La climatisation apporte un confort non négligeable en été. Mais si elle tombe en panne faute d’entretien, elle devient moins utile ! Nos conseils pour un climatiseur en parfait état de marche. Et suivez le lien si vous avez envie de changer de climatiseur.

Source: Pixabay

Un professionnel pour l’entretien de sa climatisation

Un climatiseur est un appareil électrique qui a pour fonction de refroidir un logement, par rapport à l’air extérieur. Pour ce faire, il contient un fluide frigorigène nocif. Une mauvaise installation ou le non-respect des règles de sécurité peut entraîner un court-circuit, un incendie ou une fuite.

On conseille donc l’entretien tous les ans, comme pour la chaudière fioul ou gaz. Des contrats de maintenance existent ; renseignez-vous auprès des professionnels compétents.

NB : la révision d’une climatisation réversible se fera deux fois/an

Cela vous coûtera moins cher de le faire réviser une fois par an que d’attendre la panne. D’ailleurs, celle-ci se produit souvent en cas de fortes chaleurs, car c’est le moment où l’appareil s’avère le plus sollicité.

Lors de la révision, on vérifiera les points suivants :

  • Contrôler la pression du fluide
  • Vérifier le circuit et tous les tuyaux : présence ou non de fuite
  • Nettoyer les filtres et les ventilateurs

Ce que vous pouvez faire seul : nettoyer avec de l’eau + du savon le filtre de l’unité intérieure. Vous pouvez aussi passer un chiffon sec sur les parois.

On recommande les mêmes procédés pour la climatisation mobile.

Il existe des désinfectants qui s’appliquent sur la batterie de l’unité intérieure. Ils assainissent l’air du logement mais nettoient l’appareil.

Enfin, sachez que la loi impose une inspection obligatoire du climatiseur et des pompes à chaleur réversibles tous les cinq ans. Elle vise à vérifier l’étanchéité du fluide, qui fait partie des gaz à effet de serre. L’inspecteur doit être certifié et n’avoir aucun lien de parenté avec le propriétaire, le locataire, l’entreprise de maintenance ou l’entreprise d’installation.

Source: pixabay 

Les symptômes qui ne trompent pas

Si vous constatez les problèmes suivants sur votre appareile, c’est qu’il est peut-être temps de faire l’entretien annuel.

  • Il ne démarre pas : outre les branchements et les piles, il y a peut-être un faux contact.
  • L’unité ne refroidit plus : il faut vérifier l’état des filtres. Le nettoyage de l’unité extérieure peut aussi résoudre le problème.
  • De l’eau coule sous l’unité extérieure : il faut surveiller les raccordements, la position de l’unité intérieure (pas trop inclinée), la bonne évacuation du bac à condensat.

D’autres modèles plus économiques

Les systèmes de climatisation classiques sont très énergivores.

C’est pourquoi de nouveaux produits ont fait leur apparition sur le marché. La pompe à chaleur air-air, réversible, en constitue la plus connue. Elle repousse l’air chaud de la maison à l’extérieur (diminution de la température de 3 à 4 degrés). En hiver, elle fonctionne à l’inverse, c’est-à-dire qu’elle chauffe.

La pompe à chaleur, pour 1 kW d’électricité consommé, en produit 2 ou 4. Comme elle utilise l’air extérieur (énergie renouvelable) pour chauffer l’hiver, elle est aussi très écologique.

Autre avancée : le puits canadien. Ce conduit enterré à deux mètres de profondeur capte l’air du sol, plus frais en été, et le restitue dans le logement. La VMC double flux permet de diffuser cet air frais dans toute la maison.

Source: Pinterest

Enfin, une dernière innovation consiste à produire du froid à partir du chaud. Comment ?

La climatisation solaire, via des capteurs thermiques, chauffe un liquide puis produit du froid par évaporation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here