Vous envisager de rénover un bien immobilier ? Qu’il s’agisse d’une vieille maison comme d’un appartement vintage à rafraîchir ou encore un entrepôt désaffecté à transformer en loft, l’aventure peut être palpitante mais parsemée d’embûches.

Du gros oeuvre à la déco, les étapes sont nombreuses et peuvent mettre vos nerfs à l’épreuve. Comment s’y prendre pour que le projet ne devienne pas un cauchemar ?

Parlons organisation car il s’agit avant tout de “penser” organisation et où rigueur et capacité d’anticipation sont les maître-mots.

Du choix des matériaux à celui des artisans, sans les oublier les assurances et les méthodes pour budgétiser son chantier, nous vous détaillons ci-après toutes les étapes d’une planification en béton, secret de la réussite d’un projet de rénovation.

Comment réussir son projet de rénovation ? ConsoBrico vous donne les clés. Source image: Pixabay.

Rénovation travaux: la check-list pour ne rien oublier

Faites une check-list. Rien vaut une liste détaillée pour être sûr de bien prendre en compte toutes les dimensions de son chantier et parer aux imprévus. Une liste claire et aussi exhaustive que possible pourra vous faire gagner un temps précieux en cours de projet.

Il existe toutes sortes d’applications pour lister des tâches sur son smartphone mais c’est souvent sur le papier qu’il est plus simple d’établir tout au moins un premier jet.

Le fait de pouvoir intégrer des schémas et des annotations peut faciliter la tâche.

Il faut en fait établir un déroulé du chantier en se projetant dans chaque étape avec assez de précision pour ne rien oublier. C’est là que l’expérience fait souvent la différence, mais aujourd’hui avec le web nous avons le confort de pouvoir bénéficier facilement de celles des autres.

Sur votre check-list doivent se trouver à minima :

  • La liste des matériaux et leurs coûts
  • La liste des artisans qui vont intervenir et le calendrier du chantier.

A partir de là on peut commencer à articuler les actions et notamment les achats et les interventions des artisans tous en intégrant les problématiques telles que le stockage des matériaux et l’incidence de chaque tâche sur les autres. Il faut ainsi prévoir en conséquence les matériels de protection et intégrer les heures de manutention et de ménage dans son prévisionnel par exemple.

Exigez 4 ou 5 devis par poste de travail. Source image: pixabay

Si vous souhaitez aller plus loin, vous devrez intégrer des plans architecturaux semi-complets ou complets afin d’avoir la certitude que le projet soit en accord avec votre budget. Il est toujours moins coûteux en temps et en argent (et également moins frustrant) de corriger les erreurs ou approximations avant que le projet de rénovation démarre.

En marge du projet technique lui-même, assurez-vous d’avoir le financement nécessaire pour aller au bout de la rénovation. Prenez une feuille de papier et faites deux colonnes. A gauche une colonne “OUI”, à droite une colonne “NON”.  Listez ensuite toutes les étapes que vous pouvez financer vous même mais également celle que vous pouvez réaliser vous même.

N’oubliez pas dans cette liste les demandes de permis potentielles qui peuvent retarder une partie du chantier mais aussi alourdir la facture finale et donc mettre à mal votre budget prévisionnel.

Quels types de travaux ? Priorités aux travaux d’envergure

Qu’il s’agisse de fondations à revoir, de remplacer un toit ou le réparer, de repérer une infiltration d’eau, de démonter ou d’installer des fenêtres ou des baies vitrées, on commence toujours par le plus gros. Les grandes étapes des projets doivent être réalisés en premier afin de faciliter les tâches secondaires plus modestes et éviter les malfaçons.

C’est la base des travaux de rénovation. Les fondations, les murs porteurs ou les composants structurels majeurs tels que le toit ou les fenêtres doivent toujours faire l’objet d’un audit technique. La charpente et notamment les solives et poutres porteuses complètent ce tableau. Côté isolation, s’il s’agit d’une isolation sous-toit en fibre de verre, assurez-vous que l’opération se fasse à l’abri des poussières en tout genre.

Les fenêtres doivent également faire l’objet d’une attention minutieuse. Mal posées ou vétustes elles pourront avoir des conséquences sur d’autres postes de rénovation comme le crépis ou l’étanchéité des murs extérieurs. 

Un travail de démolition ? Soyez organisés et prévoyez de louer une benne (à ordure) afin de ne pas abîmer outre mesure des revêtements de sol intérieur comme extérieur. Démolissez toutes les parties de la maison ou de l’appartement qui sont destinées à être rénovées en une seule fois. Cela permettra de laisser retomber la poussière qui est un ennemi coriace et cela occasionnera un gain de temps sur les travaux de rénovation.

Autre postes essentiels, l’électricité, le chauffage et la plomberie. Ils doivent être pris en charge lorsque que les murs et plafonds sont ouverts. C’est le moment de réaliser les saignées. Idem pour les conduits en tout genre, ils doivent être solidement installés au moment opportun afin d’éviter par la suite les opérations superflues de “bricolage”.

L’électricité: un poste essentiel. Exigez l’intervention de professionnels agréés. Source image: Pixabay.

