-

DécorationDéco chambreComment s’y prendre pour bien choisir son matelas ?

Comment s’y prendre pour bien choisir son matelas ?

-

-

Un sommeil léger mais réparateur dépend de nombre d’éléments importants. L’un de ces éléments est le choix du matelas sur lequel vous passerez vos nuits. En effet, il est important que vous puissiez choisir un matelas qui en plus de répondre à vos demandes en termes de budget puisse répondre à vos besoins. Cela s’explique par le fait qu’aujourd’hui sur le marché, il est mis à la disposition des usagers une panoplie de divers modèles de matelas. Au lieu de juste choisir l’un d’entre eux, il importe de faire un choix réfléchi et approprié en se référant à certains critères indispensables.

Découvrez à la suite de cet article comment faire pour bien choisir votre matelas afin de jouir d’un sommeil réparateur et unique.

Bien essayer le matelas avant de l’acquérir : comment faut-il procéder ?

Avant de choisir un bon matelas et en faire sien le premier point qu’il faut observer est l’essayage. Après quoi, sachez qu’il faudra déterminer le prix selon la taille et la gamme de matelas pour être comblé par votre choix. Notez que le choix d’un matelas est un accomplissement personnel qu’il faut faire en tenant compte donc de nombre de critères indispensables. Parmi ces critères, il y a la forme, les habitudes, le ressenti qui est un point très subjectif propre à chaque individu, etc.

Retenez toutefois que le matelas à choisir se doit d’être confortable. Mais plus encore, il est important qu’il puisse offrir à l’usager un excellent maintien de la colonne vertébrale, un moyen simple et sûr pour éviter les maux de dos et autres douleurs du corps. Pour vous apporter le plus de précisions possible sur les résultats d’un matelas avant de le mettre en vente des tests sont réalisés dessus avec divers gabarits.

Généralement, pour mesurer le soutien qu’apporte un matelas à un corps et par la même occasion l’absence de déformation de la colonne vertébrale de l’usager les tests sont effectués en position dorsale et latérale. Cependant, il faut reconnaître que ce n’est pas parce qu’un matelas convient à un individu A qu’il conviendra également forcément à un individu B, même si les deux jouissent de la même corpulence.

De ce fait, si vous prévoyez de dormir à deux sur votre matelas, il est important de prendre votre temps et que vous puissiez l’essayer à deux avant de faire son acquisition. Il faudra ensuite lors de l’essayage observer quelques gestes :

·        Une fois que vous êtes allongé sur le matelas, il faut voir s’il est possible de passer votre main entre le matelas et vos reins. Si vous y parvenez, il faut laisser le matelas puisque cela veut dire qu’il est trop ferme, ce qui est mauvais signe ;

·        Essayez ensuite de changer votre position. Si cela pose de problèmes, c’est que le matelas est trop souple ou plutôt que sa couche à mémoire de forme jouit d’une grande intensité ;

·        Après vous pouvez essayer d’enfoncer votre coude dans le matelas pour créer un creux. Dans le cas où le creux restera longtemps marqué sur le matelas, il faut aussi ignorer ce modèle puisque cela voudrait dire que le matelas est trop mou ;

·        Pour finir, il faut savoir que le choix de votre matelas dépendra de votre ressenti lors de l’essayage, de la sensation de bien-être que cela vous procure et du coût qu’il affiche.

Qu’en est-il du maintien ainsi que de la fermeté du matelas ?

Tout d’abord, il est important que vous sachiez faire la différence entre le maintien et la fermeté qu’offre un matelas. En effet, il faut dire que le maintien répond plus en termes d’affaissement du matelas, de sa dureté à l’enfoncement, et également à la stabilité et à l’amortissement qu’il offre. C’est ce qui garantit un meilleur maintien de la colonne vertébrale de l’usager afin de lui permettre de ne pas subir des problèmes de dos.

Tandis que la fermeté quant à elle répond plus à la sensation de confort au moment où vous vous allongez sur le matelas. C’est ce qui correspond en quelques mots à l’accueil. Cela est déterminé en fonction de nombre de facteurs importants à savoir : le tissu ou même la taille de garnissage de la surface. Veuillez noter qu’il y a divers paliers de fermeté observés sur un matelas. Il y a un niveau très souple, souple, équilibré, ferme et en dernier très ferme.

Il est important de savoir qu’il n’est pas recommandé de se fier à la mention faite sur l’étiquette du matelas, et ce peu importe le niveau de fermeté que vous recherchez. En effet, vu qu’il n’y a pas de niveau de fermeté standard défini les fabricants ont une définition personnelle de ce qu’est la fermeté. Ainsi, il est possible qu’un fabricant trouve souple un matelas qui a été défini de ferme par un autre fabricant. De ce fait, le moyen le plus sûr et le plus simple pour s’assurer de la fermeté d’un matelas est de simplement l’essayer.

Il faut savoir que nombre de concepteurs de matelas montent des tableaux qui permettent de relier le critère morphologie et fermeté du matelas. Pourtant, il est connu de tous qu’il n’y a pas de règle absolue pour choisir son matelas. Le plus important c’est que votre choix soit fait en tenant compte de vos envies et préférences. Le point le plus important en voulant choisir est de vous assurer que le modèle choisi puisse offrir un bon maintien à votre corps et plus particulièrement à votre colonne vertébrale.

Est-ce qu’un matelas épaisseur est synonyme de confort ?

Dans un premier temps, il faut savoir que c’est du type de matelas choisi dont dépendent la taille et la densité. Il y a donc des ressorts, de la mousse ou du latex, son garnissage. Il faudra aussi savoir s’il s’agit d’un couchage régulier ou plutôt d’appoint. De manière générale, les matelas qui sont faits en mousse et en latex présentent moins d’épaisseur que les matelas équipés de ressorts. À cet effet, il faut retenir que  les matelas en mousse offrent une épaisseur moyenne qui est située entre 18 et 25 cm.

Sachez que cette épaisseur peut varier selon les couches choisies à l’instar d’une couche de mémoire de forme. L’épaisseur comprise entre 14 et 18 cm correspond plus à des couchages d’appoint ou pus à un lit d’enfant. Pour ce qui est des matelas à ressorts, ils proposent aux usagers une épaisseur de 25 cm ou bien plus. Malgré le fait que l’épaisseur et la densité peuvent altérer l’accueil, ce ne sont pas des critères de garantie de qualité et d’un maintien adapté pour le corps.

C’est la raison pour laquelle lors des tests faits sur les matelas, il est évalué leur maintien. Pour cela, il est calculé leur résistance à l’enfoncement en exerçant une grande force au milieu du matelas pour s’assurer qu’il puisse résister sans trop se compresser. Cette manœuvre permettra de se renseigner sur la capacité du matelas à pouvoir amortir les mouvements sans pour autant les entraver.

Est-il possible de profiter d’un meilleur maintien avec un surmatelas ?

Premièrement, il faut savoir que le surmatelas est directement posé sur le matelas. Il bénéficie ensuite d’une protection grâce à l’alèse et est maintenu à l’aide du drap-housse. Son rôle est d’offrir aux usagers le plus de confort possible en ce qui concerne l’accueil et de protéger d’une meilleure manière le matelas. Par contre, retenez que le surmatelas n’occasionne aucun changement au niveau du maintien. Ainsi, le maintien de la colonne vertébrale reste le même que vous fassiez usage ou non d’un surmatelas.

À retenir à propos du garnissage

Notez tout d’abord que le garnissage représente un facteur de confort. Il offre un conditionnement au niveau de l’accueil, donne la possibilité de réguler la température et enfin réduit complément l’humidité. Par contre, il faut dire que le garnissage ne présente aucune influence sur l’indépendance de couchage. Notez qu’il existe deux types de garnissage à savoir : le garnissage synthétique ou naturel fait en coton, en laine, en soie, en latex, etc. Ainsi, si vous êtes du genre à beaucoup transpirer la nuit quand vous dormez, il faut opter pour un garnissage fait de matières naturelles.

Ce qu’il faut savoir de la ventilation du matelas

Il faut savoir que chaque nuit il y a des usagers qui libèrent de l’eau sous forme de transpiration de leur corps. Avec une bonne ventilation, le matelas est mieux préservé dans ce cas. Aussi, il faut retenir que la ventilation dépend généralement de la qualité et du type de matelas qu’il soit fait en mousse, en ressorts, en latex, etc. Si vous transpirez beaucoup la nuit quand vous dormez, il faut privilégier le latex qui peut être assez intéressant pour l’occasion. Il faut éviter les matelas faits en viscose ou en viscoélastique, c’est-à-dire à mémoire de forme.

Découvrez les divers types de matelas : mousse ou ressorts    

Cela fait état de la grande différence de technologie entre les matelas. Le matelas en mousse reste un choix subjectivement apprécié par nombre d’usagers et représente le modèle dominant le plus apprécié sur le marché. Malgré cela, les matelas à ressorts ne restent pas à la traîne.

En effet, ils gagnent en confort tout en ajoutant des épaisseurs de mousse. Ainsi, désormais dans l’ensemble ils amortissent les mouvements aussi bien en comparaison au matelas en mousse. Cependant, ce n’est pas une raison pour penser que ce sont des modèles qui conviendront à tous les usagers. Il faut donc l’essayer pour savoir si le modèle en mousse ou en latex est ce qui vous conviendra le mieux.

Il faut aussi retenir que les matelas à ressorts vont bien avec les sommiers à ressorts. Vous évitez une dépense additionnelle en vous procurant un matelas en mousse quand vous avez un sommier à lattes.

Que retenir des matelas à ressorts ou à suspension ?

·        Modèle de matelas à ressorts ensachés

Commercialisés à partir des années 2000, les matelas à ressorts ensachés sont aujourd’hui les modèles les plus présents sur le marché. Pour ce qui est des ressorts, chacun d’eux jouit d’un enveloppement individuel. Ce qui fait que chacun d’eux offre une réaction unique qui dépend de la pression qu’on y applique. Cela offre de ce fait une réelle indépendance de couchage. De plus, il faut reconnaître que les sachets permettent d’éviter l’effet rebond. Il faut donc mentionner que les matelas à ressorts ensachés jouissent d’une excellente aération.

·        les matelas à ressorts multispires

Notez que les matelas à ressorts multispires ont été conçus dès la fin des années 1960. Pour ce qui est de leur conception, les fabricants ont fait usage d’un fil d’acier continu qui traverse l’ensemble du matelas. Ce qui fait que ces modèles sont reconnus pour leur solidité ainsi que leur robustesse. Par contre, si vous partagez le matelas à deux il faut savoir que les mouvements nocturnes peuvent devenir très vite un véritable souci.

·        les modèles à ressorts biconiques ou non ensachés

Pour ce qui est de la composition des matelas à ressorts biconiques ou à ressorts non ensachés, il faudra compter sur des ressorts de fil de fer en plus d’un garnissage naturel. Généralement, les pressions exercées sur un matelas se ressentent sur toute la surface du matelas, ce qui est tout le contraire des matelas à ressorts ensachés. Le seul inconvénient ici est que ces matelas font du bruit, ce qui en fait un modèle non conseillé aux personnes qui bougent beaucoup en dormant.

 Les matelas en mousse : à retenir                                                                                                       

·         À découvrir à propos des matelas en mousse polyéther

Il faut savoir que les matelas en mousse polyéther représentent des articles de première gamme. C’est ce qui fait qu’ils ne durent pas trop lors de leur utilisation. De plus, ils représentent des produits déconseillés pour ceux qui transpirent beaucoup. Par contre, ils représentent un modèle idéal pour les enfants ou pour des couchages d’appoint.

·        Les matelas en mousse polyuréthane : qu’est-ce que c’est ?

Retenez que l’aspect hypoallergénique de ce modèle de matelas est son avantage principal. Pour ce qui est de son inconvénient majeur, cela réside dans la sensibilité dont il fait preuve face à l’humidité. Il y a deux modèles de matelas en polyuréthane. Il y a le modèle à haute densité qui est fait en mousse avec une densité en dessous de 30 kg/m3.

Son usage n’est recommandé qu’occasionnellement. Le second modèle est celui à haute résilience. Son usage est préférable pour un couchage quotidien. En plus d’avoir une mousse plus ventilée et plus résistante, ce modèle de matelas met à votre disposition un couchage plus solide et plus aisé que les matelas en polyéther.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Ajouter votre nom ici

Derniers articles

Quelle pompe à chaleur choisir ?

Vous avez l'intention d'opter pour une pompe à chaleur ? Vous allez vite comprendre à quel point le choix...

Pourquoi faut-il opter pour un poêle à bois en prévision de l’hiver ?

Si vous vous intéressez au mode de chauffage que vous allez installer chez vous, vous allez sans doute vous...

Architecte d’intérieur : quels sont les avantages d’une collaboration avec lui ?

Nombreux sont ces projets d’aménagement qui requièrent l’intervention d’un architecte d’intérieur. Il peut s’agir de l’agencement d’une nouvelle cuisine,...

Comment se préparer pour se lancer dans le commerce ?

Vous venez de prendre une grande décision : ouvrir votre propre commerce. Cependant, l'aventure ne fait que commencer et...

A lire

7 astuces pour bien entretenir une cabine de douche en verre (et autres matières)

Nous avons vu dans un article précédent comment nettoyer...

Déco de salle à manger et cuisine moderne à tendance néo-baroque

Cet aménagement pouvant très bien convenir à une pièce...

7 conseils pratiques pour agrandir son salon

Une pièce trop étroite ou sous-dimensionnée, c’est un casse-tête...

Baignoire a porte | ouvrante: vers plus de mobilité et de praticité

Les baignoires à porte : une solution pour les...

Construction écologique : vers quelles solutions se tourner ?

Plus qu'un souhait, c'est devenu une véritable nécessité qui...

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs

Choix du consentement