Quel est l’objectif d’une serre de jardin ?

Une serre de jardin vous permet de débuter la saison de culture plus tôt au printemps en anticipant les floraisons et en protégeant les petites cultures. A l’inverse, en automne, vous aurez la possibilité de prolonger la saison de récolte d’environ quatre semaines, ce qui est loin d’être négligeable. Vous pourrez également cultiver des plantes à contre-saison.

Photo: Pixabay

Lorsque l’on envisage l’installation d’une serre, le premier choix qui s’impose à nous est est celui du matériau de construction : lequel choisir entre le verre (trempé ou horticole) ou le polycarbonate ?

Les deux possèdent avantages et inconvénients qu’il convient d’examiner en profondeur pour savoir lequel correspond le mieux à ses propres besoins.

La serre en verre

Globalement, le verre capte et retient mieux la chaleur pour délivrer une température idéale et une diffusion plus homogène à l’intérieur de la serre.

Il convient dès lors de différencier les deux sortes de verre utilisés pour la construction des serres : le verre horticole ou le verre trempé.

Vu sur www.gammvert.fr

En matière de transparence, le verre horticole est inégalable et apporte un meilleur éclairage en laissant pénétrer 90% du rayonnement solaire tout en arrêtant les UV. C’est l’idéal pour les serres. Une épaisseur de 3 millimètres lui donne une résistance physique appréciable quelle que soient les conditions météorologiques. Sa surface est extrêmement résistante et peu sensible aux rayures.

Le verre trempé, plus cher à l’achat, résiste mieux aux chocs thermiques et mécaniques car il est, de par sa fabrication, plus solide et démontre une plus grande fiabilité. Il possède également une tenue dans le temps supérieure qui assure à la serre une durabilité plus importante.

A noter que les parois en verre évitent à l’eau créée par la condensation de tomber sur vos plantes ou le sol et vous affranchissent des nettoyages fastidieux trop fréquents. Le verre vous met également à l’abri des problèmes de moisissure.

Si l’on souhaite jouer la carte de l’authenticité et de la noblesse, le verre reste le matériau le plus traditionnel. Et si vous souhaitez créer une serre très “végétalisée” pour une ambiance tropicale dans un petit salon aménagé, il reste incontestablement le matériau privilégié.

Enfin, une serre en verre sera également plus résistante aux intempéries, captera mieux les rayons du soleil et aura une plus longue durée de vie que les matériaux synthétiques. En revanche, au-delà d’être nettement plus cher que le polycarbonate, le verre vous obligera à passer par un professionnel car la fabrication d’une serre en verre nécessite un usinage, un outillage ainsi qu’une approche de l’installation spécifiques.

La serre en polycarbonate

Le polycarbonate est un matériau qui imite le verre et qui se travaille facilement avec un outillage approprié. Il est, de facto, plus malléable que le verre et permet donc de fabriquer soi- même sa propre serre en polycarbonate en variant les formes à loisir pour une conception et une architecture selon ses souhaits. Voir ici quelques modèles de serres en polycarbonate.

Vu sur www.gammvert.fr

Plus léger que le verre, il est ainsi plus facile à manipuler et surtout n’est pas tranchant, ce qui peut s’avérer très utile lors des chocs physiques. Le montage d’une serre en polycarbonate est plus rapide que son homologue en verre et présente très peu de risque de casse.

S’il est bien protégé durant le transport, la probabilité de l’ébrécher reste très faible. Très résistant, il supporte de fortes contraintes thermiques et sa durée de vie excède les dix ans.

Lorsqu’il s’agit de vantaux simples, la transparence du polycarbonate peut rivaliser avec celle du verre. On le trouve également en panneaux à double vantaux pour une isolation renforcée. Sa structure alvéolaire, d’une épaisseur de 4 millimètres, capture l’air et procure une température constante dans la serre. On peut économiser ainsi jusqu’à 40% de chaleur par rapport au vitrage simple et créer ainsi des conditions de culture idéales.

La serre en polycarbonate a toutefois une durée de vie plus courte que le verre et, avec le temps, elle perdra un peu de sa transparence. Elle requiert à ce titre un entretien plus fréquent, notamment en été.

Elle est en revanche beaucoup moins exposée aux risques de détérioration. Quasiment incassable, elle résiste aux intempéries, à la grêle et aux “footballeurs” – petits et grands – maladroits ! De plus, elle sera toujours moins onéreuse qu’une serre en verre.

Bien que le verre reste le matériau noble et traditionnel pour la construction des serres de jardin, on retiendra la souplesse d’utilisation du polycarbonate pour des serres d’une grande efficacité en plus du choix bien plus large offert par ce matériau en matière de design.

Côté économies, et si le budget “serre” est limité, il sera la encore préférable de choisir le polycarbonate, moins cher à l’achat et facile à monter soi-même, ce qui permet de se passer des services d’un professionnel !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here