-

Décoration Déco chambre Quelques conseils pour bien choisir votre prochain matelas !

Quelques conseils pour bien choisir votre prochain matelas !

-

-

Votre matelas montre des signes de fatigue après 15 ans de bons et loyaux services ? Il est temps de le changer car la qualité de votre sommeil en dépend. Rappelons-nous qu’un français moyen passe en moyenne 7h par jour au lit, c’est dire à quel point il est essentiel de soigner sa literie. Selon les spécialistes du secteur, un bon matelas permettrait de réduire les réveils nocturnes de bénéficier d’un sommeil plus profond. Mais alors, que signifie un bon matelas ? Quels sont les critères pour évaluer ce qu’est un bon matelas ? C’est ce que nous allons voir dans ce petit guide complet du matelas.

Un matelas adapté à votre morphologie

Qui ne rêve pas de longues nuits de sommeil réparateur et récupérateur pour démarrer ses journées en pleine forme ! Pour ce faire, il ne va pas seulement falloir trouver le meilleur matelas, mais surtout trouver le matelas adapté à votre morphologie. En d’autres termes, on choisit un matelas en fonction de sa morphologie : ses courbes, sa taille, mais aussi son poids.

Pour un adulte de taille et de corpulence normales, il est d’usage de choisir un matelas ni trop souple, ni trop ferme, mais juste ce qu’il faut pour un confort optimal et éviter les maux de dos au réveil. Le confort de couchage dépend du nombre de couches de garnissage du matelas : plus les couches sont nombreuses, plus le matelas est confortable. Un garnissage faible, à l’inverse, rendra le matelas plus dur et tonique.

On dit qu’un bon matelas doit avant tout s’attacher à maintenir la colonne vertébrale droite. Au demeurant, dans certains cas précis, on recommande un matelas plus ferme que souple. C’est le cas de personnes au gabarit important, comme les personnes de grande taille.

Dans tous les cas, on évitera un matelas trop mou, surtout si l’on dort à deux.

Sur un thème proche, lisez également : lit king size ou queen size : lequel est fait pour vous ?

Un matelas à mémoire de forme

Quelques conseils supplémentaires

  • On ne choisit pas un matelas pour traiter un problème de mal de dos. C’est l’ensemble de la literie, c’est à dire la technologie à la fois du matelas et du sommier qui permettent de traiter les douleurs musculaires
  • Contrairement à la croyance populaire, les matelas fermes ou très fermes ne sont pas recommandés pour les personnes souffrant de pathologies de la colonne vertébrale.
  • Les matelas moelleux conviennent généralement aux petits gabarits mais on évitera ce type de matelas si l’on souffre d’une pathologie lombaire (hernie discale, fractures ostéoporotiques). Voir d’autres conseils sur cette page pour choisir votre matelas.

Quel type de matelas

Matelas en mousse, matelas en latex, matelas à ressorts, matelas mémoire de forme, les appellations sont nombreuses et décrivent toutes une technologie différente. Laquelle est la plus adaptée à vos besoins et votre budget ? Voyons en détail les types de matelas les plus courants.

  • Matelas à ressorts ensachés :  le point fort de ce type de matelas est sa grande stabilité lorsque l’on dort à deux. En effet les ressorts sont ensachés un par un, ce qui veut dire qu’ils sont indépendants les uns des autres, ce qui est une excellente nouvelle pour les personnes au sommeil léger. Si vous avez un partenaire nerveux dans son sommeil, vous ne serez ainsi pas dérangé par ses mouvements durant la nuit. C’est pour cela que ce type de matelas est particulièrement adapté aux personnes en surpoids. On appelle cela l’indépendance de couchage ! Autre avantage des ressorts ensachés, il autorisent l’aération du matelas ce qui évite les mauvaises odeurs à la longue. Si vous transpirez la nuit, par exemple, le matelas à ressorts ensachés sera idéal.
  • Matelas en latex : le succès du bien connu matelas en latex ne se dément pas avec les années et ce pour plusieurs raisons. Il s’agit avant tout d’un matelas durable et hygiénique en raison des alvéoles qui le compose. C’est donc un matelas dit “aéré, qui ne retient pas l’humidité et les mauvaises odeurs, ce qui est un atout non négligeable pour les personnes souffrant d’allergies (acariens). Pour bien le choisir, on vérifiera sa densité moyenne, qui ne doit pas descendre en dessous de 25 kg/m³, au risque de se retrouver avec un matelas en latex très peu confortable. On estime qu’une bonne densité se situe entre 65 Kg/m³ et 75 kg/m³.
  • Matelas en mousse : on l’apprécie pour son excellent rapport qualité prix, l’un des tous meilleurs sur le marché grâce aux volumes de production qui induisent des économies d’échelle. Il est donc parfaitement adapté aux petits budgets, tout en étant relativement durable et résilient. Ajoutons que la nature même de la mousse en fait une matière qui s’adapte bien à différentes morphologies. Plusieurs déclinaisons de matelas en mousse existent dont : le matelas en mousse polyéther, en polyuréthane, et les matelas en mousse à mémoire de forme (voir plus bas). On privilégiera les matelas en mousse réalisés à partir de mousse polyuréthane (par rapport au matelas en mousse polyéther), pour leur confort, leur durabilité, et leur facilité d’entretien. Ce type de matelas offre également un excellent maintien du corps. Il est d’ailleurs conseillé pour les personnes qui souffrent de maux de dos au réveil.
  • Matelas à mémoire de forme (ou matelas viscoélastique) : comme son nom l’indique c’est un matelas qui épouse parfaitement la morphologie du corps et s’adapte donc à n’importe quelle position la nuit, ce qui réduit les réveils nocturnes pour inconfort. Etant mieux “calé” dans le matelas, vous bougez moins dans le lit et votre sommeil s’en trouve amélioré. C’est donc un matelas très confortable, hypoallergénique, et connu pour améliorer la circulation sanguine tout en évitant les points de pression (car il épouse les formes de votre corps). On l’utilise dans les hôpitaux pour éviter la formation d’escarres chez les patients.

