-

Travaux maison & aménagement Fenêtres Comment changer une fenêtre en 8 étapes

Comment changer une fenêtre en 8 étapes

-

-

Votre fenêtre est abimée, elle ferme mal, laisse passer les courants d’air, parfois même l’eau lors de fortes pluies ? Il est temps d’en changer, pour des raisons pratiques (obtenir une meilleure isolation thermique et phonique, faire des économies de chauffage, etc.) autant qu’esthétiques.

8 étapes pour remplacer une fenêtre
Retrouvez toutes les étapes pour apprendre à changer une fenêtre vous-même.

Changer une fenêtre abimée, cela parait tout simple ! Et pourtant, les bricoleurs vous le diront, cet exercice requiert pas mal de technique et d’outils si l’on veut que le résultat final soit efficace, aux normes et esthétique ! 

Vous souhaitez changer votre fenêtre vous-même sans faire appel à un professionnel mais vous ne savez pas par où commencer ? Voici un aperçu des étapes qui vous attendent :

  • Vérifiez si vous devez faire une déclaration de travaux pour changement de fenêtre
  • Faites le tour des aides disponibles pour financer un changement de fenêtre
  • Prenez les mesures de votre fenêtre abimée et achetez la nouvelle fenêtre
  • Préparez le matériel nécessaire pour changer de fenêtre
  • Enlevez l’ancienne fenêtre (et le cadre si trop abimé)
  • Préparez le cadre pour l’accueil de la nouvelle fenêtre
  • Posez la nouvelle fenêtre
  • Assurez l’étanchéité de la fenêtre en conformité avec la norme thermique 2012
  • Peaufinez l’aspect de votre fenêtre neuve

Étape 1 – Déclaration de travaux pour changement de fenêtre 

Comme presque tous les travaux de rénovation ou de construction touchant l’habitat, le changement d’une fenêtre est règlementé et fait l’objet d’une déclaration de travaux auprès de la mairie pour “modification, remplacement ou création de fenêtre(s)”. Si dans la plupart des cas, il s’agit là d’une simple formalité à effectuer, il n’en existe pas moins des normes à respecter, en particulier dans certains quartiers, et la mairie doit étudier votre projet avant validation.

Notez que si vous vivez en copropriété et que vous souhaitez changer une ou plusieurs fenêtres, vous devrez en plus demander un accord de la copropriété/du syndic sauf si vous remplacez vos fenêtres à l’identique (même couleur, même dimensions mais le matériau peut être différent).

vérifiez si le changement de fenêtre fait l'objet d'une déclaration en mairie
Première démarche : les formalités administratives !

Étape 2 – Renseignez-vous sur les aides à l’achat de nouvelles fenêtres

Si le changement de fenêtre de votre habitation s’inscrit dans une démarche d’amélioration de l’isolation thermique et phonique de votre logement, il est possible que des aides de l’État entrent en action pour vous aider à financer votre achat, particulièrement si vous avez des ressources modestes. 

En savoir plus sur l’isolation thermique par l’extérieur

On cite entre autres aides :

  • Le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) – pour l’achat de matériaux d’isolation thermique 
  • Le programme « Habiter Mieux » de l’Anah qui peut prendre en charge une partie du cout d’achat des fenêtres à haute performance thermique.

Attention cependant, dans la plupart des cas, ces aides au financement ne sont offertes qu’à la condition que vous fassiez appel à un professionnel labellisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour l’installation. Si vous décidez de faire vous-même la pose de vos nouvelles fenêtres, renseignez-vous bien pour savoir si vous avez droit à des aides, car la plupart sont également calculées sur la base de vos revenus et sont donc octroyées au cas par cas.

Étape 3 – Effectuez des mesures pour acheter la bonne fenêtre

  • C’est le b. a.- ba du bricoleur : avant de changer votre fenêtre, assurez-vous de bien prendre les mesures, aussi appelées “les cotes”. 
  • Prenez les mesures en millimètres avec beaucoup de précision et reportez-les sur un carnet, éventuellement sous forme d’un schéma.

Si le cadre est en bon état et que vous ne souhaitez changer que la fenêtre elle-même, vous pouvez prendre les mesures de la fenêtre uniquement : longueur, largeur, hauteur, milieu, profondeur et diagonale intérieures et extérieures, idéalement en 2 points pour éviter les erreurs. 

