovoltaïques en silicium cristallin qui captent le rayonnement solaire et activent des électrons dont le déplacement produit de l’électricité. L’électricité produite passe ensuite par un onduleur, chargé de la transformer en courant alternatif utilisable dans les appareils de votre habitation.

Comment atteindre l’autonomie énergétique avec des panneaux solaires photovoltaïques?

La question qu’on se pose tous : est-il possible d’obtenir une autonomie énergétique partielle ou totale avec des panneaux solaires ?

La question est oui, mais de nombreux aspects sont à prendre en compte :

  • une maison bien pensée et bien isolée. En premier lieu, nous l’avons dit, une maison mal isolée souffrant de déperditions thermiques aura du mal à atteindre une bonne autonomie énergétique et tous les efforts pour produire de l’électricité seront sabotés par le gaspillage calorique,
  • des équipements peu gourmands en énergie. De la même manière, si votre habitation est équipée d’appareils vétustes et énergivores dont l’utilisation requiert beaucoup d’énergie, une installation solaire risquera fort d’être insuffisante pour produire suffisamment d’énergie,
  • un environnement propice. Cela va de soi, l’intensité du courant produit par un panneau photovoltaïque dépend de l’intensité et de l’exposition solaire : la région dans laquelle vous habitez, mais aussi l’exposition solaire de votre habitation, et la position des panneaux joueront un rôle primordial dans la production d’électricité. Si votre maison est située dans une région peu ensoleillée ou qu’elle bénéficie d’une ombre importante, il sera difficile d’atteindre l’autonomie électrique totale à l’aide de seuls panneaux solaires. Dans ce cas là, les panneaux photovoltaïques seront installés en complément d’une autre source d’énergie,
  • des habitudes de vie peu énergivores. Un dernier point à prendre en compte est la nécessité, si vous souhaitez atteindre une certaine autonomie énergétique, de changer vos habitudes de vie et de prendre de bonnes habitudes énergétiques. Cela implique de ne pas surchauffer son intérieur, d’éteindre appareils en veille et lumières systématiquement lorsque leur usage n’est pas nécessaire ou encore de vous passer de certains appareils très énergivores comme le lave-vaisselle ou le sèche-linge.

En définitive, si vous avez une maison bien isolée, des équipements récents qui respectent les normes énergétiques actuelles, une maison bien exposée au rayonnement solaire et des habitudes de vie peu énergivores, il y a toutes les chances pour qu’une installation solaire photovoltaïque complète vous permette non seulement d’être totalement autonome en électricité, mais aussi de revendre un surplus.

Lire aussi : zoom sur le coût et le financement des panneaux solaires

L’installation de panneaux solaires photovoltaïques 

Au moment de s’équiper en panneaux solaires photovoltaïques, il est conseillé de se faire aider par un professionnel qui viendra établir un diagnostic de vos besoins et les conditions d’ensoleillement en amont pour connaître le nombre de panneaux solaires requis pour produire l’électricité de votre foyer. En plus de ce diagnostic, on conseille de faire installer les panneaux solaires par un professionnel, car l’inclination des panneaux doit être calculée de manière très précise afin que le rayonnement soit maximal. On considère en effet qu’une exposition au sud avec une inclination de 30° est optimale, mais cela dépend des configurations.

Le nombre de panneaux solaires dépendra de la surface habitable, de votre consommation en électricité et du degré d’autonomie que vous souhaitez atteindre. On considère généralement qu’il faut une dizaine de panneaux solaires photovoltaïques (soit 3 kilowatt-crête – kWc) pour une maison de 100 m². Cela suppose une surface de pose, que cela soit la toiture ou une partie du jardin par exemple, d’environ 20m².

Pour les personnes intéressées par une autonomie totale, les entreprises spécialisées proposent des kits solaires autonomes qui comprennent, en plus des panneaux solaires, des batteries de stockage pour conserver (durant la nuit) le surplus d’électricité produit en journée. Ces kits sont plus chers à l’achat, car ils sont très performants, et ils prennent également un peu de place, mais ils permettent de parvenir à une autonomie quasi-totale ou totale grâce à la gestion de l’électricité produite.

En définitive, seul un vrai diagnostic de votre consommation d’énergie et de votre habitation (isolation, situation géographique, exposition solaire, etc.) permettra de savoir jusqu’à quel point vous pourrez aller dans l’autonomie énergétique et quel type d’installation photovoltaïque vous permettra de réaliser votre objectif, qu’il s’agisse d’une autonomie partielle ou totale. Dites-vous que quoi qu’il en soit, il s’agit d’un projet de longue haleine et qu’atteindre l’autonomie énergétique peut prendre du temps, mais reste un objectif non seulement possible, mais vertueux et souhaitable pour la planète.

Jean Morel
Jean Morelhttps://www.consobrico.com
En dehors de mon titre honorifique “d’admin” pour ConsoBrico, je suis un bricoleur du dimanche infatigable, qui court à droite et gauche avec sa caisse à outils pour venir en aide à la famille et aux amis dès qu’il le peut. Le jardin est mon deuxième salon, j’y passe mes week-end et y investit la moindre économie ; ) Je construis moi même abris de jardin, cages à poules, des espaces clos pour les lapins, et même dernièrement un garage pour mettre l'abris ma collection de vélos anciens!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Ajouter votre nom ici

Derniers articles

Quelle pompe à chaleur choisir ?

Vous avez l'intention d'opter pour une pompe à chaleur ? Vous allez vite comprendre à quel point le choix...

Pourquoi faut-il opter pour un poêle à bois en prévision de l’hiver ?

Si vous vous intéressez au mode de chauffage que vous allez installer chez vous, vous allez sans doute vous...

Architecte d’intérieur : quels sont les avantages d’une collaboration avec lui ?

Nombreux sont ces projets d’aménagement qui requièrent l’intervention d’un architecte d’intérieur. Il peut s’agir de l’agencement d’une nouvelle cuisine,...

Comment se préparer pour se lancer dans le commerce ?

Vous venez de prendre une grande décision : ouvrir votre propre commerce. Cependant, l'aventure ne fait que commencer et...

A lire

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs

Choix du consentement