-

Salle de bainRénovation de votre salle de bain : financement et...

Rénovation de votre salle de bain : financement et gestion du budget

-

-

À l’instar du salon et de la cuisine, la salle de bain fait partie des pièces maîtresses d’une maison. Pour en profiter pleinement, il est possible de la rénover partiellement ou complètement après un certain temps. En raison des travaux et des équipements nécessaires à cet effet, cette opération peut requérir d’importants moyens financiers. Voici donc toutes les informations à connaître pour avoir le financement nécessaire et les paramètres à prendre en compte pour réussir ce projet.

Crédit et rachat de prêt : les solutions à privilégier pour financer votre projet

Pour financer votre projet de rénovation de la salle de bain, vous pouvez procéder à un rachat de prêt ou contracter un crédit auprès des instances dédiées. Découvrez les différents avantages de ces deux méthodes.

Le rachat de prêt

Le rachat de prêt ou de crédit est une opération qui consiste à vous dégager de votre capacité d’emprunt pour demander un financement pour un nouveau projet. Elle permet de rassembler tous vos prêts en cours dans un seul crédit, de diminuer le montant de vos mensualités, d’augmenter votre capacité d’emprunt et surtout d’éviter les problèmes de surendettement. Grâce à cela, vous pouvez obtenir un taux d’endettement unique qui vous permet de contracter un nouveau prêt pour financer votre projet de rénovation.

Avant de mener cette opération, il est fortement recommandé de simuler un rachat de crédit à l’aide d’un comparateur de finances afin d’avoir une idée de votre future situation financière. Cela vous permet par ailleurs d’éviter les mauvaises surprises. Cette simulation sert à analyser le gain de trésorerie que le rachat de crédit peut vous rapporter et de savoir si celui-ci convient à vos besoins. Vous comparez les différentes offres disponibles sur le marché et choisissez la proposition de rachat de crédit adaptée à votre attente, ainsi qu’à votre projet du moment.

Le crédit pour financer votre projet

Pour rénover votre salle de bain, vous pouvez solliciter un crédit à la consommation. Il s’agit d’un prêt accordé aux particuliers par les banques ou les sociétés financières. Il est destiné à financer les achats de biens ou de service et se décline en plusieurs types. Pour financer la rénovation de votre salle de bain, priorisez les crédits à la consommation suivants :

  • le crédit renouvelable,
  • le prêt personnel,
  • le crédit affecté.

Le crédit renouvelable est un prêt à la consommation d’un montant maximal de 6 000 euros. Il est adapté au financement des petits travaux complémentaires comme l’aménagement d’une douche. Sa particularité est qu’il vous offre une grande liberté d’utilisation. Le taux d’intérêt appliqué à ce crédit est néanmoins élevé. Le prêt personnel est quant à lui un crédit à taux fixe que vous pouvez contracter sans apporter un justificatif pour son utilisation.

Il représente une excellente solution pour financer la rénovation complète de votre salle d’eau. Lorsque la somme à emprunter, le montant des échéances et la durée du prêt sont déterminés, ils ne peuvent plus être révisés. Enfin, le crédit affecté est un prêt à la consommation qui peut être utilisé pour réaliser les travaux dont le montant n’excède pas 75 000 euros, comme la rénovation de votre salle de bain.

Les autres solutions disponibles pour financer votre projet de rénovation

Vous pouvez solliciter certains aides pour financer partiellement ou totalement la rénovation de votre salle de bain. Il s’agit de l’éco-prêt à taux zéro, de la TVA à taux réduit, de la prime Coup de pouce pour économies d’énergie et des aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah).

Les aides de l’Anah

Ce terme renvoie aux dispositifs mis en place par l’Agence Nationale de l’Habitat pour aider les personnes qui réalisent des travaux de rénovation énergétique : installation d’un système de chauffage performant et économique, aménagement des combles, etc. Les principaux dispositifs dont il s’agit sont MaPrimeRénov’ et MaPrimeRénov’ Sérénité. Ils s’adressent aux propriétaires occupants, aux bailleurs de logement, ainsi qu’aux ménages à revenus modestes ou très modestes.

