L’époque des volets battants et leur encombrement dans une pièce semble définitivement révolue. Le volet est désormais mobile, pratique, et ne demande aucun effort particulier. On dit de lui qu’il est roulant et remporte la majorité des suffrages auprès des français qui le plébiscite pour leurs projets d’installation de volets motorisés.

Un volet roulant: quesako ? c’est un volet qui s’enroule sur lui-même à la manière d’un rouleau de printemps !

Il faut dire que les prix ont bien baissé depuis une vingtaine d’années. Ce qui était alors un luxe est devenu presque la norme avec la multiplicité de l’offre en matériaux et designs. On notera également les progrès en matière de découpe grâce à l’arrivée de machines ultra sophistiquées permettant de réaliser des coupes ultra précises. Sans oublier de nouveaux matériaux disponibles en petits comme très grands formats et qui autorisent toutes les fantaisies de fabrication.

Le volet roulant intérieur ou extérieur en 2018 est donc esthétique et meilleur marché que par le passé. Ses qualités en matière d’isolation ne sont pas en reste également. Il isole mieux du bruit et du froid que par le passé.

Source: ruedustore.fr

Reste à savoir quel matériau est le plus adapté à notre contexte d’installation.

Le volet roulant apporte une sécurité supplémentaire en cas de tentative d’effraction

PVC, bois, alu, quel est le matériau idéal pour optimiser la durée de vie de son volet roulant ? Découvrez toutes les différences entre ces matériaux ainsi qu’une grille tarifaire pour mieux maîtriser votre budget.

Les matériaux généralement utilisés pour un volet roulant:

Trois matériaux reviennent en général dans la fabrication de volets roulants: le PVC, l’alu et le bois. Chaque matériau possède bien entendu avantages et inconvénients qu’il convient de mettre ici en compétition.

Quelle durabilité, quelle résistance aux chocs physiques comme thermiques, quelles performances générales en hiver comme en été, quels designs ?

  • Choisir un volet roulant en alu

Parlons d’abord de l’atout principal de l’alu (qui est un métal haut de gamme): sa résistance.

Difficile de faire mieux que l’alu en matière de longévité. Il présente une solidité à toute épreuve et s’emploiera dans les régions aux grands aléas climatiques. Il ne craint pas l’humidité et et sa rigidité lui permet de ne pas souffrir des variations de température, contrairement au bois qui “travaille”. Tout comme le PVC il est très simple d’entretien mais il marque sa différence avec sa grande dureté qui permet d’obtenir des profilés et structures dans de très grands formats sans craindre la torsion.

Vu sur Pinterest

Dernier point: son esthétisme. L’alu est une matière agréable au regard et douce au touché (finition satinée). On le retrouve décliné dans une multitude de coloris comme de finitions.

Son défaut ? Son prix, nettement plus cher que son confrère le PVC.

Avantages:

– Design et moderne
– Facilité d’installation car léger

Quel coût pour un volet en aluminium ? De 600 euros et 1300 euros en moyenne.

  • Choisir un volet roulant en PVC

Le PVC, c’est la révolution des années 90 et qui se poursuit encore aujourd’hui. On fabrique désormais davantage de volets roulants en PVC qu’en bois et alu réunis ! C’est dire son succès qui ne se dément pas avec les années.

Le PVC est une matière résistante et même si elle est à ce égard en deçà de l’alu, elle restera dans des normes tout à fait acceptables et les décolorations sont quasi inexistantes même après 10 ou 15 ans d’utilisation. Son atout principal, en dehors de son prix, est sans aucun doute ses capacités d’isolation thermique. Été comme hiver elle régule les variations thermiques de la plus belle des manières, ce qui se répercute naturellement favorablement sur sa facture d’électricité.

Enfin, l’entretien est le plus simple des 3 matériaux évoqués ci dessus. Une éponge avec un détergent au PH neutre, additionné de vinaigre blanc et le tour est joué. Qu’il s’agisse des montants, du toit, ou du reste de la structure en PVC, l’entretien est ultra minimal.

Pour ne rien gâcher, le PVC est le moins cher des matériaux et il est disponible dans de grands formats également. Moins noble que le bois ou l’alu il souffre parfois d’une relative désaffection auprès d’une clientèle qui souhaite un matériau plus esthétique comme l’alu ou le bois.

Source: ruedustore.fr

La bonne nouvelle est que les volets roulants fabriqués en France et sur mesure c’est possible et pour moins cher qu’on le pense ! Comptez environ de 500 et 1000 € en moyenne pour des volets roulants de bonne facture.

  • Choisir un volet roulant en bois

C’est la matière originelle par excellence, celle qui a prévalu depuis toujours jusqu’à ce que de nouvelles matières voient le jour. Le bois est toujours là, et il plaît toujours autant auprès d’utilisateurs exigeants.. et surtout argentés ! Car un volet roulant en bois est relativement cher.

Mais il n’est pas dénué d’atouts. Le bois est une matière résistante qui s’adapte aux variations climatiques si tant est qu’il a bien été traitée au préalable.

Sa force ? Son charme, indéniablement, sa chaleur, et sa noblesse avec son veinage, qui le rendent irrésistible.

En matière d’isolation thermique et phonique il est pas mal loti également !

Côté inconvénients, reconnaissons-lui tout de même quelques défauts, à commencer par l’entretien qui est le plus exigeants et soutenu des 3 matériaux. Les traitements doivent être réguliers et peuvent prendre du temps si on doit le faire soi-même.

Côté prix, il précède l’alu et est le matériau le plus cher du marché, car il nécessite une main d’oeuvre très qualifiée ainsi qu’un usinage manuel de grande précision. Un volet roulant en bois peut coûter de 500 euros 2000 euros selon les dimensions et l’essence de bois.

Autres avantages:

– Choix d’essences de bois et lasures
– déclinaisons du bois avec le bois composite qui mélange les propriétés du bois avec celles du PVC.

Et le sur-mesure ?

Le sur-mesure implique un surcoût non négligeable et qu’il convient d’estimer au biais de devis. On notera invariablement que comme pour les volets roulants de série, le bois reste le matériau le plus cher, suivi de l’alu, puis du PVC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here