Si le cadre est trop abimé et doit être changé, prenez en plus les mêmes mesures mais pour le cadre (là aussi, intérieur et extérieur et en deux points)

N’oubliez pas de prendre les mesures des autres éléments de votre fenêtre tels que les appuis de fenêtre, croisillons, etc.

Attention, dans certains cas la prise de mesure dépend du type d’isolation et du type de pose effectuée. Il peut être utile de faire venir un professionnel à domicile pour une prise de mesure qui correspond parfaitement à vos éléments d’origine et aux nouveaux éléments à insérer.

Exigez le conseil, mais aussi les garanties ! Votre revendeur de fenêtre saura vous conseiller sur le type de fenêtre correspondant à votre habitation, à vos souhaits et à votre budget mais aussi au type de pose que vous devrez effectuer. C’est le cas des fenêtres Tryba proposées dans toute la France, accompagnées d’une garantie de 10 ans sur la pose et la mise en oeuvre.

Enfin, vérifiez bien les mesures de votre nouvelle fenêtre avant de finaliser votre achat.

Étape 4 – Préparez le matériel nécessaire 

En fonction du type de pose et du type de fenêtre, vous devrez adapter vos outils en fonction des préconisations du fabricant mais voici une liste générale du matériel dont vous risquez d’avoir besoin :

  • Une bâche de protection et de l’adhésif
  • Un mètre et un crayon
  • Une perceuse/visseuse
  • Un niveau à bulle
  • Un serre-joint
  • Un marteau
  • Un pistolet extrudeur
  • Une scie à dos
  • Un cutter
  • Une équerre
  • Une tenaille
  • Un set de tournevis 

Étape 5 – Démontez la fenêtre abimée

Là encore, le démontage dépend du type de fenêtre, du ou des modes d’ouverture et du matériau, cependant on procède généralement de la façon suivante.

1/ Protection des murs

Protégez les murs et le sol avec des bâches et de l’adhésif pour éviter de les salir en démontant la fenêtre.

2/ Retirez le mastic intérieur et extérieur

Commencez par accéder à la maçonnerie en retirant autant que possible les joints de mastic autour du cadre intérieur et extérieur.

3/ Décrochez le vantail de fenêtre

Il vaut généralement mieux être à deux personnes pour décrocher une fenêtre : une personne qui tient la fenêtre et une autre qui décoche les parties métalliques ou soulève la fenêtre pour la sortir de ses gonds.

Dans le cas d’une fenêtre ancienne, il suffit généralement d’ouvrir le vantail et de le séparer des charnières en le tirant vers le haut comme si c’était une porte. 

Dans le cas d’un système oscillo-battant, il faut tourner la poignée au maximum et lever le vantail pour détacher la barre de métal qui maintien la fenêtre attachée. Certaines fenêtres récentes requièrent une tenaille ou un tournevis pour les décrocher.

4/ Retirez le cadre

Étant inséré solidement dans le mur, le cadre n’est souvent pas très facile à déloger et nécessite de la force et pas mal de patience. Il faut commencer par enlever les attaches du cadre en les sciants à la scie sabre. Coupez ensuite le cadre en plusieurs parties pour pouvoir les déloger plus facilement à l’aide d’un pied de biche. 

Étape 6 – Préparez le cadre pour accueillir la nouvelle fenêtre

1/ Dépoussiérez soigneusement le tour (aussi appelé ‘tableau’)

Si vous n’avez pas eu besoin d’enlever le cadre, un simple petit coup de balayette ou d’aspirateur pour dépoussiérer le tour de fenêtre suffira pour poser les nouveaux éléments sur une base propre et saine. 

2/ Réparez la maçonnerie autour du cadre

Si vous avez dû enlever le cadre, vous aurez probablement à réparer certaines parties de la maçonnerie abimée avec du ciment ou tout autre matériau vous permettant d’assurer une base solide et plane (vérifiez à l’aide du niveau à bulle !) sans reliefs gênant la pose du nouveau cadre. 

3/ Traitez le bois

Si votre cadre est en bois, c’est le moment d’appliquer un produit fongicide et insecticide.

