Energies de l'habitat Quelles méthodes pour changer une ampoule sans danger ?

Quelles méthodes pour changer une ampoule sans danger ?

-

À première vue, changer une ampoule semble être très facile. À la portée de tous, simple et sans danger. C’est le cas, mais il y a cependant d’importantes règles de sécurité à garder à l’esprit en permanence. N’oubliez jamais que l’électricité est dangereuse à manipuler. Il est important de savoir rester humble face à cet élément et de respecter en permanence les règles de conduite. C’est de cette manière que vous vous assurez de travailler dans les meilleures conditions.

Qui plus est, vous devez également apprendre à choisir les bonnes caractéristiques de votre nouvelle ampoule, sans quoi votre travail d’électricien pourrait ne pas fonctionner. Pas de panique, que vous utilisiez des ampoules à incandescence ou des ampoules LED, notre guide suivant vous explique, étape par étape et en détail, les méthodes permettant de remplacer une ampoule en toute sécurité.

Première étape : couper le courant électrique

Cela peut sembler parfaitement évident, mais c’est LA première chose à faire. Malheureusement trop d’accidents domestiques surviennent encore aujourd’hui car cette étape primordiale n’est pas respectée. Nous ne le répéterons donc jamais assez.

Avant de faire quoi que ce soit, assurez-vous que l’interrupteur de votre éclairage est bien en position “éteinte”. N’hésitez pas à comparer avec les autres interrupteurs à proximité afin de vous assurer que plus rien n’est allumé et que vous n’avez plus aucune chance de vous blesser pendant que vous bricolez.

Mais puisque l’on n’est jamais trop prudent, dirigez-vous ensuite vers votre tableau électrique afin d’arrêter complètement le courant dans votre domicile. Mieux vaut se prémunir du moindre risque. Pour cela, il vous suffit simplement d’appuyer sur l’interrupteur rouge qui se trouve sur le disjoncteur du tableau électrique. Gardez en mémoire que cela coupera toute votre alimentation, pas seulement pour un appareil donné.

Sur un thème connexe lisez également: LED, LFC ou halogène, comment choisir son ampoule ?

Deuxième étape : se prémunir des brûlures

Si votre éclairage était en état de fonctionnement et que vous utilisez des ampoules à incandescence ou halogènes, attendez plusieurs minutes avant de vous approcher de votre luminaire. Vous devez absolument laisser refroidir l’ampoule avant de la dévisser car celle-ci produit beaucoup de chaleur lorsqu’elle est allumée. La sécurité avant tout : évitez de vous brûler inutilement les doigts !

À noter que vous n’aurez pas ce problème avec la technologie LED. Un des grands intérêts de ces ampoules étant qu’elles ne produisent que très peu voire quasiment pas de chaleur du tout. Vous ne risquez donc rien !

Troisième étape : retirer l’ampoule défectueuse

La façon de procéder dépend du culot de votre ampoule et de la douille de votre luminaire. Très généralement en France, il peut s’agir soit d’un système à vis soit d’un système à baïonnette.

Pour les raccords à vis, tournez doucement l’ampoule dans le sens inverse des aiguilles d’une montre jusqu’à ce qu’elle sorte complètement de son support. Aucune difficulté particulière ici.

Si l’ampoule ne tourne pas librement à gauche, il se peut qu’il s’agisse d’une ampoule à baïonnette. Dans ce cas, poussez fermement l’ampoule dans le raccord pour voir si elle se rétracte dans la douille. Si c’est le cas, poussez-le à fond, puis tournez-le vers la gauche. Il doit glisser, puis s’arrêter et, lorsque vous levez la main, l’ampoule doit glisser vers l’extérieur. Retirez ensuite l’ampoule de son support.

Changer une ampoule en toute sécurité implique des étapes à respecter à la lettre

La grande majorité des ampoules LED sont aujourd’hui munies de culots à vis ou à baïonnette (voir tous les types d’ampoules LED ici). Mais certaines d’entre elles peuvent nécessiter l’utilisation d’un tournevis. Certaines lumières LED sont encastrées dans une partie d’un mur par exemple. Vous devez alors retirer les vis qui maintiennent votre ampoule en place. Veillez toutefois à conserver les vis que vous avez retirées, vous en aurez besoin lorsque vous remettrez le luminaire en place.

Quatrième étape : choisir la bonne ampoule de remplacement

Même si les ampoules électriques sont assez simples à utiliser, il y a tellement d’options et de variantes disponibles que vous pouvez facilement vous y perdre ! Plutôt que d’acheter la première ampoule qui “pourrait certainement convenir”, prenez le temps de trouver l’ampoule adapté à vos équipements et à votre système d’éclairage. Non seulement vous économiserez de l’argent à long terme, mais vous obtiendrez l’éclairage le plus approprié à votre utilisation.

