-

Energies de l'habitatChauffageMonoxyde de carbone: les conséquences d'un chauffage non maitrisé

Monoxyde de carbone: les conséquences d’un chauffage non maitrisé

-

-

Dans un article précédent nous évoquions la mesure du chauffage dans les salles de bain. Effectivement avec les températures relativement froides partout en France Métropolitaine à partir du mois de Novembre, nous serions un peu tous tentés de faire un peu tout et n’importe quoi. Il nous faut de la chaleur.. et vite!

Le risque principal de faire tout et n’importe quoi en terme de chauffage, d’économie d’énergie est la création d’un tueur invisible qui est le monoxyde de carbone.

C’est une façon un peu abrupte de présenter les choses, mais le monoxyde de carbone est un tueur en série en hiver invisible, inodore, non irritant qui peut frapper tout le monde, et la police ne pourra jamais l’arrêter.

Source: mairie-manteslaville.fr
Source: mairie-manteslaville.fr

Comment faire pour ne pas inviter ce tueur chez soi en hiver ?

  • Éviter d’avoir un système de chauffage défectueux, ayant une mauvaise combustion. Un système de chauffage au gaz, au charbon, au bois, au fuel ou l’éthanol le dernier mode de chauffage à la mode en ville, malgré son inefficacité et le côté dangereux de ce type de produit, ils ont tous en commun, d’avoir besoin d’une quantité d’air (d’oxygène) minimum pour fonctionner correctement. Le calfeutrage de votre habitation doit être maitrisé si vous n’avez aucune entrée d’air, tous ces modes de chauffage deviennent des  tueurs potentiel.
  • Une des solutions c’est d’éviter les systèmes d’appoint à l’éthanol ou du même type, économiquement c’est un gouffre financier et très dangereux
  • Faire réaliser un entretien de votre chaudière, poêle à bois… par un professionnel avant l’hiver
  • Vérifier que vos entrées d’air situesé au dessus de vos fenêtres ne soit pas bouchées par de la saleté ou un scotch…
  • Si vous n’avez pas d’entrées d’air sur vos fenêtres penser à bien ventiler votre logement même par ces températures relativement froides. Penser à bien éteindre votre chauffage juste avant, quand même. Le bon chiffre 10 minutes par jour.

Plus de la moitié des accidents surviennent d’un défaut d’aération de l’habitat.

dangers-monoxyde-carbone

Comment détecter les premiers symptômes ?

  • Maux de tête
  • Nausées
  • Malaises et vomissements

Le premier geste est d’aérer immédiatement les locaux, arrêter si possible les appareils et évacuer les lieux. Bien sûr, appeler les secours et attendre l’avis d’un expert avant de revenir dans votre habitation.

Pour en savoir plus consultez le site du ministère de la santé.

Jean Morel
Jean Morelhttps://www.consobrico.com
En dehors de mon titre honorifique “d’admin” pour ConsoBrico, je suis un bricoleur du dimanche infatigable, qui court à droite et gauche avec sa caisse à outils pour venir en aide à la famille et aux amis dès qu’il le peut. Le jardin est mon deuxième salon, j’y passe mes week-end et y investit la moindre économie ; ) Je construis moi même abris de jardin, cages à poules, des espaces clos pour les lapins, et même dernièrement un garage pour mettre l'abris ma collection de vélos anciens!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Ajouter votre nom ici

Derniers articles

Quelle pompe à chaleur choisir ?

Vous avez l'intention d'opter pour une pompe à chaleur ? Vous allez vite comprendre à quel point le choix...

Pourquoi faut-il opter pour un poêle à bois en prévision de l’hiver ?

Si vous vous intéressez au mode de chauffage que vous allez installer chez vous, vous allez sans doute vous...

Architecte d’intérieur : quels sont les avantages d’une collaboration avec lui ?

Nombreux sont ces projets d’aménagement qui requièrent l’intervention d’un architecte d’intérieur. Il peut s’agir de l’agencement d’une nouvelle cuisine,...

Comment se préparer pour se lancer dans le commerce ?

Vous venez de prendre une grande décision : ouvrir votre propre commerce. Cependant, l'aventure ne fait que commencer et...

A lire

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs

Choix du consentement