4/ Assurez l’étanchéité du cadre

Insérez le nouveau cadre bien au centre de l’ouverture et mesurez le jeu existant. Pour être conforme à la règlementation thermique RT2012 en matière d’étanchéité des fenêtres, vous devez combler ce jeu en appliquant un joint d’étanchéité sur tout le pourtour, qui aura pour rôle d’empêcher les infiltrations d’eau et l’air et de limiter les ponts thermiques (définition du pont thermique ici). Il existe différentes solutions : des mousses, des fonds de joints et mastics silicones, des complexes isolants… referez-vous à la notice du fabricant pour savoir ce qui correspond le mieux à vos fenêtres.

Vérifiez une fois encore les niveaux (horizontalité et verticalité parfaite), l’aplomb (gauche droite et avant arrière) et l’équerrage : les deux diagonales doivent faire la même longueur. 

Étape 7 – Installez la nouvelle fenêtre

Quel que soit le matériau (bois, alu, PVC, etc.) il existe aujourd’hui deux principaux types de pose de fenêtre : 

  • La pose en applique (ou en doublage), courante dans les habitats neufs, qui consiste à poser la fenêtre contre le mur intérieur en la fixant à l’aide d’équerres.
  • La pose en feuillure se fait en insérant la fenêtre dans le mur grâce à une rainure appelée “feuillure”.

En fonction du type d’habitat, d’isolation, des normes de votre quartier et du type de fenêtre choisi, l’un ou l’autre type de pose vous sera proposé. Parlez-en avec votre revendeur de fenêtres qui saura vous donner des conseils concernant la pose du modèle spécifique choisi.

Les systèmes d’attache des fenêtres varient selon les modèles. Fixez le dormant sur le cadre en suivant les préconisations du fabricant et en utilisant les kits de fixation qui comprennent les pattes, attaches, vis, etc.

Ne vissez pas totalement afin de pouvoir corriger les réglages. Vérifiez l’aplomb à l’aide du niveau à bulle. Certains fabricants donnent des cales et coins en plastique à insérer pour rectifier l’alignement et ajuster les différents éléments afin qu’ils s’emboitent bien. Vérifiez le fonctionnement des ouvrants. Tout doit être souple et ne pas accrocher. Effectuer des réglages en ce sens au niveau des paumelles.

Lire également : comment nettoyer une fenêtre en PVC ?

Étape 8 – Étanchéité extérieure et finitions

Pour assurer l’étanchéité extérieure, appliquer un mastic silicone tout autour du dormant à la limite de la maçonnerie.

Certaines fenêtres sont équipées d’habillages qui peaufinent l’aspect visuel de la fenêtre. Ils sont généralement très faciles à installer grâce à des systèmes de fixation à clipser.

C’est aussi le moment, si votre fenêtre est en bois, de passer une lasure ou une peinture de votre choix.

Félicitations ! Vous avez changé de fenêtre et vous pouvez désormais profiter d’une meilleure isolation thermique et phonique, sans oublier le plaisir d’une fenêtre neuve qui apporte une touche plus finie à votre intérieur. Il ne vous reste plus qu’à profiter de la vue ! 

Marc Gauthier
Marc Gauthier
Bricoleur autodidacte, je suis passionné par la décoration intérieure, le bricolage, et tout ce qui touche à la récupération d’objet pour leur donner une seconde vie. J’ai travaillé par le passé dans l’import export de mobilier d’intérieur et de fait je suis toujours à l’écoute et à l’affut des nouvelles tendances. Loin d’être un bricoleur chevronné, j'ai récemment fait mes premières armes dans la rénovation complète d’une vieille bâtisse dans la Creuse (qui m’aura pris plus d’un an au total!). Je suis un touche à tout qui aime observer, comprendre, et démonter un peu tout et n’importe quoi pour analyser les mécanismes et les fonctionnements. Je co-anime ConsoBrico pour faire partager mes découvertes et expériences.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles

Peindre un carrelage mural : les 7 étapes

Le carrelage, c’est cher. Surtout le beau et le raffiné ! Comptez plus de 50 euros/m2 pour...

Comment changer une fenêtre en 8 étapes

Votre fenêtre est abimée, elle ferme mal, laisse passer les courants d’air, parfois même l’eau lors...

Sommier à lattes, à plots, à ressorts, tapissier : quel type de sommier choisir ?

Savez-vous que nous passons un tiers de nos vies dans notre lit ? Cela peut valoir le...

Climatisation : quelle puissance pour quelle surface ?

La popularité des climatiseurs dans nos logements entraîne désormais un choix très large en matière de...

A lire

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs