Comment faire passer un hiver doux à votre piscine ?

Les beaux jours sont loin derrière vous, il est déjà temps de penser à l’hivernage de votre piscine !  Qu’elle soit hors-sol ou enterrée, des précautions sont à prendre pour un hivernage efficace. De plus, pour être sûr de retrouver une eau limpide dès le printemps, suivez ces quelques règles.

Pourquoi faut-il mettre en hivernage votre piscine ?

L’hivernage a pour effet de protéger le revêtement et la structure de votre piscine tout comme les équipements qui lui sont associés.

Vous ne devez pas vider intégralement votre piscine, en effet, la structure pourrait souffrir des pressions du terrain et fissurer les parois.

Ainsi, vous pouvez réutiliser l’eau quand les beaux jours seront de retour !

Quand hiverner votre piscine ? Le traitement du calcaire

Hiverner une piscine ne se fait pas au hasard. La température de l’eau est essentielle. Il faut donc attendre que celle-ci atteigne 12°. Cette température ne permet pas aux micro-organismes et aux algues de se développer. Si vous attendez trop longtemps, il risque de geler et les dégâts seront importants.

Il est essentiel que la piscine soit dans un état impeccable avant l’hiverner. Si l’on fait souvent appel à la chimie pour le traitement de l’eau, il existe néanmoins des alternatives non chimiques comme l’anneau Merus® (société spécialisée dans le traitement du calcaire pour piscine) qui prévient la formation de tartre et de calcaire et évite la corrosion des canalisations et équipements ce qui est un avantage non négligeable pour passer l’hiver.

L’anneau Merus®

Quel hivernage choisir ?

Il existe deux types d’hivernage : l’actif et le passif.

L’hivernage actif est utilisé pour les piscines ayant un système de chauffage ou situées dans une région où les hivers sont doux. Ainsi il n’y a aucun risque de gel. Celui-ci consiste à un entretien atténué de la piscine.

L’hivernage passif, quant à lui, est utilisé dans les régions où les hivers sont froids. La piscine est en veille pendant plusieurs mois.

La bâche, une autre alternative pour protéger sa piscine en hiver

Recommandations pour l’hivernage actif

Avec l’hivernage actif, votre piscine tourne au ralenti. Vous devez l’entretenir de façon régulière mais non quotidienne comme aux beaux jours.

La filtration est en route au moins deux heures par jour durant tout l’hiver.

Pour commencer, versez un produit d’hivernage. Celui-ci peut être renouvelé au cours de l’hiver.

Il est à noter que ce n’est pas un antigel, effectivement, ce dernier ne peut être utilisé dans une piscine à cause de sa toxicité. De plus, il en faudrait un volume considérable pour qu’il y ait un effet.

Le produit d’hivernage pour piscine est un algicide, un bactéricide et un anticalcaire. Il a donc pour effet la non-prolifération des bactéries, de plus il évite les dépôts de calcaire et les salissures sur les parois.

Il faut bien respecter le mode d’emploi d’un produit d’hivernage. Avant son utilisation, il vous faut nettoyer votre piscine ainsi que les filtres. Le PH doit aussi être équilibré. Continuez ou arrêtez les traitements en cours suivant les indications.

Lorsque vous introduisez le produit d’hivernage, laissez tourner la filtration quelques heures.

Au cours de l’hiver, vérifiez à plusieurs reprises le taux de PH, équilibrez-le si nécessaire.

Si vous avez un coffret hors gel, n’oubliez pas de le paramétrer pour qu’il se déclenche lorsque les températures redescendent.

Une bâche d’hivernage n’est pas nécessaire mais si vous n’en utilisez pas, il vous faudra nettoyer régulièrement votre piscine de ses débris.

Recommandations pour l’hivernage passif

Avec cette méthode, vous mettez votre piscine en arrêt. L’hivernage passif est donc beaucoup plus facile d’action puisqu’il ne nécessite pas d’entretien au cours de l’hiver.

Néanmoins pour mettre en place un hivernage passif, il vous faut respecter quelques règles.

En premier lieu, vous allez faire un nettoyage complet et en profondeur de votre bassin. Faites un traitement de choc de l’eau pour qu’elle soit totalement saine.

Puis baisser le niveau de l’eau juste en dessous des buses de refoulement. Ceci permet d’éliminer toute l’eau contenue dans le système de filtration. Ainsi, tout l’équipement peut être nettoyé. Sans eau stagnante, aucun risque de gel et de dégradation !

Une fois votre bassin propre, ajoutez le produit d’hivernage. Ce produit doit être de qualité pour bien protéger votre piscine. Suivez les instructions du mode d’emploi.

Ensuite, installez des accessoires d’hivernage qui ont pour but de protéger votre piscine du gel. Gizmos, flotteurs, bouchons empêchent, de plus, la détérioration de vos équipements.

Le gizmo antigel doit être placé dans chaque skimmer. Il permet de lutter contre l’apparition du gel.

Les flotteurs antigel ont pour effet d’absorber la pression de la glace et l’augmentation du volume d’eau. Placez-les en diagonale ou dans la longueur suivant la forme de votre piscine.

Les bouchons d’hivernage, quant à eux, permettent d’isoler le bassin et les canalisations.

Pour finir, installez une couverture d’hivernage opaque à la lumière. Celle-ci évite le phénomène de photosynthèse. Elle protège aussi l’eau des éventuels débris et poussières ainsi que de leur accumulation.

Il sera tout de même nécessaire de nettoyer le dessus de la bâche (débris végétaux, pluie, neige) pour qu’elle ne s’endommage pas sous le poids. De plus, de temps en temps vérifiez la couleur de votre eau.

Vous avez toutes les informations nécessaires pour que l’entretien de votre piscine au cours de l’hiver soit exemplaire.

Aux beaux jours, débâchez votre piscine et profitez en pleinement !

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here