Les erreurs à éviter avant de démarrer les travaux

Bien que les erreurs nous fassent progresser, dans le cadre d’un projet de rénovation, elles peuvent aussi en grande partie être évitées ce qui peut éviter bien des surcoûts supplémentaires. Pour vous éviter les errances des premiers chantiers de rénovation sans expérience, voici le top 3 des erreurs de débutant :

Budget trop approximatif

Cette étape doit être réglée en aval du chantier. Lorsque l’on établit la checklist et le calendrier de chantier, chaque secteur de dépense doit-être pris en compte. Prévoir une marge de manoeuvre en matière de budget évite les mauvaises surprises et les facteurs bloquants en cours de route. On estime que la marge de manoeuvre doit être environ de 15% par à l’objectif initial fixé. Demandez à votre banque avant de démarrer les travaux si une rallonge pourra être accordée au cas où ! 

Les économies se réalisent avant tout sur le papier, par une bonne préparation qui passe par le choix des matériaux et des artisans. Les comparateurs de prix sont d’excellents indicateurs pour se faire une idée globale mais des recherches ciblées donnent souvent de meilleurs résultats.

Pour les matériaux il est intéressant de connaitre les retours clients lorsqu’on n’est pas professionnel. Là les forums de bricolage peuvent s’avérer de vraies mines de conseils et compléter les avis clients parfois trop conciliants de certains sites. Autre astuce, tapez le nom du fournisseur suivi du mot “avis” ou “problème” sur google.fr et peut-être que vous trouverez des choses intéressantes !

Anticiper des délais trop courts

Il faut de l’optimisme et un esprit positif pour mener efficacement son chantier de rénovation mais comme pour le budget mieux vaut être un peu plus large qu’un peu court.

Ou plutôt, il vaut mieux terminer en avance sur son planning que d’être sous-pression en raison d’une mauvaise organisation. Le facteur temps est pris en compte avant le lancement du chantier, lors de la phase de préparation. Un calendrier est établi, avec certaines dates fixes et de la flexibilité pour pouvoir mener à bien chaque étape même en cas de petit retard.

Un professionnel se désiste ou tombe malade ? Prévoyez des artisans de remplacement. Source image: Pixabay.

Savoir choisir les artisans

Le choix des artisans se fait souvent par le bouche à oreille mais le web est aussi un bon vecteur de recherche. 

Vous avez un projet de rénovation sur Paris ? Helloartisan vous liste sur une page plus de 150 artisans spécialisés dans la rénovation d’appartement à Paris. Ce site fonctionne comme le TripAdvisor des artisans : les clients notent les artisans. Plutôt pratique et l’on peut affiner sa recherche en fonction de la distance, de la popularité et même des « promotions » ! 

Le réaménagement des pièces et la déco

Ici encore la planification est la clé d’un déroulement sans accroc. L’ensemble du chantier doit-être pensé en aval.

Chaque étape est détaillée selon un protocole commun : les dates de déroulement, les ressources requises (matérielles et humaines) et les plans d’aménagement. L’ensemble des tâches du chantier vont se dérouler selon une chronologie précise.

On ne ponce pas une cloison après sa peinture ! Il faut donc hiérarchiser chaque tâche et anticiper sur les facteurs bloquants. Idéalement chaque étape du chantier est préalablement assortie d’un chantier de substitution, dans l’éventualité où une étape bloquerait le déroulement initialement prévu.

En vous organisant ainsi vous évitez le facteur improvisation qui n’a aucune place sur un chantier, surtout lorsque l’on n’est pas un professionnel du bâtiment.

Les assurances pour les travaux de rénovation

L’assurance décennale est un incontournable pour les chantiers de construction et de rénovation.

Elle vous couvre pour les malfaçons et défauts de facture, sur une durée de 10 ans.

Les défauts de construction sont assez courants pour que cette assurance s’impose comme une option obligatoire dès lors que l’on effectue des travaux qui touchent au gros-œuvre ou à la structure du bâtiment.

Cette assurance vous est généralement délivrée par le maitre d’œuvre qui peut être artisan, architecte ou encore une société du bâtiment. Il convient de vérifier que chaque étape et secteurs du chantier soient bien couverts par l’assurance. En savoir plus sur les assurances de projets de rénovation.

Le budget pour une rénovation partielle ou complète

Pour budgétiser votre projet immobilier, évitez l’erreur commune des débutants de calculer au plus juste et au plus économique.

C’est le meilleur moyen de voir son chantier ralenti ou inachevé faute de moyens. Il est important d’établir son budget prévisionnel sur la base d’une fourchette. Le delta s’établit sur les valeurs moyennes constatées du marché mais il est toujours plus prudent de s’allouer une petite marge de dépassement.

Dans le meilleur des cas elle reste intouchée mais en cas de besoin elle fait partie des solutions « plan B » définies lors de la planification du chantier.

PARTAGER
Article précédent5 conseils simples et efficaces pour garder ses vitres propres été comme hiver
Jean Morel

En dehors de mon titre honorifique “d’admin” pour ConsoBrico, je suis un bricoleur du dimanche infatigable, qui court à droite et gauche avec sa caisse à outils pour venir en aide à la famille et aux amis dès qu’il le peut. Le jardin est mon deuxième salon, j’y passe mes week-end et y investit la moindre économie ; ) Je construis moi même abris de jardin, cages à poules, des espaces clos pour les lapins, et même dernièrement un garage pour mettre l’abris ma collection de vélos anciens!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here