​Comment choisir sa chaudière ?

Source: Induscabel.be

La chaudière est à la maison ce que le moteur est à votre voiture: un combustible essentiel au bon fonctionnement de votre chauffage.

Bien la choisir implique d’adapter la chaudière en fonction de sa situation et de son budget, le but étant toujours de réaliser des économies. N’oublions pas toutefois qu’une chaudière seule ne peut faire de miracle si son habitat est mal isolé. Une chaudière implique un coût qu’il conviendra de mettre en perspective sur 20 ans, durée de vie moyenne d’une chaudière.

Les types de chaudière: le choix du combustible

Quel que soit son budget et ses envies, il existe à peu près tous les types et styles pour se satisfaire.
  • Chaudière au gaz: toujours présente en ville, elle a l’avantage d’être peu onéreuse par rapport aux autres solutions de chauffage.
  • Au fioul: elle privilégie la performance et convient aux grands espaces à chauffer (+100m2). Elle a le vent en poupe mais implique un coût important et un espace de stockage disponible pour la cuve.
  • Au GPL, le choix du gaz propane se justifie dans les maisons non raccordée à un système commun type gaz de ville.
  • A bois: de plus en plus demandée par les particuliers pour son charme et sa chaleur, elle est économique sur le long terme.

Comment installer une chaudière murale à gaz à condensation ?

Mieux consommer et réaliser des économies d’énergie


En marge du choix du combustible, il convient également de choisir le type de chaudière qui vous permettra de faire des économies et alléger vos factures.

  • La chaudière basse température: comme son nom l’indique ce type de chaudière peut fonctionner avec des températures très basses (50 degrés au lieu de 90 habituellement), contrairement aux chaudières classiques qui chauffent l’eau en permanence et régulent la chaleur en fonction de la température ambiante et extérieure.

    Résultat: une lecture plus fine des besoins et des économies de l’ordre de 15%. Elles conviennent plus largement aux petits espaces.

    Tarifs: environ 4000€, soit environ 2000€ de moins que les chaudières à condensation.

    Installation: comptez environ 1500€.

    Dommage: pas de crédit d’impôt !


  • La chaudière à condensation: la chaudière récupère les gaz de combustion de la vapeur d’eau condensée, ce qui se traduit en énergie permettant d’économiser environ 20% par rapport à une chaudière classique. On priviligera les radiateurs basse température car l’eau qui circule en retour vers la chaudière doit être froide pour créer de la condensation.

    On aime: elles donnent droit à un crédit d’impôt.

    Dommage: une chaudière à condensation implique de remplacer les radiateurs d’appoint pour une meilleure performance.

    Tarif: environ 6000 €

    Installation: environ 1500 € 
Lire également  Tout savoir sur le chauffe eau: fonctionnement et choix du bon modèle
  • La chaudière à bois: Un inconvénient de taille: le prix (plus de 10 000 euros) mais de nombreux avantages, notamment le prix des granulés de bois et une simplicité de fonctionnement en évitant les bûches, gourmands en énergie.

    Un investissement sur le long terme et intéressant pour les grands volumes à chauffer.

    Avantage: le crédit d'impôt
  • La chaudière à haut rendement: c’est le modèle classique arrivé sur le marché au milieu des années 90 et qui permet d’économiser environ 30% par rapport aux modèles anciens.
  • La chaudière à ventouse: elle libère les fumées à l'extérieur d’une maison au biais d’un tube / tuyau. Pratique mais peu esthétique. Elle bénéficie cependant également de crédit d’impôt.

Comment entretenir une chaudière ?

PARTAGER
Article précédentPanneau rayonnant: bien comprendre leur intérêt pour la diffusion de la chaleur
Article suivantZoom sur la chaudière électrique: murale ou au sol
Jean Morel

En dehors de mon titre honorifique “d’admin” pour ConsoBrico, je suis un bricoleur du dimanche infatigable, qui court à droite et gauche avec sa caisse à outils pour venir en aide à la famille et aux amis dès qu’il le peut. Le jardin est mon deuxième salon, j’y passe mes week-end et y investit la moindre économie ; ) Je construis moi même abris de jardin, cages à poules, des espaces clos pour les lapins, et même dernièrement un garage pour mettre l’abris ma collection de vélos anciens!