Pourquoi choisir une vasque en granit ?

Le choix d'une vasque en granit pur, véritable matériau 100% naturel, n'est pas un hasard. Il découle en général de l'envie d'associer au plaisir esthétique un objet en pierre naturelle, la robustesse et la facilité d'entretien... des critères qui font ne font pas en général bon ménage.

On reproche souvent aux pierres naturelles d'être un peu sournoises: jolies mais complexes à appréhender, notamment en matière d'entretien.

vasque en granit noir de salle de bain

vasque de rivière creusée

Le granit possède toutes les qualités que ne possèdent pas les autres pierres: matériau non poreux, il résiste partout où le marbre, le grès et la pierre échouent. Il résiste bien aux acides et aux agressions du quotidien en cuisine comme en salle de bain, étant entendu qu'il s'agit toujours d'un matériau naturel et qu'il a besoin d'être traité dès l'atelier.

C'est un matériau très dense, inusable et donc difficile à scier pour les artisans. Ses prix sont corrélés à ses qualités, situés dans une fourchette de prix haute, au même titre que le bois fossilisé, les matériaux très innovants (composites) ou le béton ciré.

Points forts

Points faibles

--> Très solide et durable

--> Non poreux

--> Résistance aux chocs physiques, thermiques et hautes températures (+250°C)

--> Esthétique

--> Entretien simple à l'eau savonneuse ou liquide vaisselle au ph neutre

--> Résistance aux tâches, éraflures, bonne résistance aux acides

--> Modèles sur mesure

--> Revêtement hygiénique

--> Hydrofuge recommandé

--> Proscrire les produits d'entretien acides, corrosifs et abrasifs

--> Si sur mesure, délais moyens de fabrication: 3 à 8 semaines.

--> Chers à l'achat: de 200 à 1000€ en moyenne, selon tailles et provenance du granit

Article précédentVasque en pierre – marbre: attention à l’entretien !
Article suivantVasque en béton: le côté “loft industriel”
Marc Gauthier
Bricoleur autodidacte, je suis passionné par la décoration intérieure, le bricolage, et tout ce qui touche à la récupération d’objet pour leur donner une seconde vie. J’ai travaillé par le passé dans l’import export de mobilier d’intérieur et de fait je suis toujours à l’écoute et à l’affut des nouvelles tendances. Loin d’être un bricoleur chevronné, j'ai récemment fait mes premières armes dans la rénovation complète d’une vieille bâtisse dans la Creuse (qui m’aura pris plus d’un an au total!). Je suis un touche à tout qui aime observer, comprendre, et démonter un peu tout et n’importe quoi pour analyser les mécanismes et les fonctionnements. Je co-anime ConsoBrico pour faire partager mes découvertes et expériences.