Vous avez décidé de changer votre système de chauffage ? Ou alors, peut-être, débutez-vous des travaux de rénovation dans votre future maison ? Dans tous les cas, vous avez sûrement besoin d’aides pour financer votre projet. Ça tombe bien, car il en existe tout un tas qui n’attendent plus que vous ! Mais quelles sont donc ces aides dont vous pouvez profiter ? Prêt à le découvrir ? C’est parti !

L’éco-prêt à taux zéro pour emprunter sans intérêt 

Besoin d’une aide conséquente pour financer votre nouveau système de chauffage ? Alors l’éco-prêt à taux zéro est sûrement la solution qu’il vous faut. 

Sur un thème similaire lire également: Choisir son chauffage: quelques pistes

Accessible pour les propriétaires d’une habitation construite avant 1990, ce prêt vous permet d’emprunter jusqu’à 30 000  euros sans rembourser les intérêts

Il s’étale ensuite sur 15 ans et demande plusieurs conditions particulières : 

  • les travaux doivent être réalisés par des professionnels dotés de la mention RGE ;
  • le changement du chauffage est pris en charge, seulement si vous y ajoutez des travaux supplémentaires comme l’isolation des combles, du toit, etc. 

L’aide « Habiter mieux agilité » de l’Anah pour changer le système de chauffage 

Vous faites partie de la catégorie des revenus modestes ou très modestes ? Vous serez donc certainement intéressé par l’aide proposée par l’Anah : Habiter mieux agilité.

Celle-ci concerne alors les propriétaires de maisons individuelles et prend en charge un pourcentage précis du montant des travaux hors taxes :

  • 50 % des rénovations pour les revenus très modestes avec un seuil maximal de 10 000 euros ;
  • 30 % des travaux pour les revenus modestes avec un plafond de 7 000 euros.

Le CITE pour diminuer l’impôt sur le revenu

Passons maintenant au CITE ou crédit d’impôt. Ce dispositif vous offre la possibilité de déduire une partie du montant des travaux énergétiques de votre impôt sur le revenu. En revanche, pour cela, les rénovations doivent concerner votre résidence principale.

Sachez, par ailleurs, que la nature des travaux réalisés définie le taux du crédit d’impôt, celui-ci allant de 15 % à 50 %. Le montant permettant l’accès au crédit d’impôt est, toutefois, limité à 8 000 euros pour une personne vivant seule et 16 000 euros pour un couple.

Les travaux éligibles au CITE ne sont autres que l’installation d’une chaudière à gaz à haute performance énergétique, d’une pompe à chaleur, d’un dispositif de chauffage au bois, l’ajout de système de régulation ou de programmation du chauffage, etc.

Vous souhaitez profiter de cette aide, mais vous ne savez pas quelle méthode de chauffage choisir ? Ne paniquez pas et faites appel à Espace Aubade pour une simulation cout chauffage electrique.

Ce que propose cet organisme est simple : vous effectuez une simulation pour analyser votre système de chauffage. Des solutions sur-mesure vous seront ensuite présentées pour réduire vos factures d’électricité, tout en profitant d’un appareil plus efficace et bien plus écologique. 

Cerise sur le gâteau, Espace Aubade vous détaille même les aides auxquelles vous pouvez prétendre, de quoi vous faciliter la vie !

Simulation des coûts et des aides sur Espace Aubade. Entrez les détails de votre habitation pour connaître les aides financières auxquelles vous êtes éligibles.

Le chèque énergie pour financer les travaux d’amélioration  

Ensuite, intéressons-nous au fameux chèque énergie. Vous en avez déjà entendu parler ? C’est normal. Celui-ci vous permet donc de financer des travaux dans le cadre d’une rénovation énergétique. Pour être pris en charge, ces derniers doivent répondre aux mêmes critères d’éligibilité que pour le CITE.

Par ailleurs, le chèque énergie s’adresse aux ménages très modestes et ceux dits en situation de précarité énergétique. Ce qui représente environ 4 millions de foyers français, peut-être en faites-vous partie ? 

Lire aussi: Le diagnostic de performance énergétique: à quoi sert-il ?

Si c’est bien le cas, l’aide qui vous sera versée est calculée selon le nombre de personnes composant votre famille et l’ensemble de vos revenus. 

La TVA à 5,5 % pour réduire les dépenses dues aux travaux énergétiques  

Le montant des rénovations vous semble bien trop élevé ? Ne vous en faites pas, vous pouvez sûrement profiter d’une réduction du taux de TVA à 5,5 %. Vous en bénéficiez si : 

  • les travaux visent à l’amélioration de la qualité énergétique de votre logement ;
  • vous êtes un propriétaire bailleur ou occupant, un syndicat de propriétaires, un locataire ou un occupant à titre gratuit ou bien une société civile immobilière ;
  • votre habitation a plus de 2 ans, qu’il s’agisse de votre résidence principale ou secondaire ;
  • les rénovations sont effectuées et facturées par une entreprise. Si vous payez les matériaux vous-même, seule la pose profitera de la réduction.

Enfin, si vous pensez effectuer des travaux de plus de 300 euros, il est nécessaire de délivrer à l’entrepreneur une attestation qui prouve le respect des critères d’application. Vous pouvez télécharger l’attestation prévue sur economie.gouv.fr. 

Les CEE pour financer l’installation du nouveau système de chauffage 

Mais ce n’est pas tout. Encouragés par le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie, ou CEE, les fournisseurs présentent des aides pour encourager vos travaux. 

Que ce soit EDF, Total ou encore Engie, ces organismes contribuent donc au financement de votre projet à condition que les rénovations soient réalisées par un professionnel RGE

Qu’est-ce qu’ils y gagnent ? En échange des aides attribuées, ils reçoivent un certificat prouvant à l’État leur implication dans un projet bien précis : pousser les consommateurs à effectuer des économies d’énergie. Tout le monde en sort donc gagnant !

L’exonération de la taxe foncière pour alléger les dépenses 

Vous ne le saviez peut-être pas, mais plusieurs communes et départements contribuent à la réalisation de vos travaux en vous exonérant totalement ou partiellement de taxe foncière pendant une période donnée.

Mais qui est donc concerné par cette mesure ? Elle s’adresse aux propriétaires occupants ou bailleurs souhaitant débuter des travaux d’économie d’énergie. 

Cependant, vous n’êtes éligible que si votre logement a été réalisé avant le 1er janvier 1989 et est établi au sein de la commune impliquée dans ce dispositif. 

Ce que vous pouvez retenir 

En somme, tout est mis en place pour vous permettre de financer au mieux votre nouveau système de chauffage. Personne n’est oublié, même les ménages les plus modestes. Chacun peut donc trouver un dispositif financier qui lui correspond et l’aidera à mener à bien ses rénovations énergétiques. Si vous connaissez d’autres ressources disponibles, n’hésitez pas à les partager en commentaires !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here