En effet, l’ampoule idéale est celle qui délivre l’intensité de la lumière qu’il vous faut, tout en étant très peu énergivore, ce qui vous permet de réduire votre facture énergétique. La mission consiste donc à bien analyser ses besoins en éclairage avant d’acquérir une ampoule. Il va sans dire qu’une buanderie qui nécessite 1 à 2 heures d’éclairage par jour nécessitera un autre type d’ampoule qu’un hall d’hôtel éclairé de jour comme de nuit. Les besoins varient, les prix aussi !

Sélectionner la puissance de fonctionnement

Premier point, identifiez la bonne puissance. La première chose à considérer lors du changement d’une ampoule électrique est la quantité de Watts, qui exprime la puissance ou consommation. Chaque ampoule possède une puissance équivalente à la quantité d’énergie qu’elle est capable de produire. Ce nombre varie de 25 à 150 Watts pour une ampoule à incandescence. Pour les ampoules LED, la puissance varie généralement de 2 à 20 Watts. Des concordances existent entre les deux technologies. De fait, vous pouvez aisément remplacer un système lumineux à incandescence par un système LED.

À noter que chaque appareil d’éclairage présente une puissance maximale à ne pas dépasser sous risque d’incendie. Vous devez donc choisir une ampoule dont la puissance est égale ou inférieure à la puissance maximale de votre appareil.

Choisir le bon type d’ampoule

Deuxième point, assurez-vous de vérifier le type et la taille du support de votre luminaire afin de connaître avec exactitude le type et la taille d’ampoule dont vous avez besoin. Si vous utilisez un système à vis, assurez-vous de vous procurer une nouvelle ampoule à vis. Idem si vous utilisez un système à baïonnette.

La norme européenne en vigueur est d’utiliser des supports E27, mais vous pourriez tout à fait utiliser un appareil d’éclairage ne provenant pas du marché européen. À savoir tout de même que le chiffre après le E correspond au diamètre extérieur du filetage de l’ampoule en millimètres. Par exemple, un culot E27 est caractérisé par un diamètre de 27 millimètres.

Un culot E27

Cinquième étape : insérer l’ampoule de rechange

Une fois votre nouvelle ampoule choisie, poussez-la doucement mais fermement dans la douille et tournez-la dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’à ce que vous sentiez qu’elle soit bien en place. Félicitations, vous venez de changer une ampoule !

Il ne vous reste plus qu’à vous diriger vers votre tableau électrique et rétablir le courant. Appuyez sur votre interrupteur et votre lumière fonctionne à nouveau.

Comment se débarrasser de l’ampoule hors d’usage ?

Avec près de 100 millions de lampes en fin de vie chaque année en France il est facile d’imaginer l’impact écologique généré par les ampoules usagées, d’autant que l’on sait que toutes les ampoules ne peuvent pas être recyclées.

Débarrassez-vous toujours des vieilles ampoules de façon responsable. Ne jetez pas les ampoules usagées à la poubelle car celles-ci peuvent se briser et blesser un éboueur ou un animal. Il est préférable de les déposer dans des supermarchés ou des magasins de bricolage, qui sont dotés d’espaces de récupération spécialisés. Certaines ampoules, et notamment les LED, sont aujourd’hui presque entièrement recyclables.

Jean Morel
Jean Morelhttps://www.consobrico.com
En dehors de mon titre honorifique “d’admin” pour ConsoBrico, je suis un bricoleur du dimanche infatigable, qui court à droite et gauche avec sa caisse à outils pour venir en aide à la famille et aux amis dès qu’il le peut. Le jardin est mon deuxième salon, j’y passe mes week-end et y investit la moindre économie ; ) Je construis moi même abris de jardin, cages à poules, des espaces clos pour les lapins, et même dernièrement un garage pour mettre l'abris ma collection de vélos anciens!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers articles

Comment isoler un abri de jardin ?

La présence toujours plus importante d’abris de jardin est un marqueur fort du retour des français dans...

Comment construire un escalier d’extérieur: les étapes expliquées

Plusieurs étapes primordiales permettent de construire soit-même un escalier d’extérieur. Encore faut-il les respecter avec soin,...

Tout savoir sur les différentes mousses acoustiques et isolants phoniques

Vous êtes actuellement dans la construction ou la rénovation de votre logement ? Dans ce cas,...

Clôture en brande de bruyère: à quoi sert-elle et comment la poser ?

Vous avez envie d’un peu d’intimité, vous souhaitez vous protéger du vent ? La solution réside dans...

A lire

Parpaing décoratif: 16 possibilités d’utilisation

Le parpaing peut être revisité afin de se transformer...

16 façons d’aménager un potager sur le balcon

Aménager un petit potager sur son balcon: nos conseils Le...

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs