Lieu de stockage d’objets inutiles et usés, endroit de rangement du matériel de jardinage, ou encore coin de jeu pour les enfants, plusieurs fonctions peuvent être attribuées à la cabane de jardin.

Dans tous les cas, elle est en tout point utile, surtout si l’on est un aficionados du jardinage. Ceci dit, il est conseillé d’utiliser un certain type de matériel bien précis pour que l’abri de jardin soit robuste et pérenne dans le temps. Dans l’article suivant, nous allons vous donner quelques conseils pour la construction de votre propre cabane de jardin.

Les démarches administratives nécessaires pour la construction d’un abri de jardin

Avant de procéder à la construction d’un abri de jardin (ou cabane de jardin), des démarches dites administratives doivent être effectuées en bonne et due forme.
Ces démarches sont fonction de la zone d’emplacement de l’abri de jardin, de la surface et de la hauteur de la cabane. Il faut noter que ces démarches particulières ne concernent pas les cabanes dont l’emprise au sol est inférieure ou égale à 5 mètres carrés et dont la hauteur (mesure au faîte du toit) ne dépasse pas les 12 mètres.

En dehors de ces mesures et si elles les excèdent, un demande de permis de construire doit impérativement être déposée auprès de votre mairie. Ainsi, il est nécessaire de calculer la superficie de la cabane de jardin souhaitée et vérifier par soi-même si un permis de construire est requis. Si vous n’êtes pas sûr, les lois pouvant être modifiées d’une année sur l’autre, rendez vous en mairie pour avoir une réponse précise. De la même manière, étant que les codes d’urbanisme peuvent différer d’une ville à une autre, il faut se renseigner à propos des réglementations nécessaires et “actualisées” auprès de votre mairie. Ne vous en privez pas, c’est gratuit !

Caren effet, il va sans dire que toutes les constructions doivent respecter certaines normes d’urbanismes qui garantissent une identité propre à chaque région. Certaines variables doivent être prises en compte comme la différence entre la surface au sol et celle du plancher, l’épaisseur des parois, la hauteur du plafond, les gouttières, ainsi que la distance par rapport à la clôture. Il est donc impératif de se renseigner dans le but d’éviter d’avoir à tout casser par la suite !

Les procédés préalables à la construction d’un abri de jardin

Pour réaliser une construction adhoc, trois points ne doivent pas être omis et étudiés avec circonspection : le plan, la  préparation du terrain et le matériel. 

Source: Pinterest

Comme dit précédemment, un plan de l’abri de jardin doit être établi au préalable en fonction de l’espace au sol disponible mais également des règles d’urbanisme en vigueur. Ainsi, les travaux seront mieux dirigés par le maître d’oeuvre et respecteront un planning clair.

C’est aussi un facteur essentiel pour mener à bien les démarches administratives, car ce document doit être joint à la demande de permis de construire.  Des sites internet proposent de plans de cabane de jardin gratuits ou payants. Ceci dit, l’avis d’un professionnel (un architecte par exemple) peut également être demandé et c’est en général ce qui est recommandé. Il établira une ou plusieurs propositions et sera en liaison avec le chef de chantier s’il s’agit d’un projet qui nécessite un permis de construire. Vous pourrez ainsi accélérer les démarches administratives.

Préparer le terrain

Ensuite, le terrain doit être préparé et aménagé. On appelle cela le terrassement. Autrement dit, il faut s’assurer que la zone de terrain choisie soit plate et stable afin que la cabane de jardin soit parfaitement ancrée dans le sol.

Pour ce faire, le terrain doit être terrassé et désherbé, puis ratissé. A l’aide d’un niveau à bulle, des ficelles pour le piquetage doivent être utilisés pour assurer le marquage l’emplacement de l’abri de jardin. Enfin, pour tasser la terre, utilisez un rouleau à gazon.

La patience est de rigueur puisque la terre met du temps à se tasser de manière naturelle.

Pour finir, certains types d’outils sont incontournables pour réaliser les travaux.

Il convient de se munir d’un matériel et d’outils classiques / standards comme un marteau, une scie et des planches de bois; les piliers serviront pour les fondations ainsi que des parpaings, des clous fonction de l’épaisseur des planches de bois etc. Plus d’informations ici si vous souhaitez glaner plus d’idées sur les styles de cabanes de jardin disponibles.

Les étapes à suivre durant la construction d’une cabane de jardin

Une cabane de jardin ne se construit pas en un clin d’oeil. C’est un travail qui nécessite en général plusieurs jours, voire semaines, de travail. Plusieurs démarches techniques sont à prendre en considération. Ainsi, les étapes à suivre pour sa construction sont les suivantes :

Choisir l’emplacement

L’abri doit être bâti sur un endroit qui correspond aux mesures prévues. Le sol doit être parfaitement plat. 

Différents types de revêtement pour les fondations peuvent être choisis : le béton, les pavés autobloquants, le parpaing et les dalles de terrasses. Ceci dit, le meilleur choix se porte sans aucun doute sur les dalles de béton ou le parpaing de 10 centimètres d’épaisseur. Par ailleurs, il ne faut surtout pas oublier de libérer de l’espace pour le raccordement de l’eau et de l’électricité.

  • Commencez par disposer les parpaings qui viendront constituer les fondations de la cabane en bois.
  • Posez sur les parpaings une barrière anti-humidité représentée par des bardeaux bitumeux que vous pourrez découper à votre guise.
  • Posez ensuite les chevrons sur les bardeau bitumeux. Vérifiez la planéité des chevrons à l’aide d’un niveau à bulle.
  • Découpez les chevrons à la bonne longueur et posez les de manière à réaliser un quadrillage uniforme.

Pose du parquet

  • Ouvrez les paquets contenant le parquet et sortez une dizaine de lattes pour démarrer.
  • Commencez par une première latte vers un mur puis découpez les lattes au besoin.
  • Clouez les lattes dans les chevrons.

Les murs

  • Les murs peuvent être réalisés en demi-chevron, avec un demi-chevron en bas et un demi-chevron en haut. Pour la hauteur, nous recommandons entre 2m et 2,20cm.
  • Pensez à l’espace réservé aux fenêtres lors de la mise en place des chevrons verticaux, notamment au niveau des renforts.
  • Pour la fixation aux murs vous pourrez utiliser de grandes vis que vous pourrez placer directement dans le mur (privilégiez des vis de 80)
Une cabane de jardin en construction.

Installation du toit

  • Les mesures et les raccordements doivent être vérifiés avant de finaliser le travail. Toiture en tuiles, toiture en ardoise, toiture en zinc, toiture en acier ou en béton, le choix est large.
  • S’il s’agit d’une cabane contre un mur, placez une latte le long du mur, située environ 1 mètre plus haut que les chevrons verticaux, de manière à créer une pente pour l’écoulement de l’eau.
  • Positionnez les demi chevrons sur le toit et espacez d’environ une cinquantaine de centimètres.
  • Pour le toit, vous pouvez utiliser des dalles d’OSB 3, vissées sur les demi chevrons.
  • Placez ensuite des dalles de bardeau bitumineux sur le toit.
  • Pour l’étanchéité, n’oubliez pas le joint polyuréthane ainsi qu’un film aluminium et marouflez sur le mur.

Mettre en place les portes et les fenêtres

Il suffit de visser la porte ou la fenêtre de l’intérieur et de mettre en place les serrures correspondantes.

Dites nous les commentaires ci-après comment vous avez mis en place votre cabane de jardin !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here