Les critères de sélection d'un robinet de salle de bain

Force est de reconnaître que le choix est aujourd'hui pléthorique, si bien que la lecture de l'offre est quasi illisible.

Qui fait quoi et à quel prix? Par ailleurs, comment expliquer les prix qui peuvent être multipliés par trois sur un modèle similaire en apparence?

Difficile en effet de s'y retrouver entre les fabricants, revendeurs, marques, styles, designs, formats, matières, et bien sûr les prix qui manquent parfois de cohérence.

​1 - Privilégiez l'aspect pratique

L'espace disponible dans la salle de bain et notamment au niveau du plan de toilette (largeur et profondeur) conditionnent le type de robinet (son style et sa hauteur) que vous choisirez.

Prenons par exemple le bec du robinet. Ce dernier doit se situer à une hauteur idéale par rapport à la vasque et notamment le bas de la cuve afin d'éviter les éclaboussures.

Trop bas vos aurez des difficultés à passer les mains sous le robinet et le cognerez à chaque fois que vous souhaitez l'utiliser. Peu pratique, non?

Trop haut, vous mettrez autant d'eau en dehors que dans la vasque, et passerez quelques minutes fastidieuses quotidiennement à nettoyer le lavabo.

La hauteur idéale est celle qui permet d'exploiter l’espace de cuve sans être gêné par le robinet. Un bec de robinet de salle de bain est moins haut et moins long qu'un robinet de cuisine. 

  • Astuce: Il est essentiel de connaître la profondeur de la cuve de lavabo pour déterminer la hauteur et la forme du bec du robinet de salle de bain. On évalue en général qu'une hauteur moyenne de 25cm est souhaitable.

​2 - L'aspect esthétique ne doit pas être négligé

On rentre dans sa salle de bain une dizaine de fois par jour, et c'est autant de fois que l'on tombe nez à nez avec son robinet. Il est est donc préférable que ce dernier ne nous rebute pas !

Pour éviter les fausses notes, on déterminera avant tout le choix du matériau en accord avec le style de la vasque ou du lavabo ainsi que le plan de toilette et le meuble vasque. L'ensemble se doit être harmonieux et les aberrations visuelles doivent être évitées. Ex: un robinet (comme un robinet cascade) trop haut par rapport à la vasque, un robinet en cuivre classique sur une vasque à poser design en verre etc..


Si le style de votre salle de bain est plutôt rétro ou classique, regardez du côté des robinets de style traditionnel en bronze, cuivre, apparence laiton etc. Dans certains cas toutefois, le mélange de styles pourra être très heureux. C'est au cas par cas. Un robinet de style ancien (mais pas n'importe lequel) pourra apporter touche d'originalité dans une salle de bain contemporaine. 

La plupart des robinets de salle de bain sont aujourd'hui "mono-commande" c'est à dire qu'ils ne possèdent qu'une seule manette pour régler la température et le débit d'eau. On considère en général que les robinets à double commande et à l'aspect cranté conviennent davantage aux salles de bain de style classique tandis que les mono commandes sont plus adaptées aux salles de bain contemporaines ou modernes. 

​3 - La qualité

On utilise un robinet de façon intensive, avec plus d'une 50e d'ouvertures et de fermetures par jour.  Privilégiez les marques qui apportent une garantie sur les pièces détachées.

4 - L'expérience utilisateur

L'expérience utilisateur doit être au cœur des préoccupations. La manipulation des manettes ou du levier doivent se faire d'un doigt, sans forcer, et l'arrivée de l'eau doit être immédiate. Le mixage automatique de la température grâce  a la fonction thermostatique doit se faire très rapidement (vérifier l'état des cartouches régulièrement).

En résumé

  • Design et esthétisme du robinet: le style du robinet doit être en harmonie avec celui de la salle de bain et du plan de toilette.
  • Qualité des éléments qui composent le robinet : on privilégiera les marques qui assurent le respect des normes françaises (NF).
  • Technicité et aspect pratique : hauteur du robinet adéquate.

PARTAGER
Article précédentInstallation d’un robinet de salle de bain: toutes les étapes décortiquées
Article suivantLe robinet de lave-mains: comment le reconnaître ?
Veronique Baumann
Même si aujourd’hui j’occupe un poste aux antipodes de la décoration et du bricolage, j’ai travaillé de 2005 à 2008 dans l’agencement et l’optimisation des espaces intérieurs. J’apprécie tout particulièrement, pour moi même et mes amis, de personnaliser les espaces de vie et de travail, en y ajoutant un mobilier et une décoration adhoc. J’ai un petit faible pour la salle de bain qui est la pièce où je me sens le mieux. Sa taille implique généralement des solutions ingénieuses pour optimiser ses fonctionnalités. Mes autres passions: je suis photopgraphe à mes heures perdues et parcours les galleries d’art dès que j’en ai la possibilité !.