-

JardinAcouphènes et autres nuisances auditives, comment les éviter ?

Acouphènes et autres nuisances auditives, comment les éviter ?

-

-

L’altération de l’audition ou déficience auditive peut avoir de multiples causes. Cependant, toutes ces nuisances sont reconnaissables par une seule et même manifestation : la surdité. Celle-ci peut être de moindre gravité ou plus importante. Elle peut aussi être associée à des acouphènes ou pas. Quoi qu’il en soit, la nécessité s’impose de vous mettre à l’abri des risques auditifs pour éviter les désagréments d’une perte auditive.

Quels sont les troubles auditifs les plus courants ?

Les acouphènes et la presbyacousie sont les troubles auditifs les plus courants. Chez les plus de 50 ans, la presbyacousie est considérée comme étant une cause majeure de surdité. Elle est consécutive à un vieillissement normal du système auditif.

Parmi les signes courants montrant que l’on est atteint de presbyacousie, il y a la difficulté d’entendre dans un endroit bruyant. Les premières manifestations de la presbyacousie apparaissent généralement au-delà de 60 ans. Cependant, si elle est liée à des facteurs génétiques, son apparition peut être précoce. De plus, certaines maladies comme le diabète, les affections vasculaires ou un traumatisme sonore peuvent accélérer sa survenue.

Les acouphènes touchent 30 % de personnes âgées et environ 15 % de la population à un moment de la vie. Ils peuvent être associés à un trouble auditif ou isolés. Ce peut être des bourdonnements, des sifflements ou des échos. Les acouphènes peuvent également annoncer une pathologie auditive causée par une lésion des cellules sensorielles de l’oreille interne.

Divers facteurs peuvent être à l’origine des acouphènes. Parmi ceux-ci, il y a la prise de certains médicaments comme l’aspirine ou encore les anti-inflammatoires non stéroïdiens. La présence d’un bouchon de cérumen peut aussi provoquer des acouphènes tout comme l’hypertension artérielle ou un choc émotionnel.

Se protéger des déficiences auditives et des troubles auditifs

Il vous est possible de conserver une bonne qualité de l’audition le plus longtemps possible, et ce, malgré le poids de l’âge. Les conseils des spécialistes sur le sujet sont d’ailleurs très édifiants. Ceux-ci recommandent en effet de s’éloigner autant que possible des sources de bruit, de réduire le volume des appareils lorsque ceux-ci sont au contact de vos oreilles.

Par ailleurs, vous devez restreindre l’accès des enfants et des adolescents à écouter la musique via les MP3. Les bouchons d’oreilles ou les casques antibruit sont d’autres précautions à prendre pour une meilleure protection antibruit. Ces accessoires réduisent, de 25 à 37 dB, le niveau d’exposition au bruit. Évitez de vous endormir avec un casque audio sur les oreilles.

Diminuez le temps d’écoute de la musique, car de temps en temps, nos oreilles ont besoin de calme. Le recours aux protections auditives est également conseillé, notamment lors de travaux de bricolage bruyants. Ces protecteurs auditifs réduisent votre exposition aux bruits émis par les perceuses, les pelleteuses, les marteaux-piqueurs, etc.

Le seuil de tolérance pour qu’un bruit ne soit pas considéré comme nocif varie entre 85 et 90 dB, si l’on y est exposé de façon consécutive pendant 8 heures. Toutefois, il existe des personnes susceptibles en raison de leur faible niveau de tolérance face au bruit. Cette susceptibilité peut être liée à l’âge, aux antécédents médicaux tels des problèmes ORL ou aux facteurs génétiques.

Les bons gestes à adopter pour une meilleure protection auditive                 

Ceux qui s’exposent régulièrement au bruit doivent savoir qu’il suffit d’un traumatisme sonore pour que les oreilles soient abîmées. De plus, ces troubles peuvent entraîner une perte auditive réversible ou définitive. Il existe pourtant de bons gestes à adopter pour que la musique reste et demeure un plaisir à savourer, toute votre vie durant.

Dans une discothèque, lors d’un festival ou un concert, veillez à toujours vous tenir éloigné des enceintes acoustiques. Faites régulièrement des pauses en allant vous promener dans des endroits calmes et n’hésitez pas à porter des bouchons d’oreilles, en cas de nécessité. En ce qui concerne les tranches sensibles de la population, enfants et femmes enceintes, une surexposition au bruit peut engendrer des dégâts irréparables, notamment sur l’appareil auditif du fœtus.

Des précautions sont à prendre, surtout lors des trois derniers mois de la grossesse. Les femmes enceintes doivent éviter, autant que faire se peut, de s’exposer aux nuisances sonores. Quant aux bébés et jeunes enfants, vu la fragilité de leur système auditif, leurs accompagnateurs doivent veiller à les protéger des niveaux sonores élevés.

Si vous écoutez la musique à l’aide d’un casque, veillez à ne pas dépasser la moitié du volume de l’appareil. Utilisez les écouteurs ou le casque audio qui vous est fourni au moment de l’achat. Ce type de casque ne dépasse jamais le volume maximal autorisé qui est de 100 dB. Placez-vous dans un lieu calme pour procéder au réglage du volume de votre casque et abstenez-vous de l’augmenter pour couvrir les bruits ambiants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Ajouter votre nom ici

Derniers articles

Choisir ses matériaux de bricolage : guide pratique

Le bricolage est une passion pour beaucoup, un moyen d'exprimer sa créativité tout en apportant des améliorations tangibles à...

Ranger son atelier de bricolage : conseils et astuces

Dans l'univers du bricolage, l'organisation de l'atelier est primordiale. Un espace bien rangé non seulement stimule la créativité mais...

Sécurité au travail : les gestes essentiels

Dans l'univers du bricolage, la sécurité est une priorité absolue. Que vous soyez un amateur éclairé ou un professionnel,...

Bricolage : les erreurs les plus courantes à éviter

Le bricolage est une activité enrichissante qui permet non seulement d'économiser de l'argent mais aussi de personnaliser son habitat....

A lire

Vous aimerez aussisur le même sujet
Plébisicté par nos lecteurs

Choix du consentement