L’éco-prêt à taux zéro

Également appelé éco-PTZ, l’éco-prêt à taux zéro est un crédit accordé sans intérêt et sans condition de ressources. Vous pouvez y recourir pour financer les travaux de rénovation de votre salle d’eau. Ce prêt est généralement utilisé pour poser ou remplacer un chauffage par un système plus performant, pour réaliser des travaux d’isolation de la toiture, etc. Son montant maximal n’excède pas 30 000 euros et il doit être remboursé dans un délai de 20 ans.

La TVA à taux réduit et la prime Coup de pouce pour économies d’énergie

La prime Coupe de pouce pour économies d’énergie est accordée aux foyers à revenus modestes pour financer les travaux d’améliorations de différentes natures dans leur logement. La TVA à taux réduit de 5,5 % est quant à elle une aide accordée pour réduire le montant de la taxe appliquée aux équipements achetés et aux travaux réalisés dans le cadre d’une rénovation énergétique. Elle est exclusivement accordée aux locataires ou occupants à titre gratuit, aux sociétés civiles immobilières, aux bailleurs ou syndicats de propriétaires et aux propriétaires occupants. Pour solliciter ces différents aides, les travaux de rénovation et d’amélioration de votre salle d’eau doivent permettre d’économiser de l’énergie à votre logement.

Le budget à prévoir pour réaliser vos travaux de rénovation

Lorsque l’on parle de travaux de rénovation, on ne peut pas définir une enveloppe budgétaire fixe et unique. Le budget à prévoir varie en effet en fonction de plusieurs critères. Dans le cas de la rénovation de votre salle de bains, celui-ci dépend du coût de la main-d’œuvre nécessaire, du type de rénovation (partielle ou complète) et des éventuels travaux d’isolation. Il varie par ailleurs selon la taille de la salle, le niveau de gamme des équipements à remplacer, les revêtements à changer, etc.

Pour évaluer le montant dont vous aurez besoin pour mener à terme votre projet, déterminez tout d’abord s’il s’agit d’une rénovation partielle ou totale. Pour chaque cas, définissez ensuite tous les équipements à changer et les travaux à mener. Renseignez-vous sur les prix de chaque équipement à remplacer et consultez un spécialiste pour connaître le coût qu’il pourrait appliquer pour les éventuels travaux à faire.

Le remplacement de l’éclairage, de la robinetterie et de vos accessoires peut vous coûter jusqu’à 1 000 euros. Le changement du carrelage, de la douche, des toilettes ou de la baignoire revient quant à lui à plusieurs milliers d’euros. Le remplacement de l’entièreté du système de plomberie peut nécessiter 35 à 60 euros par mètre carré en fonction des matériaux employés. S’il s’agit d’équipements de gamme moyenne, le prix peut passer à 700 euros par mètre carré. Dans le cas d’une rénovation complète qui induit des travaux lourds, prévoyez entre 1 000 et 3 000 euros par mètre carré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Ajouter votre nom ici

Derniers articles

Choisir ses matériaux de bricolage : guide pratique

Le bricolage est une passion pour beaucoup, un moyen d'exprimer sa créativité tout en apportant des améliorations tangibles à...

Ranger son atelier de bricolage : conseils et astuces

Dans l'univers du bricolage, l'organisation de l'atelier est primordiale. Un espace bien rangé non seulement stimule la créativité mais...

Sécurité au travail : les gestes essentiels

Dans l'univers du bricolage, la sécurité est une priorité absolue. Que vous soyez un amateur éclairé ou un professionnel,...

Bricolage : les erreurs les plus courantes à éviter

Le bricolage est une activité enrichissante qui permet non seulement d'économiser de l'argent mais aussi de personnaliser son habitat....

A lire

Portes coulissantes en verre: 43 idées design qui vont vous surprendre!

Ces 43 modèles de portes coulissantes vont vous étonner...

Les objets décoratifs anciens qui apportent du caractère à votre déco

Les objets décoratifs anciens ont cette élégance classique qui...

Travaux éligibles aux Certificats d’Economies d’Energie (CEE) : quels sont-ils ?

Les travaux éligibles aux Certificats d’Economies d’Energie (CEE) sont...

Régler un mitigeur thermostatique en 6 étapes simples

Avez vous déjà entendu parler d'étalonnage ? L'étalonnage c'est l'opération...

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs

Choix du consentement