-

Travaux maison & aménagementComment procéder pour agrandir sa maison ?

Comment procéder pour agrandir sa maison ?

-

-

Que ce soit la naissance d’un bébé ou le désir d’améliorer les performances énergétiques de sa maison, différentes raisons peuvent nécessiter une extension d’habitation. Se lancer dans un tel projet nécessite toutefois une réflexion approfondie et la prise en compte de divers éléments.

Pourquoi faire une extension de maison ?

La première raison invoquée par les personnes qui souhaitent agrandir leur logement est certainement le manque de place. Face aux prix élevés du marché de l’immobilier, nombre de personnes préfèrent agrandir leur habitation plutôt que d’acheter une bâtisse plus grande. Hormis un gain de place conséquent et les contraintes d’un déménagement évitées, entreprendre des travaux d’extension maison permet également de :

  • Bénéficier d’un espace de vie supplémentaire : d’une nouvelle chambre d’enfant à la construction d’un garage ou d’un bureau, les possibilités en matière d’extension de maison sont multiples.
  • Augmenter la valeur de son habitat : en agrandissant votre maison, vous pourrez la revendre à un prix plus élevé.
  • Améliorer l’aspect et les performances énergétiques de sa résidence : avec une extension en ossature bois par exemple, l’isolation thermique sera optimisée. Votre logement gagnera en outre en charme et en esthétisme.

Quelle solution d’extension choisir pour son habitation ?

Si vous habitez dans un ancien corps de ferme isolé ou au sein d’un lotissement pavillonnaire, le type d’extension à prévoir pour votre habitation ne sera pas le même. En matière d’agrandissement, il existe différentes options avec chacune ses caractéristiques propres. Il existe ainsi différents types d’extensions :

  • L’extension cubique : aussi appelée extension à toit plat, elle se distingue par un design contemporain très tendance. Cette solution d’agrandissement s’adapte à tous les types d’habitats.
  • L’extension ossature bois : résolument contemporaine, elle possède un caractère écologique bien dans l’air du temps. Esthétique, elle est aussi avantageuse d’un point de vue financier.
  • La surélévation : il s’agit ici de surélever le toit d’une maison. Cette opération convient particulièrement aux habitations situées en ville et qui, faute de place, ne peuvent s’agrandir horizontalement. Les travaux à effectuer sont complexes et nécessitent l’intervention d’un professionnel expérimenté.
  • L’extension garage : elle peut consister à agrandir un garage préexistant ou à en construire un nouveau. Le gain de place obtenu permet de ranger un nouveau véhicule, voire d’entreposer du matériel de jardinage ou des outils de bricolage.

Agrandissement de maison : que dit la loi ?

Les travaux relatifs à l’agrandissement d’une maison obéissent à des normes rigoureuses. Afin de connaître les règles d’urbanisme qui s’appliquent à votre commune, commencez par consulter le PLU, ou Plan Local d’Urbanisme. La réglementation concernant l’extension d’une habitation varie en fonction de différents facteurs, dont les dimensions de l’agrandissement. Après vous être renseigné, vous devrez vous soumettre à différents impératifs légaux. Ceux-ci varient selon les travaux entrepris, tels que :

  • L’extension d’un bâtiment : pour une extension qui n’excède pas les 40 m², vous serez contraint de faire une déclaration préalable. Pour une surface supérieure à 40 m², l’obtention d’un permis de construire est requise. Notez que la création d’une petite extension inférieure à 5 m² n’entraîne aucune démarche administrative.
  • L’agrandissement d’une surface de plancher : un permis de construire n’est demandé que si la surface créée s’étend au-delà de 20 m². Si l’extension dépasse les 150 m², vous devrez prendre contact avec un architecte.
  • L’amélioration énergétique : l’extension de votre maison doit satisfaire à la réglementation thermique en vigueur. Elle sera notamment réalisée en conformité avec la réglementation thermique RT2012.

Quelle somme prévoir pour l’agrandissement d’une maison ?

Pour que votre extension de maison satisfasse aux exigences de sécurité et de qualité en vigueur, vous devez impérativement prendre contact avec un professionnel certifié. Ce dernier saura quelle solution adopter en fonction du PLU en vigueur ainsi que de l’environnement dans lequel se situe votre logement. Outre une expertise qui n’omet aucun détail, vous profiterez également de conseils avisés concernant le financement de vos travaux. Leur coût varie en fonction des facteurs suivants : nature de l’extension, matériau employé, complexité de l’intervention, etc.

De manière générale, le coût d’une extension de maison varie entre 1 000 et 3 000 euros par m². Des astuces existent toutefois pour limiter l’impact financier de votre projet. Par exemple, en faisant appel à une entreprise labellisée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), vous pouvez bénéficier des aides gouvernementales destinées à encourager les travaux de rénovation énergétique.

Un agrandissement de maison est une entreprise qui ne doit pas être envisagée à la légère. Outre la législation qui régit ce type de travaux, vous devez aussi prendre en considération les différentes solutions d’extension ainsi que leur coût.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Ajouter votre nom ici

Derniers articles

Tous les conseils pour réussir l’aménagement d’un plateau de bureau

Réussir l'aménagement d'un plateau de bureau est important, car cela a une incidence certaine sur le bien-être et la...

5 cadeaux à personnaliser pour gâter vos proches

Nombreuses sont les occasions d'offrir des cadeaux à ceux que l'on aime. Il s'agit, depuis toujours, d'un moyen de...

Comment fonctionne un panneau solaire ?

Un panneau solaire est un appareil qui utilise la lumière du soleil pour produire de l'électricité. Il est composé...

Extérieur : quelle clôture pour sécuriser mon jardin ?

Vous avez un extérieur et souhaitez sécuriser votre jardin ? Pour vos animaux peut-être, ou tout simplement pour être à...

A lire

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs

Choix du consentement