Côté hygiène et quel que soit le matelas, pensez à vérifier si ce dernier a bien été traité anti-acarien et antibactérien (certains matelas peuvent produire des effets inattendus) afin d’éviter tout type d’allergies.

Lire également : que Valent les Matelas en Latex Naturel et Coton Bio ?

Quelle dimensions ?

On choisit la taille d’un matelas au regard de l’espace dont on dispose dans une chambre à coucher, mais aussi de la taille et de la corpulence des utilisateurs.

Si la taille standard pour un matelas 1 personne est 90×190 cm, il faudra voir plus grand si vous faites plus de 185cm. Optez alors par exemple pour une longueur de 200cm.

Si deux personnes partagent le matelas, c’est du côté de la largeur qu’il faudra être plus généreux. Prévoyez 140cm ou 160cm de largeur, sachant qu’un minimum de 160cm est conseillé pour deux adultes corpulents (160x200cm est idéal). Si les deux adultes sont vraiment très corpulents, choisissez du 180x200cm, voire du 200x200cm.

Pour faire le bon choix, mettez-vous avec votre conjoint côte à côte sur le lit et rajoutez à vos épaules extérieures environ 20cm de chaque côté pour connaître la largeur idéale. Il n’y a pas de dimensions exactes mais plus l’espace sur les longs côtés est important, plus le confort de couchage est élevé. Gardez toujours à l’esprit qu’il est préférable d’avoir trop de place que pas assez.


En conclusion, on choisit un matelas essentiellement en fonction de la morphologie du dormeur. Si un enfant peut se contenter d’une matelas peu épais, un adulte corpulent devra, lui, opter pour un matelas à l’épaisseur conséquence. Dans le cas du choix d’un matelas pour un couple, on prendra comme référence le corps le plus corpulent des deux, et l’on installera au besoin un surmatelas pour équilibrer la hauteur du matelas.

Bruno Kieffer
Bruno Kieffer
Ma spécialité c’est la salle de bain. Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours été intéressé par les salles d’eau. J’ai été à bonne école avec mon père - plombier puis technico commercial dans la plomberie chauffage - qui m’a emmené pendant des années sur divers chantiers le week-end. J’ai observé, appris, oublié.. réappris, et au final appliqué moi-même certaines observations lors de la rénovation de mon premier appartement en 2008. Ce "mini blog" sur ConsoBrico n’a autre prétention que de faire partager mon expérience, mes idées et astuces au biais d’articles courts et concis qui j’espère pourront vous être utiles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles

Comment choisir le meilleur fournisseur de gaz en 2021 ?

Avec l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007, choisir son fournisseur d’énergie est devenu possible, et...

Covid-19 : est-ce le bon moment pour refaire son salon ?

Depuis le début de la crise du Covid 19, tout le monde s'accorde sur un point : on n'a...

Comment changer une porte d’entrée en moins d’une heure ?

Une porte d’entrée abimée par les années, qui laisse passer les courants d’air ou qui est voilée suite à...

Bois, aluminium, fer forgé.. quel matériau choisir pour sa pergola ?

Au sortir de l'hiver, qui ne pense pas déjà aux premières douceurs printanières qui nous invitent au jardin et...

A lire

Tête thermostatique Danfoss pour anciens corps RA/VL 26mm : notre avis

Tests et avis sur la tête thermostatique Danfoss RA/VL...

Entretenir un robinet thermostatique: suivez ces conseils

Un(e) robinet thermostatique | vanne thermostatique nécessite très peu...

Vasque semi encastrée ou encastrable: pour limiter les éclaboussures !

Qu'est-ce qu'une vasque semi-encastrée / semi-encastrable ? En d'autres termes...

Porte de placard: le guide pour bien la choisir

La porte de placard de A a Z: mieux...

Raccord flexible de douche: choisissez le bon !

Les raccords mâle et femelle ?Lors d'un changement de...

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs