Le bon timing pour isoler ses combles

Lors que le printemps touche à sa fin, avec parfois des températures qui font des allers-retours entre 8°C et 30°C, pourquoi ne pas profiter de l’accalmie estivale pour s’occuper des combles.

isoler-les-comblesDeux raisons pour cela, tout d’abord intervenir dans des combles par forte chaleur n’est pas une chose très agréable et confortable. Et surtout, comme tout le monde, vous avez du ressentir depuis début 2011, une hausse de vos factures de fioul, gaz naturel et électricité.  Pour éviter une augmentation continue de vos dépenses en chauffage vous avez différentes solutions:

  1. Ne plus vous chauffer et passer à la triple épaisseur de pull en laine naturel, cool et rebelle comme solution mais pas très confortable et agréable si on est allergique à la laine comme moi.
  2. Une solution plus pertinente et efficace c’est d’éviter de consommer du chauffage par une meilleur isolation de son habitation, à ceci une ventilation double flux est aussi une piste à explorer mais nous reviendrons sur cette piste dans un prochain post, restons sur l’isolation pour le moment.
  3. Isoler la toiture ou les combles c’est entre 25 et 30% d’économies potentielle selon l’ademe. Pour exemple installer des fenêtres double vitrage vous permettra de réaliser environ 10 à 15%.

Pour isoler les combles et toitures vous avez trois type de solution différente, qui sont:

A) Pour les combles non aménageables, la solution “flocon en laine de roche soufflée” qui permet d’atteindre un résultat très haute performance, avec une mise en oeuvre assez rapide et facile.

B) Pour les combles aménageables, n’ayant pas encore le plancher de finition, vous pouvez mettre des flocons à épandre au râteau, la différence avec les flocons à souffler c’est que les flocons à épandre permettent la pose par dessus d’un panneau de bois pour la création d’un plancher.

Lire également  Infiltrométrie (tests d’infiltrométrie): fonctionnement, technique et tarifs

C) Pour la sous toiture, deux possibilités des panneaux ou des rouleaux à positionner entre les chevrons de votre toiture.

Vous allez me dire ,.. comment savoir si je dois mettre 10 ou 20 ou 30 cm d’épaisseur, c’est très simple, rendez vous sur https://www.toutcalculer.com/batiment/isolation-thermique.php , vous choisissez le type d’isolation voulu, et une fois dans le calculateur, vos rentrez les informations nécessaires au calcul comme :

  • La surface, l’épaisseur en mm ou la résistance thermiques souhaitées si vous en avez une idée. Pour ce qui est de la résistance thermique voici quelques valeurs à titre d’exemple de ce qui est bon ou pas.
Source: isolation-combles-tsb-33.com
Source: isolation-combles-tsb-33.com

Une résistance thermique inférieure à 3 est à proscrire actuellement. Vous devez impérativement partir dans l’objectif (selon votre région) d’atteindre 4 voir 5 de résistance thermique, ce qui vous mettra au niveau de la RT ‘ réglementation thermique’ en vigueur et celle à venir.

Il faut bien garder à l’esprit que le chauffage le plus économique c’est celui que l’on ne consomme pas.

En résumé, il faut d’abord isoler, ventiler, et ensuite voir les optimisation sen terme de production de chauffage.

Et non faire l’inverse, car vous ne serez plus dans le cercle vertueux des économies d’énergie.. qui est rappelons-le de ne pas créer de besoin de chauffage supplémentaire, sachant que le chauffage le plus rentable c’est celui que l’on ne consomme pas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here